Connexion

Conseils sur l’Ebola à l’intention des médecins canadiens

En raison de l’éclosion d’Ebola en Afrique, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) exhorte les médecins à faire preuve de vigilance quand ils signalent et examinent des patients présentant des symptômes de la maladie.

Au milieu de la semaine, l’Organisation mondiale de la santé avait rapporté 672 décès attribuables à l’éclosion de la fièvre virale hémorragique Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone.

Les professionnels de la santé au Canada sont priés de signaler immédiatement tout cas soupçonné ou probable d’Ebola à l’Agence de la santé publique du Canada par l'intermédiaire de la ligne d’urgence (24 heures), au 866 262-8433, et de ne pas entreprendre d’analyses de laboratoire pour un patient chez qui l’on soupçonne une infection par le virus Ebola.

Malgré les préoccupations et la publicité mondiales entourant cette éclosion d’Ebola, le Dr Gregory Taylor, sous-administrateur en chef de la santé publique à l’ASPC, a fait une déclaration afin d’informer les Canadiens que le risque de contracter le virus « est très faible ».

Le Dr Taylor a souligné que contrairement à la grippe, le virus Ebola lui-même ne se transmet pas facilement d’une personne à une autre. Il se transmet par un contact direct avec des fluides corporels infectés, et non pas par simple contact.

« De plus, le Canada dispose de certains outils pour déceler et prévenir les maladies infectieuses graves comme l’Ebola, mais aussi pour offrir les meilleurs soins possibles aux patients atteints », a-t-il précisé.

Le Dr Taylor a souligné que le Canada est le deuxième donateur le plus important de la réponse à la crise d’Ebola, ayant engagé 1,41 millions de dollars et mettant des experts de l’ASPC à la disposition de l’Organisation mondiale de la santé pour soutenir les interventions sur place.

Les professionnels de la santé et autres intervenants canadiens qui rentrent de zones où l’éclosion d’Ebola est active doivent surveiller l’apparition de symptômes pendant 21 jours. Si un symptôme se présente, ils doivent communiquer immédiatement avec leur fournisseur de soins de santé.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.