Connexion

Acquisition prochaine du secteur du DME de Services aux médecins MD par TELUS Santé

Logiciels de gestion médicale MD S.E.C. – la branche logicielle de Services aux médecins MD inc. (SMMD), une filiale de l’Association médicale canadienne (AMC) – a consenti à la vente de son secteur du dossier médical électronique (DME) à TELUS Santé. Les conditions financières n’ont pas été divulguées.

Cette acquisition, qui a été annoncée le 26 février et dont la conclusion est prévue pour le 4 mars, fera de TELUS Santé le plus important fournisseur de systèmes de DME au Canada. Une fois la transaction conclue, l’entreprise sera en mesure d’offrir des services de DME à plus de 9 000 médecins – ce qui représente plus de 30 % des médecins qui sont actuellement utilisateurs d’un système de DME au Canada – et ses logiciels seront utilisés pour plus de 25 millions d’interactions avec les patients annuellement.

TELUS Santé, une branche de l’entreprise de télécommunications TELUS, s’est engagée à honorer les ententes de services conclues avec les clients actuels du logiciel de DME de la Suite SC. Elle prévoit lancer une nouvelle plateforme nationale de DME d’ici trois à cinq ans.

La présidente de l’AMC, la Dre Anna Reid, a mentionné que l’AMC faisait la promotion de l’adoption des DME depuis près de dix ans et a souligné qu’environ 56 % des médecins au Canada en faisaient actuellement usage. « Nous aimerions voir cette proportion augmenter, a-t-elle déclaré, parce que nous savons qu’ils rendent la médecine plus efficace et améliorent les soins prodigués aux patients. »

La Dre Reid a ajouté que l’AMC était fière d’avoir permis à ses membres d’avoir accès au logiciel de DME de la Suite SC par l’entremise de SMMD, qui est quant à elle ravie des progrès importants réalisés au chapitre de la qualité et de la fonctionnalité pour ses clients médecins.

La Dre Reid a indiqué que la vente avait reçu l’approbation du Conseil d’administration de l’AMC, qui a conclu que la vision présentée par TELUS Santé pouvait soutenir les avancées technologiques à venir et répondre aux besoins des membres.

Après la transaction, l’AMC se joindra à SMMD et à TELUS Santé au sein d’un comité consultatif qui prodiguera des conseils stratégiques concernant le DME de la Suite SC et « recevra des mises à jour sur les activités de l’entreprise relatives au DME de la Suite SC ».

Mike Gassewitz, président de Logiciels de gestion médicale MD S.E.C., indique qu’en décidant de vendre, l’entreprise pensait aux besoins futurs du Canada en matière de DME. « Nous sommes fiers du soutien que nous avons offert aux médecins et de notre participation à l’évolution des plateformes de DME. C’est ainsi que nous avons contribué à transformer la nature même des soins de santé », a-t-il affirmé. « Alors que le secteur évolue et que notre attention se porte sur la connectivité des systèmes et sur l’amélioration continue des résultats, le moment est venu de confier nos clients du DME à un chef de file du domaine des TI qui partage notre vision et possède la réputation et les ressources nécessaires pour mettre en place un programme national de DME hors pair qui assurera l’interopérabilité. »

L’AMC compte bien au-delà d’une dizaine de documents d’orientation, de mémoires et de résolutions vantant les mérites des DME. Lors de l’assemblée annuelle de l’AMC en 2010, par exemple, les délégués ont demandé au gouvernement fédéral « de fournir du financement et de l’appui additionnels aux [DME] pour faciliter la collecte, l’analyse et le partage rapides des données cliniques et de santé publique pour les besoins de la santé publique et la surveillance des urgences ».

Cinq ans auparavant, dans un mémoire prébudgétaire de 2005 adressé au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, la présidente de l’AMC à l’époque, Ruth Collins-Nakai, faisait la remarque : « Le dossier médical électronique (DME) représente un des investissements clés à faire dans l’infrastructure de la santé. Le Canada a depuis trop longtemps du retard sur tous les principaux pays industrialisés en ce qui concerne l’adoption du DME. Un DME pancanadien permettrait de dispenser plus rapidement des soins de plus grande qualité et d’une plus grande valeur. Un DME permettrait aussi au système de santé du Canada d’augmenter de façon spectaculaire les communications entre les administrations. »

Services aux médecins MD consent à la vente de son secteur du DME

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.