Connexion

Réponses aux 10 questions qu'on nous pose le plus souvent

À propos de l'AMC

  1. Quel est le principal organisme directeur de l'AMC?
  2. Pourquoi faut-il être membre d'une association médicale provinciale ou territoriale afin de devenir membre de l'AMC?
  3. Comment l'AMC établit-elle ses politiques?
  4. Pourquoi la durée du mandat des présidents de l'AMC est-elle d'un an seulement?
  5. Pourquoi y a-t-il davantage de présidents de l'AMC provenant de certaines régions?
  6. Qu’en est-il du processus de transformation de la gouvernance?

À propos de nos organisations partenaires

  1. Vous cherchez des statistiques sur les médecins?
  2. Vous cherchez un médecin ou vous avez une plainte à formuler contre un médecin?
  3. Vous êtes diplômé d'une faculté de médecine étrangère et vous souhaitez exercer au Canada?
  4. Vous avez une question d'ordre médical ou vous avez besoin d'un avis médical?

À propos de l'AMC

1. Quel est le principal organisme directeur de l'AMC?

Le principal organisme directeur et législatif de l'AMC est le Conseil général, qui se réunit chaque année au mois d'août et dont les délégués sont entre autres des représentants des associations médicales provinciales et territoriales, des sociétés affiliées et d'anciens dirigeants de l'AMC. Les anciens dirigeants conservent le statut de délégué votant pendant cinq ans après la fin de leur mandat (soit de 2009 à 2013 pour les personnes qui avaient droit de vote en août 2008, lorsque le CG a modifié les Règlements).


2. Pourquoi faut-il être membre d'une association médicale provinciale ou territoriale afin de devenir membre de l'AMC?

L'AMC considère que les activités de lobbying, pour représenter efficacement les médecins, doivent se faire à la fois à l'échelle provinciale ou territoriale et à l'échelle nationale. De plus, faire partie à la fois d'une association médicale provinciale ou territoriale et de l'AMC offre un appui tangible et visible à la profession dans son ensemble, d'un bout à l'autre du pays.

Être membre de l'AMC complète l'adhésion à l’association médicale provinciale ou territoriale. L’AMC aide les médecins à faire face aux défis quotidiens grâce à des activités de représentation, des programmes de perfectionnement professionnel, des publications et des services de planification financière et de gestion de cabinet.


3. Comment l'AMC établit-elle ses politiques?

Au moment d'établir les politiques de l'AMC, le Conseil d'administration et le Conseil général de l'AMC tiennent compte de l'avis des membres en recueillant leurs commentaires par le biais, entre autres, des comités permanents de l'AMC et des groupes de travail spéciaux, du Forum électronique de l'AMC, des sondages de référence auprès des membres, des activités de communication avec les membres, des groupes de discussion et de divers processus de consultation en ligne.


4. Pourquoi la duré du mandat des présidents de l'AMC est-elle d'un an seulement?

Présider une organisation nationale demande un engagement énorme de la part du médecin, de son cabinet et de sa famille. Le président doit participer à des rencontres, prononcer des discours, assister à des conférences et à d'autres activités qui prennent énormément de temps et qui sont particulièrement éprouvantes car elles se déroulent dans six fuseaux-horaires à l'intérieur du Canada (et davantage lors de voyages à l'étranger).

Ces activités exigent souvent de s’éloigner de sa famille et de son cabinet, ce qui crée des contraintes pour les patients, les êtres chers et les collègues. Aucun médecin n'a donc envie de prolonger cette période exigeante. Il se trouve que le nouveau président a déjà investi beaucoup de temps l'année précédente à titre de président désigné et qu'il continuera de servir pendant un autre mandat à titre de président sortant. Il s'agit donc d'une responsabilité d'au moins trois ans. Cette façon de faire permet à l'AMC de maintenir une continuité, mais elle a de grandes conséquences sur la vie personnelle et professionnelle des médecins en cause. Et parce que l’organisation a toujours souhaité que son président soit un médecin aux premières lignes de la profession, bien au fait des joies et des défis du milieu de travail courant comme du climat politique, cela signifie que le travail en souffre et qu'un médecin en exercice se trouve virtuellement retiré de la main-d’œuvre active pendant une période prolongée. Cependant, tout comme dans le cas de la recherche universitaire, nous croyons que cette façon de faire est la meilleure à long terme.


5. Pourquoi y a-t-il davantage de présidents de l'AMC provenant de certaines régions?

S'il semble que les présidents de l'AMC proviennent davantage de certaines régions, c'est effectivement le cas. À l'AMC, une longue tradition veut que la province ou le territoire hôte de la prochaine assemblée annuelle et du Conseil général, par le biais d'une rotation divisionnaire établie, ait le droit d'élire et de nommer un candidat à titre de président désigné qui, s'il est élu, entrera en fonction au cours du mandat subséquent. Il peut également y avoir des nominations du parquet de l’assemblée, mais la plupart du temps le candidat désigné est élu. Le choix de la province ou du territoire hôte découle d'une autre tradition représentative du statut de l'AMC à titre d'organisation nationale — soit une rotation parmi cinq régions géographiques, plus ou moins basée sur la représentation proportionnelle. Les régions sont : les Maritimes, l'Ontario, le Québec, le Centre-Ouest et l'Ouest.


6. Qu’en est-il du processus de transformation de la gouvernance?

À son Conseil général (CG) d’août 2008, l’AMC a approuvé un ensemble de modifications de son système de gouvernance qui remanient en profondeur la structure de l’Association. Les modifications étaient le fruit d’un processus de consultation des membres échelonné sur 18 mois et visant à réaffirmer et à renforcer le rôle du CG en tant qu’organe représentatif et législatif de l’AMC. Parmi les changements qui entreront progressivement en vigueur au cours de la prochaine année, signalons l’imposition d’une limite au statut d’affiliée et la réduction de la taille du conseil d’administration. Cliquer ici pour plus de détails.


À propos de nos organisations partenaires

7. Vous cherchez des statistiques sur les médecins?

L'AMC compile un large éventail de statistiques sur les médecins à partir de ses propres données et de celles qu’elle recueille régulièrement auprès de certaines autres organisations nationales. Cliquez sur ce lien pour plus de détails sur les médicaux, la migration des médecins, les médecins en formation, la charge de travail, la rémunération et autres sujets connexes.


8. Vous cherchez un médecin ou vous avez une plainte à formuler contre un médecin?

Les collèges des médecins et chirurgiens des provinces et territoires inscrivent les médecins et leur octroient le permis d'exercice (dans les Territoires du Nord-Ouest, cette fonction relève du ministère de la Santé). Ces organismes offrent souvent de l'information à propos des médecins autorisés qui acceptent de nouveaux patients dans leur administration respective. Les collèges sont aussi les autorités disciplinaires des médecins qui exercent au Canada.

Si vous cherchez un médecin de famille ou que vous avez une plainte à formuler, communiquez avec l’organisme approprié dans la liste qui suit.


9. Vous êtes diplômé d'une faculté de médecine étrangère et vous souhaitez exercer au Canada?

L'AMC n'inscrit pas les médecins et n'émet pas de permis d'exercice. Elle n'évalue pas non plus les compétences et ne s'occupe pas de coordonner les programmes de résidence ni de traiter les demandes de visa. Si vous êtes diplômé d'une faculté de médecine étrangère, communiquez avec le Conseil médical du Canada pour vous renseigner sur les compétences médicales et avec l'ambassade canadienne la plus près de votre lieu de résidence pour obtenir de l'information sur les procédures d'immigration au Canada. Vous pouvez également consulter les sites suivants :


10. Vous avez une question d'ordre médical ou vous avez besoin d'un avis médical?

L'AMC n'émet pas de commentaires concernant les traitements ou troubles médicaux d'une personne et ne prodigue pas non plus de conseil médical. Demandez plutôt conseil à votre médecin de famille, si vous en avez un, ou consultez le Web, qui est une mine de renseignements médicaux. Assurez-vous cependant que vos sources sont réputées et fiables.

Vous pouvez également consulter les sites suivants :