Connexion

Produits de santé contenant du cannabis : que fait l’AMC pour protéger les Canadiens?​

​À l’heure actuelle, plus de 220 produits de santé contenant du cannabis sont vendus au Canada, et la légalisation prochaine du cannabis, prévue pour l’été 2018, entraînera fort probablement une hausse du nombre de ces produits.

Un rapide survol des étiquettes de produits contenant du cannabis nous révèle quantité de promesses relativement à leurs bienfaits présumés pour la santé : prévention de la nausée associée au mal des transports, soulagement des démangeaisons et des irritations mineures causées par l’eczéma et plus encore.

Sur certaines étiquettes, on peut même lire des indications exhortant les consommateurs de demander à leur médecin si le produit en question peut être pris avec d’autres médicaments.

Pour un consommateur, ce vocabulaire peut prêter à confusion. Ces produits, souvent vendus en magasin à côté de produits médicaux, prétendent soulager divers maux. La présence du mot « cannabis » sur l’étiquette d’un produit peut susciter toutes sortes de questionnements chez le consommateur. Cela s’explique par le fait que le cannabis a souvent été présenté comme un médicament.

Ce que beaucoup de consommateurs ne savent pas, c’est que les médicaments en vente libre, les produits naturels pour la santé, les cosmétiques et les dispositifs médicaux, malgré le fait qu’ils soient réglementés par Santé Canada, sont soumis à un degré de surveillance différent de celui imposé aux médicaments d’ordonnance.

Les fabricants de ces produits n’ont à fournir aucun élément de preuve scientifique pour étayer les allégations relatives aux effets sur la santé qui figurent sur leurs étiquettes.

« L’assurance de l’innocuité et de l’efficacité des produits pour la santé doit être un élément clé de toute réglementation sur le cannabis », indique le Dr Laurent Marcoux, président de l’AMC.

Et les consommateurs dans tout ça?

Des données révèlent que ces derniers souhaitent en savoir plus sur la question. Selon une étude d’Ipsos-Reid de 2010 commandée par Santé Canada, 71 % des Canadiens ont dit vouloir être mieux informés sur tous les produits naturels pour la santé.

L’AMC estime que la santé publique n’est pas bien servie si les consommateurs ne connaissent pas tous les faits. Elle souhaite que la réglementation comporte un volet sur les allégations trompeuses concernant les produits de santé contenant du cannabis et a présenté un mémoire au gouvernement fédéral à cet effet, dans le cadre des récentes consultations de Santé Canada sur la réglementation du cannabis au Canada.

« Nous estimons que des preuves scientifiques rigoureuses sont nécessaires pour soutenir toute allégation relative aux bienfaits sur la santé de ces produits, ainsi que pour cerner les risques et les effets indésirables potentiels qui y sont associés », affirme le Dr Marcoux.

Pour en savoir plus sur le travail de l’AMC relativement à la politique sur le cannabis, cliquez ici.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.