Connexion

La conférence sur la santé des médecins : aider les médecins à concilier les rôles multiples de leur profession

Le discours d’ouverture à la 4e Conférence canadienne sur la santé des médecins qui a eu lieu à Winnipeg a porté principalement sur l’utilisation des leçons tirées de l’olympisme pour aider les médecins à demeurer en santé.

Plus de 160 délégués ont assisté à la réunion de deux jours organisée par Médecins Manitoba, l’Association médicale canadienne (AMC) et la Fondation médicale canadienne (FMC).

La séance d’ouverture a mis en vedette Jennifer Botterill, triple médaillée olympique en hockey qui parle depuis 15 ans du développement personnel et de la psychologie de la haute performance.

Dans son exposé, Mme Botterill a établi un parallèle entre les attentes à l’égard des athlètes très performants et des médecins, ainsi qu’entre les défis qu’ils doivent relever. Elle s’est inspirée de son vécu pour donner à l’auditoire des conseils sur la façon de performer continuellement à un haut niveau.

« Rappelez-vous pourquoi vous aimez ce que vous faites », a t-elle dit. Mme Botterill a aussi exhorté l’auditoire à se ménager de brèves périodes pour récupérer du stress professionnel.

« Vous occuper de vous-même, c’est peut-être la chose la moins égoïste que vous puissiez faire », a-t-elle ajouté plus tard.

La conférence de cette année avait pour thème « Des attentes élevées : faire face aux enjeux identitaires du médecin contemporain. »

La présidente de l’AMC, Cindy Forbes, a abordé la question dans ses propos d’ouverture de la conférence en signalant que « le médecin en exercice au xxie siècle a certainement de nombreux défis à relever – sur les plans professionnel, technologique et social ».

« Comme médecins, nous n’avons pas toujours beaucoup de contrôle sur ce qui nous arrive de notre environnement externe, mais nous contrôlons toutefois notre façon de réagir. Il est crucial d’être prêts et de nous adapter continuellement. »

Dans ses propos d’ouverture, le président de Médecins Manitoba, David Cram, a signalé que comme médecins, « nous faisons beaucoup de choses, mais souvent, nous ne nous occupons pas de nous-mêmes ».

La Dre Ruth Collins-Nakai, présidente du conseil d’administration de la FMC, a offert ses salutations à l’assemblée par liaison vidéo et mentionné que la Fondation continue de chercher avant tout à financer des activités portant sur la santé et le mieux-être des médecins.

Elle a signalé une initiative de premier plan, soit le travail contractuel entrepris pour le compte de la FMC afin de définir des normes minimales pour les programmes provinciaux de promotion de la santé des médecins.

Les séances de la première journée de la conférence ont inclus notamment une discussion sur l’obligation de signaler les médecins qui ont des problèmes de santé et les répercussions médicolégales de la santé des médecins, ainsi qu’un survol de projets financés par l’Institut canadien de santé des médecins.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.