Connexion

CG 2014 : Un moment décisif pour l’AMC et la profession

L’Association médicale canadienne (AMC) et les médecins du Canada font preuve d’un véritable leadership face aux défis liés à la pérennité du système de santé et à l’intégrité de la profession.

C'est un message qui a été entendu à maintes reprises au cours et à la suite de l’assemblée du Conseil général de l’AMC tenue récemment à Ottawa.

Par cette rencontre, l’AMC a conclu un dialogue national exhaustif sur les enjeux liés aux soins de fin de vie en apportant un changement fondamental à sa politique sur l’euthanasie et l’aide médicale à mourir, soutenant que les médecins peuvent écouter leur conscience à cet égard, selon les limites de la loi.

La rencontre a été précédée par des changements majeurs à l’AMC elle-même, alors que son Conseil d'administration a approuvé à l’unanimité une restructuration de l’organisation prévoyant la création d’une nouvelle filiale qui sera responsable des produits et des services cliniques et du savoir générant des revenus.

L’assemblée du Conseil général était très différente cette année, alors que diverses améliorations et modifications y ont été apportées afin de renouveler cet événement annuel et d’accorder plus de temps aux délégués pour discuter des enjeux.

De nombreux délégués ont applaudi tous ces changements, ajoutant que les discussions et la rencontre elle-même n’avaient pas été aussi productives depuis des années. Ils ont particulièrement louangé la qualité du dialogue sur les soins de fin de vie et le travail exemplaire réalisé par l’AMC afin de clarifier le langage utilisé pour parler des enjeux connexes.

Nombre des changements apportés ont réduit le temps alloué aux aspects cérémoniels de la rencontre, et l’AMC s’est engagée à collaborer avec d’anciens dirigeants de l’association pour assurer que ses traditions continueront à être respectées.

« Je sens que l’AMC s’intéresse vraiment à ses membres », est l’un des commentaires formulés par une infirmière ayant assisté à la rencontre.

« Nous avons fait preuve de leadership », a dit le Dr Ewan Affleck, un membre du Conseil d'administration de l’AMC, commentant l’assemblée d’une manière générale.

« L’amélioration du système de santé du Canada est une responsabilité professionnelle », a dit le nouveau président de l’AMC, le Dr Chris Simpson, quand il a assumé ses nouvelles fonctions. « Si nous sommes de vrais leaders et si nos intentions sont sincères, nous mériterons la confiance que nous témoignent les Canadiens. »

« Les choses ont beaucoup bougé cette dernière année », a dit le président sortant, le Dr Louis Hugo Francescutti, après la rencontre. « Je suis impatient de voir comment nous passerons au niveau supérieur. »

« L’AMC va de l’avant de façon saine et enthousiaste », a dit le Dr Pierre Harvey, un membre de Conseil d'administration.

« L’AMC traverse une période de changement. On a pu le ressentir pleinement à l’assemblée du Conseil général. Je crois que nous allons vivre une expérience passionnante », a ajouté son collègue le Dr Michael Giuffre. D’autres membres du Conseil ont fait part du même sentiment quant à la nature positive des changements fondamentaux qui se produisent au sein de l’association et de la profession.

De nombreux délégués ont également souligné la participation accrue des étudiants en médecine.

« Il est clair que beaucoup de gens ont lu le livre Race for Relevance et compris l’importance de la jeune génération », a dit le Dr Brendan Lewis, un membre du Conseil d'administration. Le nouveau programme d’ambassadeurs étudiants, qui a permis à l’AMC d’accueillir pour la toute première fois 10 étudiants en médecine de l’Ontario à l’assemblée, a été particulièrement louangé.

Le chef de la direction intérimaire Tim Smith a reconnu le travail assidu et la créativité dont a fait preuve le personnel de l’AMC afin d’apporter ces changements, au bénéfice des membres.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.