Connexion

Les données de l’ICIS qui révèlent une croissance ralentie des dépenses de santé soulignent la nécessité d’une stratégie pour les aînés

Ottawa, le 29 octobre 2015 – La présidente de l’Association médicale canadienne (AMC), Cindy Forbes, prenait la parole aujourd’hui devant l’Economic Club du Canada pour parler des plus récentes données publiées par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) au sujet des dépenses de santé au Canada.

Les données révèlent que, depuis 2011, la croissance des dépenses de santé dans les pays occidentaux s’est ralentie. Au Canada, on prévoit que les dépenses totales de santé connaîtront une très faible hausse de 1,6 p. 100, pour atteindre 219 milliards de dollars d’ici la fin de 2015. On remarque notamment que le taux de croissance par habitant demeurera inférieur au taux combiné d’inflation et de croissance de la population.

« Au lieu de parler de compression des coûts, nous devons plutôt pour commencer améliorer la qualité de notre système de santé et dépenser plus judicieusement les sommes qui y sont investies. L’AMC est d’avis que nous y arriverons en offrant de meilleurs soins à nos aînés », a dit la Dre Forbes.

Les soins hospitaliers, les médicaments et les services des médecins sont les trois éléments qui contribuent le plus à la hausse des coûts.

L’AMC a calculé qu’il en coûte au système de santé près de 2,3 milliards de dollars par année pour garder des aînés à l’hôpital au lieu de les loger dans un établissement de soins de longue durée. En effet, soigner un patient à l’hôpital coûte environ 1000 $ par jour, alors que le coût est de 130 $ par jour dans un établissement de soins de longue durée et de 55 $ par jour lorsque les soins sont offerts à domicile.

« Notre système de santé public fera défaut si nous ne repensons pas notre façon de dispenser les soins aux aînés, a ajouté la Dre Forbes. En attribuant les fonds plus efficacement, il sera possible de réduire le coût des soins de santé – et nous devons les réduire. »

Le Canada compte toujours parmi les pays qui dépensent le plus pour les soins de santé, mais l’AMC affirme qu’en adoptant une démarche intégrée et de collaboration pour la prestation des soins aux aînés, il sera possible d’améliorer grandement le système de santé dans son ensemble.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.