Connexion

​Comment le Programme d’ambassadeurs de l’AMC contribue à la formation de leaders médicaux

​Quarante-deux ambassadeurs de l’AMC assisteront au Sommet sur la santé, à Winnipeg, soit un nombre record de participants à ce programme de leadership médical. Créé par l’AMC en 2014 pour initier les étudiants en médecine, les médecins résidents et les médecins en début de carrière à la politique de santé, le programme compte maintenant près de 275 participants et poursuit sa croissance.

Le Dr Justin Hall, résident en médecine d’urgence, s’est inscrit au tout premier groupe d’ambassadeurs de l’AMC alors qu’il était étudiant en médecine. Cet avide consommateur d’actualités était bien conscient du lien entre la politique et les politiques de santé et voulait acquérir les compétences nécessaires pour améliorer le système de santé.

En avril, il a été parrainé par le Programme d’ambassadeurs de l’AMC pour assister à la Conférence canadienne sur le leadership des médecins (CCLM), à Vancouver. Il dit que l’expérience lui a fait comprendre que même pendant sa résidence en médecine, il a le pouvoir de faire des changements.

« Même les personnes qui ne se voient pas nécessairement comme des leaders avec un grand “L” peuvent faire beaucoup de choses », explique le Dr Hall.

« Nous sous-estimons souvent l’impact que nous pouvons avoir simplement en posant des questions critiques, en suggérant que notre système [de santé] n’est pas idéal et en essayant de trouver des solutions novatrices. »

Emily Macphail, étudiante en médecine à l’Université de Calgary, s’est quant à elle jointe au programme des ambassadeurs en 2017, après avoir participé aux activités de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada et de l’Association médicale de l’Alberta.

« Cela m’a donné une perspective de la médecine différente de celle que j’ai acquise dans mes cours de physiologie », dit-elle. Emily affirme que les médecins qu’elle a rencontrés par l’entremise du Programme d’ambassadeurs ont aussi changé sa vision de l’avenir.

« Les gens finissent par emprunter des chemins auxquels ils n’auraient jamais pensé, en saisissant les occasions qui s’offrent à eux et en prenant des risques », explique-t-elle. « Peut-être y a-t-il pour moi d’autres avenues que celles qui m’apparaissent actuellement. »

La Dre Goldis Mitra s’est jointe au Programme d’ambassadeurs pendant sa résidence. Elle est maintenant médecin de famille et prodigue des soins en milieu hospitalier et en consultation externe dans la région métropolitaine de Vancouver. Après avoir assisté en avril à CCLM, par l’entremise du Programme d’ambassadeurs, la Dre Mitra affirme qu’elle a été en mesure d’appliquer immédiatement dans sa propre pratique les techniques qu’elle venait d’acquérir.

La Dre Mitra explique qu’elle commence maintenant ses journées en se demandant : « Où puis-je trouver quelque chose qui fonctionne déjà, bâtir sur cela et encourager l’équipe à suivre? »

« En tant que fournisseurs de première ligne, nous voyons tellement de choses qui peuvent être corrigées », déclare la Dre Mitra. « Lorsque vous avez les outils nécessaires pour faire des changements, alors vous allez au travail avec un peu plus d’enthousiasme. »

Le Dr Hall et la Dre Mitra conviennent que les percées technologiques, les progrès dans les traitements et la transformation des modèles de service rendent le système de santé de plus en plus complexe. Le leadership médical devra continuer d’évoluer, et le programme d’ambassadeurs de l’AMC est une façon de veiller à ce que les nouveaux médecins du Canada se perçoivent comme des leaders.

« Stimuler la participation des médecins qui veulent améliorer le système de santé et les mobiliser dès le début de leur carrière, cela pourra contribuer à favoriser la capacité de leadership », déclare la Dre Mitra. « Et je pense que c’est ce dont nous avons besoin en médecine, un leadership de qualité. »

Vous pouvez vous joindre au Programme d’ambassadeurs de l’AMC ici. Au Sommet de l’AMC sur la santé, en août, vous reconnaîtrez les ambassadeurs à leur cordon orange.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.