Connexion

​Retraités fédéraux veut des gestes concrets au sujet du nouvel accord sur la santé

​​Ottawa, 30 novembre 2016 — Aujourd’hui à Ottawa, l’Association nationale des retraités fédéraux (Retraités fédéraux) et l’Association médicale canadienne (AMC) ont conclu leur première ronde d’assemblées publiques tenues à l’échelle du Canada sur le besoin pressant de se pencher sur les soins aux aînés.

Des membres de Retraités fédéraux se sont rassemblés dans plusieurs collectivités, dont Charlottetown, Halifax, Regina, Edmonton et Kelowna, pour discuter de ce que le Canada peut mieux faire en matière de soins destinés à sa population vieillissante. Les aînés et les panélistes ont envoyé un message des plus clairs : Le Canada peut et doit faire mieux dans le domaine des soins de santé pour les aînés et un nouvel Accord sur la santé est le moment idéal pour cela.

« Le Canada a besoin d’un continuum intégré de soins pour aînés afin de combler les lacunes que nous constatons en ce moment pour les soins à domicile, les soins palliatifs et les soins de longue durée, de même que l’assurance-médicaments », affirme le président de Retraités fédéraux, Jean-Guy Soulière. « Nous ne pouvons continuer à prodiguer des soins de santé, voire continuer à en discuter, selon une approche cloisonnée et fragmentée. Les aînés demandent de la coopération et des gestes concrets. »

« Les Canadiens disent clairement qu’ils veulent un leadership prenant la forme d’un nouvel Accord sur la santé, et ce, maintenant », déclare le Dr Granger Avery, président de l’AMC. « Ce silence total de la part de nos dirigeants politiques est franchement inacceptable. Il n’y a plus de temps à perdre. »

L’organisme Retraités fédéraux et l’AMC poursuivront leurs efforts pour prendre le pouls des Canadiens, dont celui de leurs bassins de membres respectifs, afin de déterminer la meilleure façon d’influencer les législateurs, pour que cet Accord sur la santé convienne à toute la population. Les réflexions et les commentaires émanant des retraités et du public feront l’objet d’un rapport de synthèse qui sera présenté aux ministres de la Santé des paliers fédéral, provincial et territorial.