Connexion

Les professionnels autonomes canadiens risquent d'être touchés par la réforme fiscale proposée

​Ottawa, le 21 juillet 2017 – L'Association médicale canadienne (AMC) et ses 85 000 médecins membres scrutent de près les modifications fiscales proposées par le ministère fédéral des Finances. En effet, les professionnels autonomes risquent d'être touchés négativement chaque fois que le gouvernement modifie les règles fiscales sans prévoir de mesures complètes pour en atténuer les répercussions.

En grande majorité, les médecins du Canada sont des professionnels autonomes, gérant leurs dépenses et leurs frais généraux. Ils n'ont pas d'assurance maladie, de régime de retraite ou d'autres avantages sociaux comme ceux dont bénéficient les employés salariés. La réforme fiscale proposée aura de sérieuses ramifications pour les médecins, comme pour tous les autres professionnels autonomes. 

Étant donné l'importance des réformes proposées pour les médecins dont la pratique est constituée en société privée, l'AMC travaille avec des experts en fiscalité à étudier et évaluer méticuleusement le document de consultation produit par le ministère des Finances. 

L'AMC présentera un mémoire détaillé au gouvernement fédéral pour souligner les répercussions graves et injustes des changements. Ce mémoire insistera aussi sur l'importance de la planification fiscale pour les professionnels autonomes tels les médecins.

Le président de l'AMC,
Granger R. Avery, M.B., B.Sc., FRRMS