Connexion

L'ACPM cible les comportements perturbateurs des médecins

Comme les comportements perturbateurs des médecins représentent maintenant 5 % de tous les dossiers soumis aux organismes de réglementation professionnelle médicale au Canada, l'Association canadienne de protection médicale (ACPM) conseille les médecins dirigeants au sujet de leur rôle pour juguler de tels comportements.

« La communauté des soins de santé s'élève de plus en plus pour affirmer que les actions perturbatrices des médecins et autres fournisseurs de soins de santé n'ont jamais été acceptables et que, collectivement, la communauté doit faire cesser ces comportements », a affirmé en août le directeur général de l'ACPM, le Dr John Gray, à l'occasion de la publication par l'Association d'un document de discussion sur le sujet.

Le document, intitulé Le comportement perturbateur des médecins dans les établissements de santé : quel est le rôle des médecins chefs de file, a été rendu public lors d'une séance d'information tenue dans le cadre de l'assemblée annuelle de l'ACPM à Calgary, le 21 août dernier.

Le Conseil de la qualité des services de santé de l'Alberta a récemment utilisé les termes suivants pour décrire les comportements perturbateurs : « Une conduite personnelle (mots, actions ou inactions) qui enfreint les limites du comportement interpersonnel respectueux normalement acceptable, qui perturbe le milieu de travail et(ou) qui peut présenter un risque pour la prestation de soins de santé sécuritaires et de qualité. »

Le rapport de l'ACPM souligne que le nombre de membres qui demandent son avis au sujet de plaintes relatives à des comportements perturbateurs soumises à des collèges et à des hôpitaux est en hausse, de même que les frais médico-légaux afférents. Le rapport émet une mise en garde en expliquant que « la majorité de ces dossiers se sont soldés par un résultat défavorable pour le médecin ».

« Tout devrait être mis en œuvre pour corriger une telle situation lorsqu'elle se présente », ajoute le Dr Gray.

Le rapport et les présentations connexes sont maintenant affichés en ligne.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.