Connexion

Un accord « marquant » maintient la réciprocité entre les facultés de médecine canadiennes et américaines

L'AMC annonce qu'un nouvel accord « marquant », signé par les organisations qui supervisent l'agrément des facultés de médecine au Canada et aux États-Unis, a atteint deux objectifs majeurs.

« Cet accord protège le contexte unique du Canada en matière de normes d'agrément, tout en préservant les liens historiques étroits établis avec nos collègues américains, qui ont su si bien servir les diplômés en médecine », a déclaré le Dr Brian Brodie, président du Conseil d'administration de l'AMC, après la signature qui a eu lieu le 12 décembre 2013.

Les détails de l'accord figurent dans un protocole d'entente qui officialise le partenariat entre le Liaison Committee on Medical Education aux États-Unis (LCME) et le Comité d'agrément des facultés de médecine du Canada (CAFMC). Il a été signé par les organismes parrainant ces organisations, soit l'American Medical Association, l'Association of American Medical Colleges (AAMC), l'AMC et l'Association des facultés de médecine du Canada (AFMC). L'AMC et l'AFMC ont cofondé le CAFMC en 1979.

Le Dr Martin Vogel, vice-président, Développement de la communauté à l'AMC, a expliqué que l'AFMC a piloté le processus menant à l'accord. « Ils méritent beaucoup d'éloges parce qu'ils ont pris les devants par le biais du projet sur l'avenir de l'éducation médicale au Canada », a-t-il affirmé. « Le résultat final est bénéfique pour tous ».

L'AAMC dit que l'accord reconnaît officiellement l'engagement des deux pays envers une formation médicale de qualité. « Cet accord nous permettra d'améliorer notre capacité de maintenir le plus important système de formation médicale au monde et d'assurer que celui-ci puisse continuer à servir les besoins en évolution constante de nos deux pays », a déclaré le Dr Darrell Kirch, président de l'AAMC.

L'agrément par le biais du LCME et du CAFMC est un processus exhaustif permettant d'assurer que des normes communes sont appliquées dans chacune des 134 facultés de médecine des États-Unis (y compris à Puerto Rico) et dans les 17 facultés de médecine au Canada. Il comprend des dispositions d'examen par les pairs et d'assurance-qualité et exige que les facultés se conforment aux normes établies.

Par exemple, lorsque la Faculté de médecine de l'Université d'Ottawa a obtenu l'agrément en 2010, elle répondait à 127 des 131 normes qui étaient alors examinées. L'Université a affirmé, dans un document de travail, que ces résultats étaient considérés comme « exceptionnellement bons ». La Faculté sera à nouveau soumise au processus d'agrément en 2017-2018; chaque faculté fait l'objet d'une visite d'agrément complète sur place au moins tous les huit ans.

La Dre Charmaine Roye, directrice des Affaires professionnelles à l'AMC, explique qu'il a fallu deux ans pour rédiger l'accord. Elle dit que les étudiants canadiens y seront favorables car il garantit la réciprocité des études de premier cycle des étudiants en médecine partout en Amérique du Nord, qu'ils aient suivi leur formation aux États-Unis ou au Canada.

L'un des aspects importants de la nouvelle entente est la reconnaissance du fait que les écoles de médecine des deux pays ne sont pas identiques. Par exemple, aucune faculté de médecine du Canada n'est une entité à but lucratif, alors que de nombreuses écoles américaines le sont. Elle reconnaît également l'importance significative que le système de santé du Canada accorde aux déterminants sociaux de la santé comme facteurs influant sur les résultats en matière de santé.

Le Dr Vogel affirme qu'il reste du travail à faire. « L'objectif ultime de l'AFMC est d'harmoniser l'agrément aux trois niveaux de formation : premier cycle, doctorat et EMC », a-t-il ajouté.

Finalement, dit la Dre Roye, les négociations complétées en décembre ont été conçues de façon à officialiser une relation informelle qui existait depuis plus de 50 ans. « L'AMC est très satisfaite de la façon dont les négociations ont été menées et, en particulier, du résultat final », a-t-elle déclaré.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.