Connexion

L'édition 2017 de l'Enquête de l'AMC auprès de l'effectif médical met en évidence les préoccupations que l'accès aux soins pour les patients soulève chez les médecins

L'Association médicale canadienne (AMC) a dévoilé aujourd'hui les résultats d'une nouvelle enquête qui révèle que la capacité des Canadiens d'avoir accès aux soins, et en particulier aux soins de longue durée, suscite de grandes préoccupations chez les médecins.

L'Enquête de l'AMC auprès de l'effectif médical, nouvelle enquête qui remplace le Sondage national des médecins, a révélé qu'une majorité écrasante (80,9 %) des médecins répondants juge insatisfaisant l'accès pour les Canadiens aux lits de soins de longue durée. De plus, 58 % seulement des répondants jugent satisfaisant (48,6 %) ou excellent (9,4 %) l'accès pour les Canadiens aux soins hospitaliers dans le cas des interventions électives.

En ce qui concerne la charge de travail, les médecins du Canada travaillent en moyenne 51 heures par semaine (sans compter les périodes de garde), temps qu'ils consacrent aux soins fournis aux patients, à l'enseignement, à la recherche et à l'administration – c'est deux heures de plus qu'en 2014. En sus de leurs heures de travail hebdomadaire, de plus en plus de médecins sont de garde pendant 28 heures par semaine (ce qui représente 112 heures de garde par mois, soit cinq heures de plus qu'en 2014).

L'Enquête, que l'AMC a réalisée plus tôt cette année, a reçu les commentaires de plus de 7000 répondants. Leurs réponses portaient sur les réalités de leur pratique – depuis les heures de travail jusqu'à la satisfaction professionnelle, en passant par l'accès aux soins.

Autres points saillants tirés de l'enquête :

Heures de travail et de garde 

  • Les médecins passent en moyenne deux heures complètes par semaine à remplir des documents pour des patients.
  • Plus de sept médecins sur 10 (73 %) ont des obligations de garde – ce qui représente une augmentation de six points de pourcentage par rapport à 2014.

 

Principal milieu de travail 

  • Quelque quatre médecins sur 10 (41 %) exercent principalement dans une clinique ou un cabinet privés. Suivent les centres universitaires des sciences de la santé (CUSS) (21 %), les hôpitaux communautaires (13 %), les cliniques communautaires (6 %) et les hôpitaux d'enseignement qui ne sont pas un CUSS (6 %). Le pourcentage des médecins dans chaque contexte demeuré relativement constant depuis 2014 et l'on constate une légère augmentation dans les cabinets privés (38 % en 2014) et les cliniques communautaires (8 % en 2014).
  • Plus de la moitié des médecins de famille (MF) (58 %) déclarent travailler principalement dans un cabinet privé. Suivent les cliniques communautaires (9 %), les hôpitaux communautaires (7 %) et les services d'urgence (6 %). Les autres spécialistes étaient susceptibles de travailler principalement dans un CUSS (38 %) et ensuite dans un cabinet privé (21 %), un hôpital communautaire (20 %) et un hôpital d'enseignement qui n'est pas un CUSS (10 %).

Cette tendance ressemble à celle de 2014, mais davantage de MF travaillent dans un cabinet privé (54 % en 2014) et les autres spécialistes qui exercent dans un CUSS sont plus nombreux (33 % en 2014).

Collaboration

  • Plus de quatre médecins sur 10 (44 %) exercent en collaboration avec leurs collègues et d'autres professionnels de la santé.
  • La collaboration est plus probable entre les femmes médecins (48 %) qu'entre leurs collègues masculins (41 %), ainsi qu'entre les jeunes médecins (50 % des moins de 35 ans) que chez les 65 ans et plus (41 %).

Satisfaction à l'égard de la vie professionnelle et de l'équilibre travail-vie 

  • La plupart des médecins sont satisfaits de leur vie professionnelle (75 %), mais plus d'un sur 10 (11 %) en est insatisfait ou très insatisfait comparativement à 10 % en 2013.
  • Plus de la moitié des médecins sont satisfaits de leur équilibre travail-vie (53 %), mais plus du quart (26 %) se disent insatisfaits ou très insatisfaits de l'équilibre entre leurs engagements personnels et professionnels, comparativement à 24 % en 2013.
On trouve les résultats complets de l'enquête à https://www.cma.ca/fr/pages/physician-workforce-surveys.aspx. ​