Connexion

Des GPC à jour sont essentiels à mesure que le savoir médical décuple, affirme l'AMC

À quelle vitesse le savoir médical prend-il de l'expansion ?

« Le temps de notre entretien aujourd'hui et je suis déjà en retard sur le savoir médical à moins d'avoir accès à des guides de pratique », souligne le Dr Sam Shortt, directeur des initiatives sur la qualité à l'AMC, dans une vidéo affichée récemment par le Conseil canadien de la santé (CCS).

La vidéo s'inscrit dans une série de quatre présentations que le Conseil a affichées en ligne sous le titre Comprendre les guides de pratique clinique : vidéos d'initiation. Le Conseil vise à susciter de l'intérêt pour le rôle des GPC dans la pratique quotidienne.

« Nous voulons faire connaître les GPC à divers publics, expliquer comment ils sont utilisés, diffusés et mis en œuvre, et montrer l'impact qu'ils peuvent avoir sur la santé des patients et le rendement du système de santé », dit Sukirtha Tharmalingam, analyste principal de politiques au CCS.

Le Dr Shortt dit que l'AMC a été heureuse de participer au projet.

« L'AMC est vouée à la transformation du système de santé, et les GPC font partie des outils qui peuvent servir à atteindre cet objectif », ajoute-t-il.

Il reconnaît toutefois qu'il n'est pas facile de se tenir au courant des nouveaux guides. Comme il le souligne dans la vidéo : « On publie chaque jour les résultats de 76 essais cliniques randomisés et de 11 analyses systématiques. »

Dans la vidéo, un narrateur explique que l'AMC a été à l'avant-plan de la diffusion des GPC en compilant « l'une des plus grandes collections de GPC au Canada » dans son Infobanque, qui contient près de 1300 guides de pratique.

« C'est une base de données canadienne à l'intention des médecins du Canada », dit le Dr Shortt.

On trouve dans l'Infobanque AMC, outre la collection de GPC consultables :

  • une liste des 10 GPC les plus souvent consultés (en janvier, les recommandations pour le dépistage du diabète de type 2 chez les adultes arrivaient en tête)
  • une liste des GPC nouveaux ou mis à jour (qui comprenait en janvier les recommandations sur le dépistage du cancer du col et le guide canadien sur l'abandon du tabac)

L'Infobanque AMC fournit aussi des liens vers 15 autres compilations de GPC au Canada et à l'étranger.

En entrevue, le Dr Shortt a dit que l'Internet a joué un rôle déterminant pour assurer l'accessibilité et la mise à jour des GPC. « L'Infobanque AMC en est la preuve », a-t-il conclu.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.