Connexion

L’AMC aide les communautés d’intérêts à stimuler le changement en matière de santé chez les Autochtones, d’égalité des sexes dans le domaine médical, d’offre de soins aux groupes marginalisés, d’aide médicale à mourir, et d’usage de substances psychotropes 

​Ottawa (Ontario) – 1er août 2018  L'Association médicale canadienne (AMC) a annoncé aujourd'hui les cinq bénéficiaires du programme de subventions aux communautés d'intérêts de l'AMC. Lancé plus tôt cette année, le programme a pour but de soutenir les communautés d'intérêts existantes ou d'en créer de nouvelles en offrant un soutien financier, des conseils stratégiques et de l'accompagnement en gestion de communauté.

L'AMC crée une plateforme virtuelle en ligne visant à héberger et à soutenir les communautés d'intérêts.
La plateforme, qui sera lancée un peu plus tard cette année, permettra aux membres des communautés de partout au Canada de communiquer facilement, de partager des ressources et de participer à des discussions virtuelles. Elle permettra également aux médecins, aux intervenants et aux patients de communiquer avec l'AMC afin de lui transmettre leurs commentaires sur les politiques et les programmes.

Les bénéficiaires de 2018 sont les suivants :

  • Santé des Autochtones – cette communauté d'intérêts étudiera les inégalités en santé chez les Autochtones et les façons de résoudre ces inégalités sur le plan individuel, organisationnel et institutionnel, en collaboration avec les collectivités des Premières Nations.
  • Création d'une communauté médicale inclusive et équitable – cette communauté d'intérêts vise à créer une culture médicale inclusive axée sur le partage d'anecdotes, de ressources et d'ouvertures dans l'optique d'atteindre l'équité entre les sexes dans les communautés médicales. 
  • Clinique de santé IMAGINE (Interprofessional and Medical Allied Groups Improving Neighbourhood Environments) – cette communauté d'intérêts s'appuiera sur le travail de la clinique de santé IMAGINE, qui offre des soins de santé de base aux personnes marginalisées à Toronto, pour sensibiliser la population aux problèmes d'accès aux soins pour ces patients et partager de l'information sur les ressources disponibles pour les populations vulnérables partout au Canada.
  • Canadian Association of MAiD Assessors and Providers (CAMAP) – cette communauté d'intérêts développera une liste de diffusion gérée par la CAMAP au sein d'un vaste forum national pour partager les expériences, les ressources et l'expertise. 
  • Communauté d'intérêts sur l'usage de substances psychotropes – cette communauté vise à créer un réseau national axé sur les problèmes liés à l'usage de substances psychotropes, où les membres peuvent partager leurs ressources, leur expertise et leurs expériences; elle vise également à élaborer des recommandations stratégiques sur l'usage de substances psychotropes à l'intention des administrations municipales, des gouvernements provinciaux et du gouvernement fédéral.

Chacune de ces communautés est soutenue par des groupes de médecins et des médecins en formation qui veulent rassembler les intervenants voulant répondre à ces enjeux.