Connexion

La première enquête sur la santé des étudiants en médecine prévue cet automne

La réalisation de la première enquête nationale sur la santé et le mieux-être des étudiants en médecine était l’une des priorités soulignées par Bryce Durafourt lorsqu’il a prononcé son discours présidentiel à l’assemblée annuelle de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada (FEMC).

Soulignant que l’enquête, réalisée à l’aide d’une subvention de l’Institut canadien pour la santé des médecins, se révélait être « un travail plus important que prévu », M. Durafourt a dit qu’il prévoyait la diffusion du questionnaire cet automne et la publication des résultats à la Conférence canadienne sur l’éducation médicale du printemps prochain. L’enquête est un projet conjoint de la FEMC et la Fédération médicale étudiante du Québec (FMEQ).

M. Durafourt a aussi insisté sur une autre priorité de la Fédération, soit la première année de l’exécution de son plan stratégique 2014-2017, adopté lors de la rencontre tenue à Kingston, en Ontario.

Le nouvel énoncé de vision de la FEMC, qui figure dans son plan stratégique, peut se traduire comme suit : « Les médecins de demain prennent dès maintenant la barre pour la santé » (Tomorrow’s physicians, leading for health today).

L’amélioration du bilinguisme au sein de la FEMC est une autre priorité identifiée par M. Durafourt, alors que le nombre de membres du Québec augmente. Des délégués de l’Université McGill – la seule école de médecine du Québec rattachée à la FEMC – et des représentants de la FEMQ ont participé activement à l’assemblée annuelle.

M. Durafourt a aussi abordé la question du renforcement des partenariats avec d’autres organisations et a donné l’exemple des liens avec l’Association médicale canadienne (AMC) et du récent programme des ambassadeurs grâce auquel l’AMC a parrainé 10 étudiants en médecine de l’Ontario pour leur permettre d’assister à l’assemblée de son Conseil général. Il a aussi parlé de l’entente conclue récemment avec l’AMC pour permettre aux étudiants en médecine d’avoir accès gratuitement aux cours de leadership offerts en ligne.

Il a poursuivi en parlant de sa participation personnelle au groupe de travail de l’Association des facultés de médecine du Canada sur le jumelage, car la FEMC est préoccupée par le nombre croissant d’étudiants en médecine canadiens qui ne trouvent pas de place au jumelage. « Cette question doit être prioritaire pour nous », a-t-il dit.

Enfin, M. Durafourt a mentionné à plusieurs reprises au cours de l’assemblée de trois jours les enjeux liés à une meilleure participation et mobilisation des membres. Les dirigeants de la Fédération ont souligné l’importance du site Web de la FEMC comme plaque tournante des communications avec les membres.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.