Connexion

Lauréats des prix de l’AMC de 2015


 

Camille Dow Baker

Camille Dow Baker
Médaille d’honneur de l’AMC

L’ingénieure Camille Dow Baker est la cofondatrice du Centre for Affordable Water and Sanitation Technology (CAWST) [Centre pour une technologie hydrique et sanitaire abordable], une organisation non gouvernementale et sans but lucratif située à Calgary. Depuis 2001, le CAWST contribue à améliorer la salubrité de l’eau et les services sanitaires pour près de 10 millions de personnes dans 68 pays. Pour sa solution toute canadienne à l’un des plus graves problèmes de santé publique au monde, Mme Dow Baker devient la 32e lauréate de la Médaille d’honneur de l’AMC.

Originaire de Trinité-et-Tobago, Mme Dow Baker a étudié en génie minier à l’Université McGill, puis a mené pendant 20 ans une brillante carrière dans le secteur pétrolier et gazier canadien. En 1998, convaincue qu’elle pourrait mettre son savoir-faire au service de l’amélioration des conditions sanitaires et de la qualité de l’eau potable dans les pays en développement, elle s’est inscrite à l’Université de Calgary en vue d’étudier l’aménagement de l’environnement. Elle y a fait la connaissance du Dr David Manz, l’inventeur de la technologie de filtration biologique sur sable. Ensemble, ils ont, en 2001, fondé le CAWST pour permettre aux travailleurs humanitaires à l’œuvre dans les pays en développement de profiter de cette technologie et pour leur fournir des services-conseils sur l’eau, les services sanitaires et l’hygiène.

Camille Dow Baker a agi bénévolement à titre de présidente-directrice générale du CAWST de 2001 à 2011, et elle siège maintenant au conseil d’administration de l’organisme.


Dr. John Gray

Dr. John Gray
Médaille de service de l’AMC

Le leadership du Dr John Gray et son engagement à l’égard de la profession médicale ont mené à des améliorations importantes à la sécurité de l’exercice de la médecine ainsi qu’à la réduction des risques médicolégaux pour les médecins canadiens. En reconnaissance des services qu’il a rendus aux patients, aux médecins et au système de santé tout au long de sa carrière, le Dr Gray devient le 45e lauréat de la médaille de service de l’AMC.

Diplômé de l’Université Queen’s, le Dr Gray a pratiqué la médecine familiale à Peterborough de 1974 à 2000. Il a assumé différentes fonctions au sein de l’Ontario Medical Association, dont celle de président pour un mandat, et a siégé au conseil d’administration de l’Association médicale canadienne. En 2000, deux ans après son entrée au conseil de l’Association canadienne de protection médicale (ACPM), il a été nommé président et directeur général de l’organisme.

Le Dr Gray a tenu les rênes de l’ACPM pendant une période de grands bouleversements. Il l’a fait passer d’une organisation relativement petite à une organisation médicale nationale, stratégique, transparente et avant-gardiste, un tour de force que l’on a attribué à sa vision, à son leadership et à son intégrité.

Sur la scène internationale, le Dr John Gray a siégé au conseil d’administration de la Physician Insurers Association of America et a présidé la section internationale de cet organisme pendant six ans. Il a pris sa retraite en novembre 2013.


Dr. Norman Campbell

Dr. Norman Campbell
Prix F. N. G.-Starr

Par son engagement à l’égard de la prévention et du contrôle de l’hypertension artérielle, le Dr Norman Campbell a contribué à changer les façons de faire relativement aux AVC et aux cardiopathies partout dans le monde. Au cours de sa carrière de 35 ans, cette sommité mondiale a réussi avec brio à modifier les politiques publiques en matière de nutrition et à appliquer les connaissances scientifiques sur l’hypertension dans la pratique médicale.

En tant que président de Pression artérielle Canada et de la Société canadienne d’hypertension artérielle, il a dirigé la création et la mise en œuvre du Programme éducatif canadien sur l’hypertension (PECH), qui vise à aider les médecins à mieux évaluer, traiter et contrôler l’hypertension; grâce au PECH, le contrôle de l’hypertension au pays est cinq fois meilleur qu’il ne l’était en 2000. Comme titulaire de la Chaire de l’IRSC/FMCA pour la prévention et le contrôle de l’hypertension, le Dr Campbell a poussé les décideurs canadiens à faire de la réduction du sodium alimentaire une priorité politique et de santé publique. Aujourd’hui, à titre de coprésident du groupe d’experts sur la réduction de la consommation de sodium de l’Organisation panaméricaine de la Santé/Organisation mondiale de la Santé, il souhaite que sa lutte contre la mauvaise alimentation et la sédentarité remporte le même succès à l’échelle mondiale.

Le Dr Norman Campbell est membre de l’Ordre du Canada. Il devient le 49e lauréat du prix Frédéric-Newton-Gisborne-Starr, la plus haute distinction que l’AMC puisse décerner à un médecin.


Dr. Allison McGeer

Dr. Allison McGeer
Le Prix May-Cohen de l’AMC pour les femmes mentors

La Dre Allison McGeer est une chercheuse et une experte de renommée internationale en prévention et contrôle des infections, en planification en cas de pandémie et en intervention contre les éclosions en milieu hospitalier. Elle a dirigé la Division de la prévention des infections de l’Hôpital Mount Sinaï pendant 25 ans. Elle est professeure au Département de médecine, au Département de médecine de laboratoire et de pathobiologie et à l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto.

La formation et le mentorat font partie intégrante de la carrière de la Dre McGeer. Elle procure une expérience de recherche clinique aux stagiaires en médecine de tous les niveaux, ainsi qu’une formation en épidémiologie en milieu hospitalier et en recherche aux étudiants à la maîtrise en médecine et en soins infirmiers. En plus de faire du mentorat auprès de nouveaux chercheurs, elle soutient aussi les résidents en médecine, les diplômés de facultés de médecine étrangères et les étudiants en soins infirmiers dans la planification de leur carrière.

Faciliter les relations et aider les autres à bâtir leur réseau professionnel comptent parmi ses contributions les plus précieuses. Elle demeure une partie intégrante des réseaux de ses protégés qui progressent dans leur carrière, ce qui témoigne de son engagement envers le mentorat, une forme de relation à long terme en constante évolution.


Dr. Emily Reynen

Dr. Emily Reynen
Prix Sir-Charles-Tupper d’action politique de l’AMC

Emily Reynen est la première stagiaire en médecine à recevoir le Prix Sir-Charles-Tupper d’action politique de l’AMC.

Mme Reynen a amorcé sa carrière dans le domaine de la santé comme pharmacienne clinicienne pour la Two Rivers Family Health Team, à Cambridge (Ontario), sa ville natale, puis a œuvré comme chercheuse clinique à l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé, à Ottawa. Elle a obtenu un doctorat en pharmacie à l’Université de Toronto en 2012. Elle s’est également inscrite à l’école de médecine de l’Université McGill en 2011.

Élue au comité des affaires gouvernementales et de la représentation de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada (FEMC), elle a fondé un groupe de revendication semblable à McGill. À titre de présidente, elle est parvenue à raviver l’intérêt des étudiants en médecine à l’égard de la chose politique lors de la Journée de lobbying fédéral de la FEMC, et elle a entrepris d’organiser la première journée de lobbying québécois pour les quatre facultés de médecine de la province. Elle a également formé un groupe visant à informer les étudiants en médecine sur le projet de loi 52 du Québec, qui concerne les soins de fin de vie.

Après l’obtention de son diplôme en mai 2015, Emily Reynen effectuera sa résidence en médecine interne à l’Université Queen’s.


The Norlien Foundation

La Fondation Palix (auparavant connue sous le nom de la « Norlien Foundation »)
Le Prix d’Excellence de l'AMC en promotion de la santé

La Fondation Palix est une fondation privée proactive ayant des bureaux à Calgary et à Edmonton, en Alberta. Elle œuvre dans les domaines de l’application et de la mobilisation des connaissances, du perfectionnement et de la formation professionnelles, de la recherche, de l’évaluation et du réseautage.

La Fondation Palix a lancé l’Alberta Family Wellness Initiative (AFWI) [Initiative albertaine pour le bien-être familial] en 2007. L’AFWI vise à mobiliser le milieu de la recherche scientifique sur le jeune cerveau et le développement biologique (la science du cerveau) et à établir des liens entre les données de recherche synthétisées, pour mieux comprendre l’effet qu’ont les facteurs intergénérationnels et les expériences vécues à l’enfance sur la santé et le bien-être tout au long de la vie – surtout en ce qui a trait à la santé mentale et aux toxicomanies – et pour prendre des mesures à cet égard. Depuis sa création, l’AFWI a fait appel à des agents de changement et à des responsables dans les secteurs de la santé, des services sociaux, de la justice et de l’éducation ainsi que dans les milieux universitaires et communautaires, en vue de mettre sur pied et d’appuyer une multitude d’activités dans les domaines du développement de la petite enfance, de la santé mentale et des toxicomanies dont l’objectif ultime consiste à apporter des changements positifs et fondés sur des données probantes aux politiques et aux pratiques, dans l’intérêt des enfants et de leur famille.


Soniya Sharma

Soniya Sharma
Prix des jeunes chefs de file de l’AMC (catégorie étudiant)

Soniya Sharma se distingue par son expérience et ses réalisations dans les domaines de la politique médicale, universitaire et de la recherche, ainsi que dans ses activités parascolaires pendant ses études.

Lorsqu’elle a entrepris ses études de médecine à l’Université Queen’s en 2011, la Dre Sharma a été élue au conseil d’administration de la Société d’Esculape et a représenté l’université auprès de la Fédération des étudiants en médecine du Canada et de l’Association des étudiants en médecine de l’Ontario (AÉMO). Elle a présidé les comités de l’AÉMO sur les horaires de travail et sur le bien-être des étudiants, qui ont mené à la création d’un comité provincial du mieux-être, de même qu’à des retraites bien-être locales et provinciales.

Depuis qu’elle a été élue à la présidence de l’AÉMO en 2014, Mme Sharma a dirigé une réforme constitutionnelle de l’organisation. Elle a aussi représenté ses pairs auprès du Conseil d’administration de l’Association médicale de l’Ontario et a participé au Conseil général de l’AMC à titre de déléguée de l’Ontario. Elle a tiré parti de ces deux occasions pour élaborer un programme pilote novateur visant à enseigner la gouvernance aux étudiants en médecine par le biais de mentorat offert par des médecins leaders.

Elle a reçu de nombreux prix et distinctions, y compris le Prix d’excellence de l’AMO décerné aux étudiants et le Prix d’engagement social du Fonds fiduciaire de l’Association professionnelle des internes et résidents de l’Ontario. À compter de juillet 2015, la Dre Sharma poursuivra une résidence en anesthésie à l’Université de Toronto.


Dr. Amol Verma

Dr. Amol Verma
Prix de leadership pour jeunes chefs de file de l’AMC (résident)

Le Dr Amol Verma est cochercheur principal pour le registre General Medicine Inpatient (Gemini), qui est actuellement mis à l’essai dans six hôpitaux de Toronto. En collaboration avec le Dr Fahad Razak, le Dr Verma a recueilli plus de 400 000 $ afin de créer ce registre des patients fortement susceptible d’avoir une incidence sur la qualité des soins et les politiques de santé partout au Canada.

« Ce travail est particulièrement impressionnant, surtout compte tenu du fait que le Dr Verma n’en est qu’à sa quatrième année de résidence », ont fait savoir les personnes qui ont proposé sa candidature pour le Prix de leadership pour jeunes chefs de file de l’AMC.

Ces personnes ont également fait mention de son balado hebdomadaire, The Rounds Table, qui résume les études récentes en médecine interne. Une réussite sur toute la ligne : des dizaines de milliers de téléchargements dans plus de 50 pays et une possibilité d’EMC agréée par la Société canadienne de médecine interne. Le Dr Verma a aussi contribué à la création du programme LEAD (Leadership Education and Development) à l’intention des étudiants de premier cycle en médecine, et il participe toujours au processus d’admission.

Le Dr Amol Verma a obtenu son diplôme en médecine de l’Université de Toronto, puis a décroché la bourse Rhodes, qui lui a permis d’étudier à l’Université d’Oxford. Il est ensuite revenu à Toronto en 2011 pour effectuer une résidence en médecine interne. Il a reçu le Citizenship Award de la PAIRO pour sa contribution au bien-être des étudiants en médecine ainsi que de nombreux prix pour l’excellence de son dossier scolaire.


Dr. Alika Lafontaine

Dr. Alika Lafontaine
Prix des jeunes chefs de file de l’AMC (médecin en début de carrière)

Le Dr Alika Lafontaine s’est engagé à sensibiliser le public aux préoccupations des Premières Nations et des Autochtones au Canada. Que ce soit dans les réserves ou sur la scène nationale, il vise à réduire les disparités en matière de santé, à souligner les préjugés et le manque de sécurité culturelle en médecine et à améliorer la communication.

Ce diplômé de la Faculté de médecine de l’Université de la Saskatchewan a été reconnu comme chef de file dans presque toutes les facettes de sa jeune vie bien remplie, tant en milieu universitaire qu’en recherche, en service communautaire, en réalisation autochtone, en prestation musicale, en entrepreneuriat et même en politique. En 2013, il a été boursier d’Action Canada, un programme de développement de compétences de leadership et de politique publique de haut niveau à l’intention des jeunes Canadiens. Il est le plus jeune récipiendaire du Prix Indspire, la plus haute distinction pouvant être décernée à un Autochtone canadien. En 2008, il a remporté le concours intitulé « Le prochain grand premier ministre canadien » (Canada’s Next Great Prime Minister) de la chaîne CBC grâce à une plateforme axée sur la conciliation des relations découlant des traités entre les populations autochtones et les Canadiens.

Il est actuellement vice-président de l’Association des médecins indigènes du Canada, membre du Forum des représentants de l’Association médicale de l’Alberta et membre du Comité consultatif sur la santé des Autochtones du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Il est anesthésiologiste membre du personnel aux Services de santé de l’Alberta (Grande Prairie) depuis 2011 et directeur médical du Programme de santé autochtone de la zone Nord depuis 2014.


Dr. Paul Byrne

Dr. Paul Byrne
Prix Dr-William-Marsden d’éthique médicale de l’AMC

Le Dr Paul Byrne a influencé des milliers de professionnels de la santé, de stagiaires, de décideurs, de patients et de parents dans leur façon de voir l’éthique médicale. En stimulant et en menant une culture d’éthique dynamique à l’Université de l’Alberta, ce néonatologiste a sorti les considérations éthiques des milieux universitaires et de recherche pour les amener dans les sphères gouvernementales et les milieux cliniques ainsi qu’au chevet des patients.

Le Dr Byrne a étudié la médecine à Dublin et a fait sa résidence en pédiatrie en Irlande et au Canada. Il a commencé à exercer sa profession en Ontario dans les années 1980, avant d’élire domicile à Edmonton. Au cours de sa carrière, il a vécu le changement de paradigme, à savoir la transition de la prise de décisions fondées sur la hiérarchie des médecins au consentement éclairé des patients et à la prise de décisions conjointes. Dans l’environnement fortement technologique de la néonatologie, et guidé par son mentor, le Dr John Dossetor, il s’est révélé un leader qui respecte les convictions des parents tout en convenant de la nécessité de les voir participer à la prise de décisions difficiles – mais éclairées – sur le traitement de leur enfant.

Le Dr Paul Byrne est actuellement directeur intérimaire du Centre d’éthique en santé John Dossetor et professeur clinicien de pédiatrie à l’Université de l’Alberta. Il a été directeur de l’unité néonatale de soins intensifs du Stollery Children’s Hospital, où il fournit toujours des services cliniques et enseigne à des stagiaires en médecine et en soins infirmiers.


Dr. I. Michael Kaufmann

Dr. I. Michael Kaufmann
Prix Misericordia des médecins de l’AMC

Le Dr Michael Kaufmann est le directeur fondateur du réputé Programme sur la santé des médecins de l’Ontario Medical Association (OMA). Depuis sa fondation en 1995, ce programme a aidé plus de 8 000 médecins et étudiants en médecine aux prises avec une toxicomanie, un trouble psychiatrique ou un autre problème de santé.

Conformément à sa vision – répondre aux besoins de la personne et permettre des changements culturels positifs au sein de la profession –, le Dr Kaufmann a aussi dirigé l’élargissement de la gamme de services du Programme en utilisant plusieurs moyens novateurs visant à améliorer le civisme et à créer un environnement de travail respectueux.

Diplômé en médecine de l’Université de Toronto et Fellow du Collège des médecins de famille du Canada, le Dr Kaufmann a exercé la médecine familiale à Campbellford (Ontario) pendant 14 ans, avant de se consacrer au mieux-être des médecins. Il détient une certification en traitement des toxicomanies de l’American Society of Addiction Medicine et de la Société médicale canadienne sur l’addiction, et il est un médecin agrégé de l’American Board of Addiction Medicine.

Au cours de sa carrière, le Dr Michael Kaufmann s’est notamment vu décerner le Lifetime Achievement Award in Addiction Medicine de l’OMA, le prix Courage to Come Back du Centre de toxicomanie et de santé mentale et la Médaille du jubilé d’or de la reine Elizabeth II.


Lieutenant Colonel Paul Charlebois

Lieutenant Colonel Paul Charlebois
Médaille commémorative John-McCrae

Le lieutenant-colonel Paul Charlebois a amorcé sa carrière de médecin militaire en 1997, après avoir obtenu son diplôme de l’école de médecine de l’Université Dalhousie et accompli une résidence en médecine familiale à l’Université McGill. En 2001, il a entrepris une résidence en médecine interne à l’Université d’Ottawa. Affecté à la BFC Halifax en 2005, il travaille maintenant aux cliniques Stadacona, offre des services de consultation dans deux hôpitaux de la ville, est enseignant clinique à Dalhousie et siège au comité consultatif des soins avancés en réanimation de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Le lieutenant-colonel Charlebois a servi dans des missions humanitaires et de secours aux sinistrés, a pris part à des missions militaires en Italie et en Bosnie-Herzégovine, et a été déployé en Afghanistan à quatre reprises. Seul médecin spécialisé en médecine interne et en soins intensifs à l’unité médicale multinationale de l’aérodrome de Kandahar, il a soigné, de jour comme de nuit, les soldats de l’OTAN, les combattants ennemis et les civils blessés.

Reconnu pour son professionnalisme, son intégrité et sa compassion, le lieutenant-colonel Paul Charlebois s’est taillé une solide réputation pour son engagement à offrir aux anciens combattants gravement malades et blessés leur meilleure chance de guérir et de poursuivre leur carrière dans les Forces.


Lieutenant Colonel Robert E. Stiegelmar

Lieutenant Colonel Robert E. Stiegelmar
Médaille commémorative John-McCrae

Le lieutenant-colonel Robert E. Stiegelmar est un chirurgien orthopédique exceptionnel reconnu pour ses soins diligents et pour sa compassion pour les membres des Forces armées canadiennes qui ont été blessés au combat.

Consultant spécialisé en orthopédie et en musculo-squelettique auprès des équipes d’évacuation aéromédicale des Forces armées canadiennes depuis 2000, le Dr Stiegelmar a joué un rôle important dans le traitement des soldats sérieusement blessés en Afghanistan qui sont envoyés à Edmonton. Il a suivi certains anciens combattants pendant des années, depuis leur chirurgie initiale en Afghanistan pendant l’une de ses propres périodes d’affectation, jusqu’au soins critiques reçus au Canada et durant les interventions chirurgicales et la réadaptation subséquentes.

Il met sa connaissance de la culture militaire, de même que des blessures subies au combat et de la prestation de soins aux soldats blessés non seulement au service du bien individuel des individus blessés, mais aussi du bien commun, en s’efforçant de transformer le système afin d’améliorer les traitements pour tous. Le Dr Stiegelmar est codirecteur médical du projet de réadaptation assistée par ordinateur (Computer-Assisted Rehabilitation Environment ou CAREN) à l’Hôpital Glenrose et a été membre des équipes chirurgicales impliquées dans le projet de « bras bionique », soit de réinnervation musculaire et de réinnervation sensorielle ciblées, à l’Hôpital Glenrose et à l’Université de l’Alberta.

Le lieutenant-colonel Stiegelmar exerce aussi en pratique civile à Edmonton, où il est chef du Département de chirurgie orthopédique à l’Hôpital de l’Université de l’Alberta.