Connexion

L'Association médicale canadienne (AMC) se retire de l'Association médicale mondiale (AMM)

​Reykjavík, Islande – Le 6 octobre 2018 – L'Association médicale canadienne (AMC) a renoncé aujourd'hui à son adhésion à l'Association médicale mondiale (AMM), pour s'opposer à un grave manquement à l’éthique de la part du nouveau​ président de l'AMM, le DLeonid Eidelman.

En effet, après le discours inaugural du Dr Eidelman, on a découvert qu'une partie de ses propos étaient plagiés textuellement de ceux du discours présidentiel inaugural du Dr Chris Simpson à l'AMC, en 2014. De nombreux autres éléments du discours ont aussi été copiés de divers sites Web, blogues et articles de presse, sans aucune mention des auteurs. 

Comme la motion demandant la démission du Dr Eidelman de la présidence a été rejetée, les dirigeants de l'AMC ont jugé qu'ils ne pouvaient plus accorder leur appui à l'AMM et que l'AMC chercherait d'autres façons de contribuer aux discussions sur la santé dans le monde.

« En qualité d'organisation qui se fait l'arbitre de la déontologie et de l'éthique médicales à l'échelle mondiale, l'AMM n'a pas respecté ses propres normes, a déclaré la Dre Gigi Osler, présidente de l'AMC. L'AMC ne peut donc, en toute bonne conscience, continuer d'être membre d'une telle organisation. Nous consacrerons désormais notre attention et notre énergie à d'autres façons de participer à d'importantes initiatives internationales. »