Connexion

À la recherche de médecins pour rencontrer les députés

La Chambre des communes reprend ses travaux en octobre et, à cette occasion, l'AMC rappelle aux médecins qu'il faut parler aux politiciens des enjeux de santé - et qu'elle a son propre programme qui rend ces communications possibles.

Le Programme de contact médecins-députés, lancé en 1994 pour promouvoir le lobbying local, encourage les médecins à rencontrer régulièrement leur député pour discuter des enjeux qui sont importants pour les médecins et leurs patients.

Dans un récent numéro d'InfoCapsule, bulletin du Programme, le Dr Noel Grisdale a expliqué pourquoi le contact entre les médecins et les politiciens était important.

« Les politiciens savent à quel point les soins de santé sont importants pour leurs électeurs », expliquait le Dr Grisdale, médecin de famille de Black Diamond, en Alberta, qui a participé au Programme de contact médecins-députés pendant 10 ans.

« Ils veulent bien connaître le domaine des soins de santé. Ils sont aussi conscients que le statu quo ne fonctionne pas. Nous devons développer des rapports avec les politiciens et les décideurs au sein des gouvernements. Et dans nos relations avec eux, nous devons leur faire savoir ce qui fonctionne dans le système de santé et nous appuyer sur cette base pour aller de l'avant. »

Le Dr Richard MacLachlan, qui travaille dans le département de médecine familiale de l'Université Dalhousie et a participé au Programme pendant environ 10 ans, abonde dans le même sens.

« À mon avis, le rôle premier du médecin de famille doit être de défendre les intérêts des patients, a-t-il écrit récemment dans InfoCapsule. Les activités de promotion de la santé ont vraiment évolué, de réflexions du genre "oh, je ferais bien de parler au nom de mes patients", elles sont devenues un processus qui se passe presque à chaque rencontre pour plaider en faveur de nos patients et de leur santé. » Le Dr Grisdale pense que les « contacts locaux » facilités par le Programme de contact médecins-députés contribueront à rendre possible la transformation du système de santé.

« Si nous voulons transformer le système de santé, nous devons le faire à l'échelle locale. Et il faut que tout le monde se joigne au mouvement. Le cadre de certains de ces changements peut venir "d'en haut", mais l'adhésion au quotidien doit venir de la base... au niveau local ! Chacun de nous doit établir des liens avec les élus, les chefs de file de la collectivité et les dirigeants d'entreprises locaux. On voit dans les médias beaucoup de rhétorique de la part de groupes qui défendent leurs propres intérêts. Or, ce sont les conversations avec des gens locaux qui se connaissent et se respectent qui donneront la véritable impulsion au mouvement. »

Environ 400 médecins participent actuellement au programme, mais certaines circonscriptions n'ont aucun contact médecins-députés d'établi.

Afin d'encourager davantage la participation des médecins, les nouveaux membres qui se joignent au programme avant le 30 septembre seront admissibles au tirage d'un iPad Mini. (À voir : Règlement du concours)

Pour obtenir plus de détails concernant le Programme de contact médecins-députés, consultez le site Web ou communiquez avec Renée Bélanger, directrice du programme, à grassroots@cma.ca.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.