Connexion

Le Globe and Mail appuie la position de l’AMC

L’appel lancé par l’Association médicale canadienne en faveur d’une stratégie nationale pour les aînés a reçu l’une de ses plus importantes manifestations de soutien jusqu’à présent — celle d’un quotidien national, le Globe and Mail.

Le président de l’AMC, Chris Simpson, a rencontré le comité de rédaction du journal et le Globe a ensuite publié un long éditorial à l’appui de la position de l’AMC.

L’éditorial commence par souligner que même si tout le monde tient à ce que les aînés reçoivent des soins de qualité, un sondage de l’AMC et des commentaires des membres de l’association révèlent que le grand public et les médecins s’interrogent sur la capacité du système de santé dans ce domaine.

L’éditorial parle ensuite du nombre croissant de personnes âgées au Canada et des problèmes d’engorgement total que connaissent les hôpitaux de l’Ontario, deux points que le Dr Simpson souligne dans ses présentations sur la crise imminente.

« La lutte quotidienne pour trouver des places pour les patients âgés qui devraient être dans un établissement de soins de longue durée, et non sur une civière dans un couloir, est devenue la nouvelle norme pour les médecins, le personnel infirmier et les administrateurs des hôpitaux », souligne l’article, ajoutant que c’est la raison pour laquelle « il est facile de soutenir l’appel de l’AMC en faveur d’une stratégie nationale pour les aînés ».

L’éditorial poursuit en ces termes : « (…) au moment où notre système de santé devrait se préparer à une nouvelle réalité, le fait est qu’il traîne derrière d’autres pays industrialisés sur les plans de la qualité, de l’efficacité et de l’efficience ». Il cite ensuite l’enquête du Fonds du Commonwealth, qui classe le système de santé du Canada en avant-dernière place parmi les 11 pays évalués en fonction de divers paramètres. Seuls les États-Unis font encore moins bonne figure.

« Nous pourrions continuer comme ça. Et la situation pourrait empirer », souligne l’éditorial. « Le Dr Simpson fait remarquer que grâce à la Loi sur des soins de santé abordables, ou l’Obamacare, les États-Unis pourraient très bien faire chuter le Canada en dernière place d’ici un an ou deux. Le système de santé américain s’améliore, alors que le nôtre stagne, c’est le mieux que l’on puisse dire. »

Selon l’article, les mesures requises ne sont pas compliquées, mais nécessitent des investissements dans de nouveaux établissements de soins de longue durée, dotés d’un personnel adéquat.

Soulignant que l’AMC recherche un partenaire dans son appel en faveur d’une stratégie nationale pour les aînés, l’éditorial indique que tous les partis politiques – y compris les Conservateurs au pouvoir – devraient soutenir « sans réserve » cette initiative.

« L’AMC nous rend service à tous en mettant en lumière un enjeu qui est beaucoup plus pressant (que l’allégement fiscal et la sécurité des rues), mais qui est gravement sous-estimé à Ottawa », conclut l’éditorial.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.