Connexion

L'appel à l'action de l'AMC ouvre la porte au soutien du gouvernement fédéral à la très nécessaire Convention des Nations Unies sur les droits de la personne chez les aînés 

​New York (New York) – 26 juillet 2018 Depuis cinq ans, l'Association médicale canadienne (AMC) fait des pressions afin d'améliorer les soins de santé et la qualité de vie de notre population vieillissante. Nous sommes ravis de voir que, dans le cadre d'une délégation canadienne défendant vivement la Convention des Nations Unies (ONU) sur les droits de la personne chez les aînés, le gouvernement du Canada agit et lui offre son soutien devant la communauté internationale. En effet, quand la déléguée canadienne s'est levée hier pour dire que le Canada envisagerait la convention internationale, elle a été accueillie avec enthousiaste par des applaudissements.

 Nous sommes contents que le gouvernement du Canada fasse preuve de leadership sur la question importante des droits de la personne chez les aînés. Cette convention aidera à combler les lacunes dans des domaines comme la maltraitance des aînés, la démence, la réglementation des foyers de soins infirmiers, l'emploi et la retraite, la sécurité sociale et le droit à un niveau de vie adéquat et à une bonne santé pour les aînés partout dans le monde.

Le Canada a toujours joué un rôle de leadership à l'ONU, et notre gouvernement fédéral a maintenant la possibilité de maintenir cette fière tradition. Nous félicitons le gouvernement canadien d'avoir pris cette mesure importante, et nous attendons avec impatience la lettre de mandat de la nouvelle ministre des Aînés.

Dr Laurent Marcoux
Président de l'AMC