Connexion

Le président sortant de l’AMC lance un appel à l’innovation

Le Dr Louis Hugo Francescutti a dit que le système de santé du Canada a une leçon à apprendre de l’Association médicale canadienne (AMC).

Dans son discours d’adieu, le Dr Francescutti, président sortant, a en effet expliqué que des changements s’étaient produits à un rythme sans précédent à l’Association, dans les domaines de la gouvernance, de l’imputabilité et de la transparence. « Les membres avaient demandé que nous fassions les choses différemment », a-t-il dit, « et c’est exactement ce qu’a fait l’AMC. »

Il a qualifié de « remarquable » l’ampleur et la rapidité des changements à l’AMC au cours de son année à la présidence, ajoutant qu’il est maintenant temps pour le système de santé de suivre l’exemple.

Le Dr Francescutti a dit que les médecins peuvent réaliser ces changements non seulement en adoptant des innovations dans leur pratique, mais aussi en faisant connaître ces efforts à la population. Il a ajouté que l’AMC veut faire sa part dans ce travail : elle a lancé un site Web qui permet aux médecins de présenter les mesures novatrices qu’ils mettent en œuvre un peu partout au pays. « Cette initiative nous procurera les récits de succès dont nous avons besoin », a-t-il ajouté.

Son message au sujet de l’impératif d’innovation faisait écho à celui de la ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, dans son discours de la veille.

Le Dr Francescutti a insisté sur le fait que la profession médicale est confrontée à des défis de taille vu le scepticisme croissant avec lequel la population perçoit son rôle. Il a mentionné le fait que la perception qu’ont les Canadiens des médecins comme chefs de file au sein du système de santé « avait chuté » au cours de la dernière décennie. « Nous ne pouvons pas rester là à nous imaginer que tout va bien. »

Il a conclu sur une note positive en disant que servir la profession à la présidence de l’Association avait été « un immense honneur » et que les médecins constituaient « le groupe le plus collégial » avec lequel il avait eu l’occasion de travailler.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.