Connexion

L’AMC émet des lignes directrices pour l’utilisation d’applications mobiles sur la santé

La moitié des médecins du Canada disent utiliser une appli mobile dans le cadre de leur pratique (75 % d’entre eux ont moins de 35 ans), selon les résultats du Sondage national des médecins de 2014, mené auprès de plus de 10 000 médecins. En revanche, seulement 16,5 % des répondants ont dit avoir recommandé des applis mobiles à leurs patients.

Compte tenu de l’arrivée relativement récente des applis mobiles dans le domaine de la santé et de l’absence de lignes directrices reconnues à l’intention des médecins à cet égard, il n’est pas étonnant que nombre de professionnels de la santé hésitent à recommander ces outils à leurs patients.

Cependant, avec la présence croissante de la technologie mobile dans le domaine de la santé et la prolifération incroyable des applis permettant de poser soi-même un diagnostic, de surveiller sa santé ou de traiter tout un éventail de problèmes de santé, il est clair qu’il s’impose d’avoir des recommandations pour aider les médecins à décider quelles applications, s’il y a lieu, peuvent être optimales pour leurs patients.

Certains médecins souhaiteraient avoir une liste approuvée des applis médicales ou de santé, dans différentes catégories, qu’ils pourraient prescrire à leurs patients — un formulaire en quelque sorte. Cependant, comme il existe plus de 100 000 applications médicales et de santé pour les appareils iOS et Android, et comme des dizaines de nouvelles applications sont créées pratiquement chaque jour, les défis logistiques et économiques que poserait la création d’une telle liste sont insurmontables.

L’Association médicale canadienne pense qu’il est plus logique – et conforme à son approche globale des enjeux de ce genre – d’élaborer des principes directeurs dont nos membres devraient tenir compte en ce qui a trait à l’utilisation d’applis mobiles médicales ou de santé.

C’est pourquoi l’AMC a préparé les « Principes directeurs pour les médecins qui recommandent à leurs patients des applications mobiles sur la santé ». Ces principes directeurs reposent sur des travaux réalisés par l’AMC afin de déterminer comment les médecins devraient communiquer de façon appropriée avec leurs patients en ligne.

Le document, préparé en consultation avec différents intervenants et diverses organisations médicales, est un sommaire de haut niveau qui explique comment évaluer une appli mobile dans le but de la recommander à un patient afin de l’aider à gérer des données et des préoccupations particulières en matière de santé et de soins de santé.

Nous reconnaissons que les applis mobiles peuvent améliorer les résultats de santé et réduire les coûts, mais il faut souligner que ces outils devraient compléter, plutôt que remplacer, la relation médecin–patient.

Les principes directeurs précisent les caractéristiques qu’une application mobile sur la santé devrait avoir pour être sûre et efficace. Il s’agit entre autres des suivantes :

  • avoir reçu l’approbation d’une organisation médicale professionnelle reconnue
  • être conviviale
  • présenter des renseignements fiables
  • protéger la vie privée et la sécurité
  • être libre de conflits d’intérêts.

En plus des principes directeurs, l’AMC a préparé un document d’information à l’intention des patients, afin de les aider à évaluer une appli mobile qu’ils songent à utiliser pour gérer leur santé. Ce document, de même que les principes directeurs, sera offert sur le site cma.ca.

La technologie mobile dans le domaine des soins de santé connaît des avancées fulgurantes. Il est important que les médecins du Canada sachent quand et comment l’utiliser afin d’améliorer la prestation des soins. L’AMC est heureuse d’offrir ces principes directeurs afin d’aider ses membres et leurs patients en cette ère nouvelle, en pleine évolution.

Le Dr Chris Simpson est le président de l’Association médicale canadienne