Connexion

Des investissements s'imposent dans les soins aux aînés face à l'augmentation de la population âgée du pays

​OTTAWA, le 21 septembre 2017 – Le système de santé du Canada est confronté au vieillissement de la population et à une hausse du nombre de personnes âgées atteintes de problèmes de santé chroniques, dont les besoins en soins de santé sont plus complexes.

Lorsque notre système de santé public a été créé il y a une cinquantaine d'années, le Canada comptait un peu plus de 20 millions d'habitants, et l'espérance de vie moyenne était de 71 ans. Aujourd'hui, le pays compte plus de 30 millions d'habitants, et l'espérance de vie moyenne a augmenté de 10 ans. Statistique Canada signale que notre pays compte pour la première fois plus d'habitants de 65 ans et plus que d'enfants de 0 à 14 ans.

S'en remettre aux hôpitaux de soins actifs pour soigner notre population vieillissante, c'est une utilisation inefficiente des budgets consacrés aux soins de santé et ce n'est pas viable. Les pressions exercées sur notre système deviendront tout simplement trop grandes et il en résultera des défaillances qui empêcheront de soigner adéquatement aussi bien notre population âgée que les autres Canadiens qui doivent avoir accès au système de santé en temps opportun.

L'AMC est d'avis que le gouvernement fédéral doit investir dans les soins aux aînés en s'appuyant pour cela sur une stratégie pancanadienne. Une telle stratégie contribuera à renouveler le système de santé dans son ensemble et à améliorer la productivité de la prestation des soins de santé, d'un bout à l'autre du pays. Il ne faut pas oublier que les soignants sont la cheville ouvrière de tout système de santé et que plus de cinq millions de Canadiennes et de Canadiens prodiguent des soins à une personne âgée de leur entourage, membre de la famille ou amie, et qu'ils ont besoin d'un plus grand soutien.

En s'attachant à créer dès maintenant une stratégie nationale sur les aînés, le gouvernement fédéral aidera les Canadiens à être aussi productifs que possible dans leurs milieux de travail et dans leurs communautés. La mise en œuvre de l'ensemble des recommandations de l'AMC est essentielle pour relier tous les éléments des soins dispensés aux aînés dans la communauté et en établissement.

En plus de contribuer vraiment à répondre aux besoins futurs en soins de la population vieillissante du Canada, les recommandations de l'AMC atténueront les répercussions des pressions économiques qui s'exercent sur les particuliers ainsi que sur les provinces et territoires, dans tout le pays.

Le président de l'AMC,
Le Dr Laurent Marcoux