Connexion

L’AMC accueille favorablement les mesures budgétaires sur la démence et sur le tabagisme

La santé n’occupait pas une immense place dans le budget fédéral de 2014, axé sur la réduction de la dette, mais l’AMC se dit heureuse de voir que certaines dépenses « ciblées » viseront des secteurs de préoccupation croissante en médecine, tout particulièrement l’épidémie naissante de démence qui s’annonce au pays.

Dans son budget du 11 février, le ministre des Finances Jim Flaherty a annoncé la création du Consortium canadien en neurodégénérescence et vieillissement, décision bien accueillie par le président de l’AMC, Louis Hugo Francescutti. « La démence est un peu comme le canari dans la mine de charbon : elle représente les défis qui nous attendent alors que nous cherchons à fournir des soins de santé à une population vieillissante », a-t-il dit.

Le Consortium, sous l’égide des Instituts canadiens de recherche en santé, réunira « les meilleurs chercheurs canadiens du domaine des maladies neurodégénératives affectant la cognition… [Les chercheurs] travailleront sur des idées de recherche audacieuses et transformatrices en vue d’améliorer la qualité de vie et la qualité des services dont jouissent ceux qui vivent avec les effets des maladies neurodégénératives affectant la cognition et leurs soignants ».

Le Dr Francescutti a décrit l’investissement de 44,9 millions de dollars consacré à l’élargissement de la portée de la Stratégie nationale antidrogue pour inclure l’abus de médicaments d’ordonnance comme « un pas en avant ». L’expansion du programme sera déployée sur cinq ans.

Dans son mémoire présenté en novembre 2013 au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes, l’AMC déclarait : « Nous sommes d’avis que le mauvais usage et l’abus des médicaments d’ordonnance constituent un problème grave pour lequel il faudra trouver une solution à facettes multiples, en raison même de la complexité de la question. »

Le budget de 2014 comprend aussi un investissement de 70 millions de dollars sur 3 ans pour améliorer la prestation des services de santé dans les trois territoires du nord du Canada.

Par ailleurs, le budget impose une hausse du droit d’accise qui élèvera de 4 $ le prix d’une cartouche de cigarettes. « Nous applaudissons à toute mesure qui incite encourage les gens à abandonner cette habitude désastreuse », a dit le Dr Francescutti.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.