Connexion

Calgary accueillera en novembre une importante conférence sur la santé des médecins

Les enjeux de santé des médecins prendront l'avant-scène à Calgary, les 15 et 16 novembre 2013, lorsque l'Institut canadien pour la santé des médecins (ICSM) et l'Association médicale de l'Alberta coparraineront la Conférence canadienne sur la santé des médecins.

L'assemblée aura pour thème « Mettre à profit la sagesse de toutes les générations pour promouvoir la santé des médecins »; les inscriptions sont ouvertes depuis le 18 juin.

L'ICSM, programme national voué à la promotion de la santé mentale et du mieux-être des médecins, est dirigé par l'AMC, la Fondation médicale canadienne et les associations médicales provinciales et territoriales.

L'Institut se penche sur des enjeux tels que le stress et l'épuisement professionnel chez les médecins, questions qui seront au centre des préoccupations à Calgary.

L'assemblée de novembre abordera plusieurs sous-thèmes importants, notamment les suivants :

  • avantages et inconvénients des technologies pour la santé des médecins;
  • acquisition de connaissances et de compétences pour aider les collègues médecins, résidents et étudiants;
  • formulation d'un plan personnel d'amélioration de la santé et du mieux-être.

Signalons, parmi les conférenciers, le Dr Michael Myers, dont la présentation s'intitulera " Avoir souvenir de notre passé : un phare pour aujourd'hui et demain ". Les Drs James Sproule et Todd Watkins, de l'Association canadienne de protection médicale, ainsi que le Dr Paul Farnan, parleront des comportements perturbateurs tout au long du cycle de vie du médecin. Au cours d'une autre séance plénière, le Dr David Topps animera un débat dans lequel les participants se demanderont si la connectivité numérique est un déterminant positif de la santé des médecins.

La présidente de l'AMC, Anna Reid, explique que la réunion est importante parce qu'elle fera connaître des enjeux et des ressources que de nombreux médecins ne connaissent pas et dont ils et elles discutent rarement. " C'est une occasion de prendre un peu de recul pour examiner certains des problèmes très sérieux qui touchent notre profession ", dit-elle.

Selon l'ICSM, les résultats d'un sondage effectué en 2008 ont révélé que le tiers des médecins canadiens se sentent déprimés et que les deux-tiers " ont l'impression que leur charge de travail les empêche de prendre du temps pour leurs intérêts personnels ou pour leur famille ".

On trouvera en ligne tous les détails au sujet de l'inscription.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.