Connexion

L'AMC estime que la réglementation doit protéger les Canadiens des allégations trompeuses sur les produits de santé contenant du cannabis​

OTTAWA, 5 février 2018 – L'Association médicale canadienne (AMC) préconise une réglementation qui protège les Canadiens des allégations trompeuses sur les produits de santé contenant du cannabis et presse le gouvernement d'adopter une approche axée sur la santé publique. Les recommandations de l'AMC ont été présentées au gouvernement fédéral dans le cadre de sa consultation sur l'approche proposée en matière de réglementation du cannabis.

L'AMC craint que les médicaments en vente libre, les produits naturels pour la santé, les cosmétiques et les dispositifs médicaux, malgré le fait qu'ils soient réglementés par Santé Canada, soient soumis à un degré de surveillance différent de celui imposé aux médicaments d'ordonnance. Bon nombre de consommateurs ne sont peut-être pas au courant de cette divergence. En outre, les affirmations relatives à la santé concernant ces produits n'ont souvent pas été prouvées puisque l'industrie n'est pas tenue de fournir de preuves scientifiques pour les corroborer.

« L'assurance de l'innocuité et de l'efficacité des produits pour la santé doit être un élément clé de toute réglementation sur le cannabis », commente le Dr Laurent Marcoux, président de l'AMC. « Nous estimons que des preuves scientifiques rigoureuses sont nécessaires pour soutenir toute affirmation relative aux bienfaits sur la santé de ces produits, ainsi que pour cerner les risques et les effets indésirables potentiels qui y sont associés. »

Pour ce qui est de l'emballage et de l'étiquetage du cannabis, l'AMC recommande que des représentants du gouvernement et des professionnels de la santé – et non les producteurs ou les distributeurs des produits du cannabis – conçoivent l'emballage de ces produits afin de mettre l'accent sur les risques pour la santé associés à leur utilisation. Comme pour le tabac et les cigarettes, l'emballage et l'étiquetage des produits du cannabis offrent l'occasion de sensibiliser la population, en particulier les jeunes, aux méfaits de l'usage du cannabis sur la santé, la société et l'économie.

L'AMC soutient également qu'il ne devrait y avoir qu'un seul système et une seule réglementation pour le cannabis utilisé à des fins médicales et récréatives, afin d'éviter toute redondance ou disparité.

L'AMC a toujours préconisé une approche axée sur la santé publique en ce qui a trait à la légalisation et à la réglementation du cannabis. Cela sous-entend la promotion de la santé, la prévention des dépendances, les stratégies de réduction des préjudices et un accès à des traitements.