Connexion

L’AMC continue à presser les premiers ministres et obtient des résultats dans le dossier des soins aux aînés

L’harmonisation entre le point de vue des premiers ministres provinciaux et territoriaux et celui de l’Association médicale canadienne sur la question de l’amélioration du financement des soins aux aînés, partout au pays, est de plus en plus étroite.

Après la première journée de la réunion d’été du Conseil de la fédération tenue à St. John’s, les premiers ministres ont pressé le gouvernement fédéral d’augmenter sa part des dépenses de santé afin de répondre aux besoins de la population vieillissante.

Parallèlement, le président de l’AMC, Chris Simpson, a demandé qu’un montant supplémentaire « à caractère démographique » soit ajouté au Transfert canadien en matière de santé, qui serait attribué aux provinces et aux territoires en fonction du nombre de personnes âgées que compte leur population.

Dans un communiqué, les premiers ministres ont pressé le gouvernement fédéral d’augmenter l’enveloppe du TCMS pour que sa part du coût des soins de santé se chiffre à 25 % de toutes les dépenses en santé des provinces et des territoires.

Pour justifier cette demande, les premiers ministres ont cité le vieillissement de la population et le besoin accru de soins à domicile, de soins palliatifs et de soutien aux aidants naturels.

L’AMC souligne qu’il faut agir sur tous ces plans au moyen d’une stratégie nationale sur les soins aux aînés.

Au cours d’une table ronde sur les soins aux aînés coanimée par l’AMC, l’Association médicale de Terre-Neuve-et-Labrador et l’Association canadienne des travailleurs sociaux (ACTS), tenue parallèlement à la réunion du Conseil de la fédération, le Dr Simpson a parlé de la nécessité d’ajuster les paiements de transfert en fonction des profils démographiques régionaux

« Le modèle actuel des transferts pose problème, car il ne tient pas compte des segments de la population qui ont besoin de plus de soins que les autres – notamment les aînés », a dit le Dr Simpson. « À Terre-Neuve-et-Labrador, les aînés représentent 17,7 % de la population; or, en même temps, ce groupe génère près de la moitié des coûts en santé. Et la situation est la même partout au pays. »

Le Dr Simpson a ajouté que la décision prise en 2007 par le gouvernement fédéral consistant à répartir les fonds du TCMS au prorata de la population à compter de 2014 commence à se faire sentir sur les budgets de santé des provinces et des territoires dont la population est la plus âgée.

Plus de 80 participants, venant du grand public, du milieu des intervenants et de la communauté politique, ont assisté à la table ronde et fait part de leur point de vue sur la nécessité d’une stratégie nationale pour les aînés.

Le ministre des Aînés, du Mieux-être et du Développement social de la province, l’honorable Clyde Jackman, le secrétaire parlementaire du ministre de la Santé, Kevin Pollard, le maire de St. John’s, Dennis O'Keefe, et d’autres membres de l’Assemblée législative provinciale ont assisté à la rencontre.

À la réunion du Conseil de la fédération, le Dr Simpson a également pu rencontrer le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, afin de discuter de la table ronde de l’AMC sur les soins aux aînés qui aura lieu à Fredericton le 22 septembre. Le Dr Simpson a aussi rencontré le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Paul Davis, et le premier ministre du Yukon, Darrell Paslowski.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.