Connexion

Utilisation accrue de Twitter par les médecins

Les études portant sur l'utilisation du principal canal Twitter de l'AMC révèlent que les médecins du Canada se servent de plus en plus de ce mode de communication.

L'étude auprès de 411 médecins qui suivent @CMA_DOCS montre une hausse croissante de l'utilisation de ce média social. Les résultats de l'étude ont été présentés sur affiche en septembre au Congrès mondial « Medicine 2.0 » sur les médias sociaux, les applis mobiles, l'internet et le web.

Les résultats de l'étude, réalisée par les Drs Naheed Dosani et Stephen Pomedli, n'ont pas étonné le Dr Chris Simpson. Ce dernier, cardiologue de Kingston (Ont.), a commencé à utiliser Twitter régulièrement plus tôt cette année alors qu'il faisait campagne (avec succès) pour devenir le candidat de l'Ontario au poste de président désigné de l'AMC. Dans une entrevue donnée au magazine La pratique de l'avenir, le Dr Simpson a décrit Twitter comme un outil « extrêmement utile » parce qu'il réunit une grande quantité d'information médicale et politique en un seul lieu.

Il commence aussi à reconnaître le rôle utile que Twitter pourrait jouer en éducation médicale. « Pour ceux d'entre nous qui souhaitent que les futurs diplômés soient encore meilleurs médecins que nous, Twitter est formidable », dit-il. (Pour lire le texte intégral de l'entrevue avec le Dr Simpson et d'autres médecins qui utilisent Twitter régulièrement, voir www.cma.ca/futurepractice.)

Au cours de leur séance d'affiche, très populaire, les Drs Dosani et Pomedli ont dit que Twitter avait émergé comme plate-forme sociale dominante pour les soins de santé au Canada, parce que ce média appuie les interactions « de plus en plus riches » entre les fournisseurs de soins et le public.

En raison des défis que présenterait une évaluation de l'utilisation de Twitter à l'échelle de l'ensemble de la population canadienne, les Drs Dosani et Pomedli - résidents à l'Université de Toronto - ont choisi de cibler uniquement les médecins qui suivent le compte @CMA_DOCS et sont suivis par celui-ci.

Leur analyse a montré que 47 % des membres de cette cohorte s'identifient comme médecins de famille et que 6 % d'entre eux sont en Ontario. La population étudiée comportait cependant aussi des médecins de nombreuses disciplines, de diverses régions et à toutes les étapes de leur carrière.

Une analyse de 193 192 messages Twitter envoyés par ces médecins entre juillet 2012 et août 2013 a montré une « augmentation graduelle et soutenue » des échanges. Les Drs Dosani et Pomedli ont remarqué que les messages portaient sur un grand nombre de sujets et ne se limitaient pas aux discussions sur la santé et les soins de santé.

« D'après la fréquence croissante de l'utilisation de Twitter dans cette cohorte, on peut conclure que les cliniciens et les milieux universitaires devraient être mieux sensibilisés à l'utilisation des médias sociaux et les accepter davantage », ont-ils conclu.

Une évaluation plus complète de l'utilisation de Twitter par les médecins du Canada sera bientôt disponible, car l'utilisation des médias sociaux sera au nombre des sujets qu'abordera le Sondage national des médecins en 2014.

Aussi, l'AMC consultera les membres de son Forum électronique l'an prochain pour évaluer les tendances de l'utilisation des médias sociaux chez les médecins. Le dernier sondage à ce sujet a été effectué en 2010.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.