Connexion

Le Comité des finances fédéral fait écho à la vision de l’AMC des soins de santé et de l’équité fiscale des médecins

OTTAWA—Le Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances a présenté plusieurs des recommandations prébudgétaires clés de l’Association médicale canadienne (AMC), notamment la nécessité de maintenir les règles actuelles qui permettent aux médecins de se constituer en société.

Dans son rapport, le Comité cite expressément l’AMC et recommande que « Le gouvernement fédéral n’apporte aucun changement au régime d’imposition fédéral actuel et aux autres règles applicables aux petites entreprises, dont les professionnels, constituées en sociétés privées sous contrôle canadien ».

Le rapport du Comité des finances, qui a été soumis au ministre des Finances Bill Morneau le 11 mars, comprend également de nombreuses autres recommandations liées aux priorités de représentation de l’AMC.

La présidente de l’AMC, la Dre Cindy Forbes, a eu une semaine fort occupée sur la Colline du Parlement au début du mois de mars, présentant les mesures que l’AMC aimerait voir dans le budget fédéral du 22 mars.

La Dre Forbes a rencontré divers sénateurs et députés — qui siègent tous à d’importants comités sur la santé et les programmes sociaux — afin de discuter du mémoire prébudgétaire de l’AMC, qui traite principalement des besoins de la population vieillissante du Canada.

« Le gouvernement fédéral est un investisseur majeur dans le système de santé du Canada, ce qui entraîne de nombreuses responsabilités », a dit la Dre Forbes. « Nous ne pouvons pas continuer à investir dans les mêmes priorités; nous devons commencer à dépenser plus judicieusement. »

L’AMC présente sept recommandations afin de guider le leadership fédéral dans le domaine de la santé — ces recommandations ont été mises en lumière dans le rapport du Comité des finances soumis au gouvernement après les consultations prébudgétaires. Si elles sont mises en œuvre, ces recommandations permettront d’offrir un soutien direct aux provinces et de jeter les fondations d’un nouvel Accord sur la santé.

Les principales recommandations de l'AMC portent sur trois objectifs clés :

  • Aider les provinces et les territoires à répondre aux besoins d’une population vieillissante;
  • Améliorer la capacité du secteur des soins continus, ce qui comprend les soins à domicile;
  • Réduire le coût des médicaments d’ordonnance.

Les mesures proposées devraient être mises en œuvre au cours de l’exercice financier 2016-2017. Selon la Dre Forbes, il faut agir sans attendre, car les ressources existantes sont surutilisées.

« Les Canadiens attendent trop longtemps pour de nombreux traitements, alors que les hôpitaux sont obligés d’agir comme centres de soins de longue durée », affirme la Dre Forbes. « Parallèlement, il arrive trop souvent que les membres de la famille luttent pour prendre soin d’un proche sans bénéficier du soutien que le système devrait leur offrir. »

Jusqu’à présent, l’engagement fédéral envers la santé semble prometteur, certains signes indiquant qu’un soutien accru à l’infrastructure — comme des foyers de soins et des établissements de soins de longue durée — sera un élément majeur du budget. La ministre fédérale de la Santé, la Dre Jane Philpott, est également consciente de la nécessité de repenser comment notre système fournit les soins, reconnaissant que notre population vieillissante a besoin d’un meilleur soutien pour composer avec des problèmes de santé complexes et chroniques.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.