Connexion

Une stratégie nationale pour les aînés : un enjeu électoral pour les Canadiens

La population canadienne continue d’appuyer le besoin d’une stratégie pour les aînés afin de répondre aux besoins en santé des Canadiens âgés, qui sont de plus en plus nombreux. Elle souhaite que ses candidats fédéraux en campagne fassent de la question une priorité électorale.

Ces constatations tirées du Bulletin national 2015 de l’Association médicale canadienne (AMC) démontrent solidement que l’organisme doit continuer de promouvoir les soins aux aînés et faire du besoin d’une stratégie nationale pour les aînés son grand thème de la campagne électorale en cours.

« Comme 90 % des Canadiens affirment que nous avons besoin d’une stratégie nationale sur les soins de santé aux aînés, nous savons que l’AMC a raison de faire de cette question un enjeu électoral », a déclaré le président de l’AMC, Chris Simpson.

« Comme 57 % des Canadiens interrogés… ont déclaré qu’ils voteront, du moins en partie, pour le candidat qui propose le meilleur plan pour aborder les enjeux, les candidats font mieux d’écouter. »

Dans le sondage en ligne réalisé en juillet, Ipsos Reid a interrogé 2008 Canadiens adultes de 18 ans ou plus au sujet d’enjeux liés aux soins pour les aînés et de l’évaluation générale qu’ils font du système de soins de santé.

Sans compter qu’ils appuient massivement une stratégie nationale pour les soins aux aînés, 83 % des répondants ont déclaré croire qu’une telle stratégie améliorera le système de santé dans son ensemble en trouvant des moyens de garder les patients âgés plus longtemps chez eux.

Beaucoup des répondants considèrent qu’il est prioritaire que le gouvernement se concentre sur les soins à domicile et le soutien communautaire afin d’aider les aînés à demeurer chez eux. Lorsqu’on leur suggère tout un éventail de mesures pour améliorer les soins aux aînés, presque le tiers des répondants choisissent les soins à domicile et le soutien communautaire comme priorité principale pour les gouvernements.

Le sondage a révélé que la capacité du système de santé de répondre aux besoins d’une population vieillissante et le fardeau imposé aux autres membres de la famille sont des sources de préoccupation.

Trois répondants sur cinq ont déclaré que leur famille avait les moyens financiers ou autres de s’occuper de membres âgés de la famille qui pourraient avoir besoin de soins de santé de longue durée. Quelque 83 % étaient d’avis que si les gouvernements provinciaux et fédéral ne collaborent pas pour améliorer les soins aux aînés, cela alourdira le fardeau imposé aux plus jeunes membres de la famille.

« Il y a longtemps que nous ne pouvons plus nous contenter de faire preuve d’optimisme lorsqu’il s’agit de répondre aux besoins de soins de santé d’une population vieillissante, a déclaré le Dr Simpson. Il y a une campagne électorale en cours et les Canadiens veulent savoir ce que leurs futurs dirigeants feront pour répondre à cette crise imminente. »

Les soins aux aînés constituent un thème de premier plan au cours de la réunion annuelle du Conseil général de l’AMC à Halifax et les séances d’éducation ainsi que les séances stratégiques porteront avant tout sur la meilleure façon d’aborder les enjeux et d’exercer sur les politiciens des pressions efficaces pour s’assurer que les Canadiens se font entendre.

Les résultats du sondage sont considérés comme précis à  2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.