Connexion

L’AMC étudie la décision de la Cour suprême d’abolir l’interdiction de l’aide médicale à mourir

Ottawa (le 6 février 2015) — Dans la foulée de la décision unanime rendue aujourd’hui par la Cour suprême du Canada, qui abolit la loi interdisant l’aide médicale à mourir, l’Association médicale canadienne cherchera à collaborer avec les législateurs à l’élaboration de toute nouvelle disposition législative sur l’aide médicale à mourir, afin d’assurer le respect à la fois des besoins des patients et du point de vue des médecins, a dit aujourd’hui le président de l’AMC, le Dr Chris Simpson.

L’AMC, a-t-il ajouté, effectuera une analyse détaillée de toutes les répercussions de la décision de la Cour suprême du Canada déclarant inconstitutionnelle l’interdiction de l’aide médicale à mourir. La Cour suspend sa décision pendant 12 mois.

« L’AMC est d’avis que les médecins doivent pouvoir agir selon leur conscience quand ils décident de participer ou non à la prestation d’aide médicale à mourir. Nous remarquons que la Cour a cité directement notre politique », a dit le Dr Simpson. « La politique reconnaît qu’en de rares occasions, les patients souffrent tellement que, malgré l’accès à des soins palliatifs et de fin de vie, ils demandent une aide médicale à mourir. Nous pensons que dans de tels cas, et dans les limites imposées par la loi, il peut convenir d’offrir une aide médicale à mourir. »

« Nous travaillerons sur différents plans afin de conseiller nos membres, notamment par l’éducation et la formation, et nous analyserons les dimensions éthiques de la question, ainsi que le droit et la pratique internationale. »

L’AMC continuera à préconiser l’accès à des services de soins palliatifs de qualité pour tous les Canadiens, a ajouté le Dr Simpson.

L’Association médicale canadienne (AMC) est le porte-parole national des médecins du Canada. Fondée en 1867, l’AMC est un organisme professionnel à participation volontaire qui représente plus de 80 000 médecins du Canada et comprend 12 associations médicales provinciales et territoriales ainsi que 60 organisations médicales nationales. L’AMC a pour mission d’aider les médecins à prendre soin des patients. L’AMC exercera son leadership pour mobiliser et servir les médecins, et elle agira en qualité de porte-parole national pour défendre les normes les plus élevées en matière de santé et de soins de santé.