Connexion

​Les Canadiens veulent que le gouvernement fédéral fasse preuve de plus d’innovation pour améliorer le système de santé ​

Ottawa, 21 août 2017 – Une nouvelle recherche sur l'innovation en santé au Canada menée pour le compte de l'Association médicale canadienne (AMC) indique que les gouvernements provinciaux et territoriaux sont considérés comme des moteurs de l'innovation plus efficaces que le gouvernement fédéral. Comme la prestation des soins de santé est une responsabilité provinciale et territoriale, ces ordres de gouvernement ont probablement plus de visibilité. Cependant, le gouvernement fédéral devrait profiter de l'occasion pour diriger un programme national sur l'innovation en santé.

L'étudea démontré que 68 % des Canadiens estiment que les provinces et les territoires font un bon travail pour soutenir des pratiques innovatrices afin que les Canadiens aient accès à des soins de santé de qualité en temps opportun, comparativement à 57 % pour le gouvernement fédéral.

L'AMC a mandaté cette étude alors que l'on s'attend à ce que l'innovation entraîne des changements significatifs dans la prestation des soins, la recherche et la santé de la population. La robotique, l'impression 3D et l'intelligence artificielle peuvent changer la prestation des soins, et la technologie de l'information en particulier jouera un rôle accru dans la structure des soins de santé. 

L'AMC sait qu'il est important de soutenir l'innovation dirigée par des médecins et, en 2016, a créé une nouvelle filiale, Joule. L'AMC tiendra sa 150e Assemblée annuelle et son Conseil général à Québec du 20 au 23 août, où l'innovation sera un sujet de discussion majeur pour des médecins de partout au pays.

L'étude, menée par Advanced Symbolics, portait sur la période de janvier 2016 à juillet 2017, avec un échantillon de 126 600 personnes domiciliées au Canada qui s'intéressent à l'innovation en santé.

Citations du Dr Granger Avery, président de l'AMC

Pendant les 150 ans d'histoire de notre pays, les Canadiens ont toujours fait preuve d'une innovation remarquable, mais nombre d'entre eux estiment que le gouvernement fédéral ne soutient pas cet esprit d'innovation en faisant en sorte que notre système de santé puisse relever les défis posés par notre population croissante et vieillissante.

Sur la scène internationale, le Canada est considéré comme un moteur de l'innovation, mais trop souvent, les améliorations se font en silos ou se limitent à une région donnée. Afin d'améliorer le système de santé canadien, le gouvernement fédéral se doit d'accroître la collaboration au sein même du Canada, tant sur le plan de l'innovation en matière de science médicale que sur celui des politiques de la santé.