Connexion

Candidature d’un MF de la N.-É. proposée pour le poste de président désigné de l’AMC

Les médecins de la Nouvelle-Écosse ont présenté la candidature de la Dre Cindy Forbes au poste de président désigné de l’AMC pour 2014-2015.

Si sa candidature est approuvée par le Conseil général en août – processus qui se résume habituellement à une simple formalité – la Dre Forbes sera présidente désignée jusqu’en août 2015, puis accédera à la présidence de l’AMC au cours de la 148e assemblée annuelle de l’Association, à Halifax.

Elle deviendra alors la quatrième femme à présider l’AMC depuis 2005. À titre de comparaison, notons que seulement trois femmes ont occupé ce poste entre 1867 (année de la fondation de l’AMC) et 2004.

Les trois femmes médecins qui avaient posé leur candidature pour 2014 étaient toute en pratique familiale ou générale et avaient toutes fait leurs études de médecine à l’Université Dalhousie.

La Dre Forbes, médecin de famille de Fall River (N.-É.), est une ancienne présidente de Doctors Nova Scotia (DoctorsNS) qui a déjà siégé pendant quatre ans à la présidence du Conseil des soins et de la promotion de la santé de l’AMC. Ancienne membre du Comité d’action politique de l’AMC, elle siège actuellement au Comité directeur des négociations de DoctorsNS.

Les candidates défaites étaient les Dres Maria Alexiadis, de Halifax, ancienne présidente de DoctorsNS et actuelle orateure adjointe du Conseil général de l’AMC, et Cathy Felderhof, de Canso (N.-É.), ancienne présidente de la section de médecine familiale de DoctorsNS.

Le scrutin, ouvert à tous les membres de DoctorsNS aussi membres de l’AMC, a débuté le 22 janvier pour se terminer le 26 février. Près de 900 voix ont été exprimées.

En janvier, les trois candidates avaient envoyé aux électeurs une « lettre d’intention ». Dans sa lettre, la Dre Forbes insistait sur les défis auxquels sont confrontés les médecins en formation et en pratique, des temps d’attente inacceptables au stress du travail, en passant par un équilibre déficitaire entre le travail et la vie familiale et les inquiétudes face aux possibilités d’emploi.

Elle disait avoir pour objectif de sa présidence de promouvoir des solutions novatrices. « Mon expérience en leadership sur les scènes locale, provinciale et nationale m’a appris que l’on peut accomplir beaucoup au moyen d’une attitude positive, d’une volonté d’écoute et d’objectifs communs clairs », a-t-elle écrit. « Grâce à mon mandat à la présidence de DoctorsNS et à mon service sur la scène nationale auprès de l’AMC (…), je sais qu’il y a au sein de notre profession une vraie mine de talents à mettre à profit pour apporter des changements positifs dans les soins de santé. »

C’était la première fois qu’une liste électorale composée uniquement de femmes était présentée pour le poste de plus haut niveau de l’AMC, mais le président actuel de l’Association a affirmé que ce ne serait pas la dernière. « Le visage de la médecine se transforme et l’AMC reflète ce changement », a déclaré le Dr Louis Hugo Francescutti. « Il y a quinze ans, les femmes composaient 24 % de notre effectif. Cette proportion avait atteint 34 % il y a cinq ans et aujourd’hui, elle est de 39 %. Le fait qu’elles s’intéressent à jouer des rôles de leadership en médecine et à l’AMC, c’est une très bonne nouvelle. »

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.