Connexion

Séance d’éducation 1 : Les opioïdes pour contrôler la douleur : l’équilibre entre l’utilisation légitime et le risque d’accoutumance

(Le lundi 24 août, de 13 h 30 à 15 h)

Cette séance porte sur les défis posés par la gestion de la douleur, et en particulier sur l’utilisation des opioïdes. Elle vise à faire mieux connaître les choix en matière de contrôle de la douleur, à explorer les lignes directrices et les outils qui existent pour mieux gérer la thérapie aux opioïdes et à formuler des commentaires sur les domaines d’intervention des médecins.

Présentateurs

Dre Mary Lynch, professeure d’anesthésie, de psychiatrie et de pharmacologie, Université Dalhousie, et directrice de la recherche à l’Unité de gestion de la douleur du Centre des sciences de la santé QEII

Dr Alika Lafontaine, Comité consultatif sur la santé des Autochtones, Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (Vidéo – Un service d’interprétation simultanée est offert pour le Conseil général ) (en anglais)

Dr Douglas Grant, registraire, Collège des médecins et chirurgiens de la Nouvelle-Écosse

Dr David Milne, président, Doctors Nova Scotia

Objectifs d’apprentissage

Au cours de cette séance, les délégués :

  • cerneront et évalueront les enjeux liés à la gestion de la douleur en général et à la prescription d’opioïdes en particulier;
  • identifieront les populations particulièrement à risque et reconnaîtront la nécessité d’être conscients du préjugé possible en soins cliniques;
  • dégager des enjeux et proposer des solutions pour des initiatives de surveillance des ordonnances et d’éducation en la matière afin d’aborder ce défi complexe;
  • recommanderont des domaines où les médecins pourraient faire de la représentation afin d’aider leurs collègues dans la prise en charge de la douleur des patients.

Évaluation

Cette séance constitue une activité agréée d’apprentissage collectif (Section 1) au sens de la définition du programme de Maintien du certificat du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et ouvre droit à 14.5 crédits.

Le programme a été revu et approuvé par le Bureau de la formation médicale continue de l’Université d’Ottawa.

Ce programme a été agréé par le Collège des médecins de famille du Canada et sa section de la Nouvelle-Écosse pour un maximum de 15 crédits Mainpro-M1.