Connexion

La prudence s’impose face aux données de l’ICIS, affirme le président de l’AMC

Le président de l’Association médicale canadienne, le Dr Chris Simpson, a exhorté les Canadiens à ne pas se laisser bercer par un « faux sentiment de sécurité » en prenant connaissance des données récemment publiées selon lesquelles la croissance des dépenses de santé est à son plus bas niveau depuis 17 ans au pays.

Les données ont été publiées la semaine dernière par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS).

« Ces nouvelles ne sont pas bonnes et je voudrais exhorter les Canadiens à examiner de plus près les chiffres de l’ICIS », a dit le Dr Simpson dans une déclaration préparée d’avance.

Le Dr Simpson a insisté sur la constatation de l’ICIS selon laquelle le vieillissement de la population entraîne une augmentation des dépenses de santé de seulement 0,9 p. 100 par année. « S’il en est ainsi, c’est qu’un grand nombre des services qui devraient être offerts aux aînés n’existent même pas », a-t-il affirmé.

« Il n’y a pas de construction d’établissements de soins de longue durée, il n’y a pas de financement de services adéquats de soutien à domicile et dans la communauté, et les hôpitaux sont remplis de Canadiens âgés qui devraient être ailleurs mais n’ont nulle part d’autre où aller. »

L’Association médicale canadienne estime que l’on pourrait réaffecter plus de 2 milliards de dollars par année à d’autres secteurs du système de santé si les aînés n’étaient pas « parqués » dans des lits d’hôpital en attendant d’être placés ailleurs.

« L’ICIS ne tient nullement compte de telles dépenses inefficaces. Il ne tient pas compte non plus du sérieux déficit en soins de longue durée et en soins à domicile et dans la communauté. »

L’ICIS affirme que les dépenses de santé encourues pour le soin des aînés n’augmenteront que progressivement au cours des 20 prochaines années. Pourtant, a expliqué le Dr Simpson, ce sont aussi les données de l’ICIS qui affirment que les dépenses de santé par habitant montent en flèche à mesure que les gens vieillissent : en 2012, elles se chiffraient à 6368 $ pour le groupe des 65 à 69 ans, mais à une somme exorbitante de 21 054 $ pour les 80 ans et plus.

Le Dr Simpson souligne que, plus tôt cette année, le Fonds du Commonwealth a effectué une évaluation générale des soins de santé, depuis leur coût jusqu’à leur qualité, dans 11 pays. Le Canada s’est classé avant-dernier.

« J’exhorte les Canadiens à ne pas accepter hors contexte les données de l’ICIS. »

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.