Connexion

Un ordre du jour chargé laisse entrevoir des débats animés à l'assemblée annuelle

Les médecins qui participeront cette année à l'assemblée annuelle de l'AMC, en août, feraient bien d'aiguiser leur appétit pour les débats, parce que tout indique que la rencontre n'en manquera pas.

La 146e assemblée annuelle, qui aura lieu du 19 au 21 août au Centre des congrès Telus de Calgary, mettra en vedette une série de « séances stratégiques » portant sur trois sujets distincts :

  • les enjeux des soins en fin de vie (soins palliatifs, directives préalables et aide médicale au décès);
  • pertinence et imputabilité dans la prise de décisions cliniques;
  • effectifs médicaux et moyens à prendre pour réorienter le système de formation postdoctorale de façon à appuyer la prestation des soins.

« Les sujets ont été choisis en fonction des commentaires des membres, et je crois qu'ils susciteront beaucoup de discussions », a dit la présidente de l'AMC, Anna Reid.

L'assemblée débutera par un nouvel événement, « Conversations d'ouverture du Conseil général », qui permettra aux 250 délégués et plus du Conseil général (CG) de rencontrer leurs nouveaux collègues pour discuter de domaines d'intérêt commun reliés à leur travail et à la profession médicale.

La première journée s'articulera autour d'une séance de 90 minutes portant sur les directives préalables et les soins palliatifs, avec la participation d'un panel d'experts. La séance a notamment pour objectif d'obtenir une orientation stratégique de la part des délégués du CG. La politique en vigueur de l'AMC sur les soins palliatifs a été adoptée en 1994. La séance a été organisée en réponse à une motion adoptée par le CG en 2012, portant que « l'AMC favorise un débat public sur les enjeux des soins en fin de vie au Canada ».

La séance portant sur la prise de décisions cliniques sera ouverte par la Dre Wendy Levinson, de l'Université de Toronto, championne de l'initiative Choosing Wisely, dans le cadre de laquelle des sociétés américaines de spécialistes dressent des listes de « choses que les médecins et les patients devraient remettre en question » dans le traitement médical. Les listes sont ensuite affichées sur www.choosingwisely.org. (La liste en 10 points de l'American Academy of Family Medicine comprend l'élément suivant : « N'effectuez pas de test de Papanicolaou (Pap) chez les femmes de moins de 21 ans ou chez celles qui ont eu une hystérectomie pour une maladie non maligne. »)

La discussion au sujet des effectifs médicaux se veut une réponse aux préoccupations croissantes que soulève la situation difficile du marché de l'emploi à laquelle font face certains médecins, en particulier les spécialistes en milieu hospitalier, à la fin de leur résidence.

L'assemblée présentera aussi une séance d'éducation au cours de laquelle d'anciens politiciens fédéraux et provinciaux parleront de la façon dont les activités de représentation des médecins sont filtrées à travers le prisme politique.

Cette année encore, la rencontre mettra en vedette un Forum des membres, d'une durée de 75 minutes, qui donnera l'occasion aux membres de l'AMC d'interroger les dirigeants élus au sujet des politiques de l'Association ou de toute autre question qu'ils souhaitent aborder.

On trouvera tous les détails au sujet de l'assemblée de 2013 ici : www.amc.ca/cg2013.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.