Connexion

Message d'une conférence sur la santé des médecins : « Aidez-vous les uns les autres »

Le décès soudain d'un médecin résident canadien juste avant le lancement de la troisième Conférence canadienne sur la santé des médecins a été un rappel troublant pour les délégués sur l'importance de leur travail en santé des médecins.

La présidente sortante de l'AMC, Anna Reid, a demandé aux 250 participants réunis à Calgary d'observer une minute de silence en l'honneur du résident défunt et des autres médecins qui ont succombé aux pressions de la pratique médicale.

Le Dr Derek Puddester, directeur, Santé des médecins, à l'Institut canadien pour la santé des médecins, programme national de l'AMC et de la Fondation médicale canadienne, qui ont coparrainé la conférence, a déclaré, en mentionnant le suicide du résident : « N'oubliez pas que vous êtes au sein d'un groupe qui vous appuie. C'est notre domicile, notre communauté, notre tribu. Nous nous appuyons les uns les autres parce que c'est ce que nous faisons le mieux. »

Tout au long de la rencontre bisannuelle, qui avait pour thème « mettre à profit la sagesse de toutes les générations pour promouvoir la santé des médecins », une grande partie des discussions ont porté sur l'amélioration de la santé au sein du système d'éducation médicale et sur l'apport de perspectives intergénérationnelles afin d'améliorer la santé des médecins et la culture du milieu de travail.

Le conférencier de la plénière d'ouverture, le psychiatre Michael Myers, a signalé les nombreuses innovations importantes que le Canada a apportées en matière de santé des médecins. Le Dr Myers, pionnier du domaine au Canada et qui est maintenant vice-président, Éducation et Formation, au Département de psychiatrie et sciences du comportement du Centre médical SUNY-Downstate de Brooklyn, à New York, a aussi reconnu les défis continuels que doit relever la médecine pour reconnaître et traiter les médecins qui ont des problèmes de santé mentale.

Pour sa part, la Dre Ruth Collins-Nakai, ancienne présidente de l'AMC et présidente actuelle du Conseil de la Fondation médicale canadienne et qui s'exprimait au nom de celle-ci, a souligné que malgré le solide réseau de programmes de santé des médecins un peu partout au Canada, l'accès aux ressources varie, et de nombreux médecins ignorent que de l'aide est à leur portée.

« Il reste encore énormément à faire pour assurer l'accès à des programmes de qualité », a-t-elle dit.

L'interface entre la santé mentale et le comportement a fait l'objet d'une séance plénière portant sur la façon d'aborder les problèmes de comportements perturbateurs chez les médecins tout au long de leur cycle de carrière. La séance a eu recours en très grande partie à du travail effectué récemment sur la question par l'Association canadienne de protection médicale.

Dans ses commentaires de clôture, le président de l'AMC, Louis Hugo Francescutti, a insisté sur la nécessité pour les médecins de prendre soin d'eux-mêmes mais aussi de leurs collègues. Il a aussi déclaré que l'AMC demeure engagée à appuyer les initiatives en santé des médecins.

La Conférence, coparrainée par l'Institut canadien pour la santé des médecins, était présentée par l'Association médicale de l'Alberta (AMA) et le Programme de soutien des médecins et de leurs familles de l'AMA.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.