Connexion
Résumé du sondage du Forum électronique

Santé mondiale

Résumé

L’AMC a sondé les membres du Forum électronique pour mieux connaître leur point de vue sur la santé mondiale et sur la participation de l’AMC aux activités internationales en santé. Les résultats ont permis de déterminer la mesure dans laquelle les membres du Forum sont au courant des initiatives actuelles de l’AMC en santé mondiale, les secteurs où l’AMC devrait concentrer ses ressources dans ce domaine et la façon dont les membres du Forum eux-mêmes peuvent s’impliquer. Un résumé des résultats du sondage électronique est présenté ci-dessous.

Sondage – juin 2015

Le sondage a été envoyé à 2100 membres du Forum électronique; 411 y ont répondu, ce qui correspond à un taux de participation de 20 %.

Résultats

Les résultats du sondage indiquent que les répondants ne sont pas très au courant des activités actuelles de l’AMC en santé mondiale; la plupart (76 %) estiment toutefois que la participation de l’AMC dans ce domaine est assez importante ou très importante. Les répondants recommandent divers secteurs où l’AMC pourrait diriger ses efforts en matière de santé mondiale, de même que des approches pour aider les membres à y prendre part eux-mêmes.

Connaissance des activités de l’AMC en santé mondiale

La plupart des répondants n’étaient pas très au courant (47 %) ou pas du tout au courant (31 %) des activités actuelles de l’AMC en santé mondiale. Les répondants qui étaient assez au courant ou très au courant de ces activités (10 %) ont fourni des exemples, notamment :

  • Fondation médicale canadienne : aide financière en cas de crise en santé et de catastrophe naturelle, soutien des échanges en santé mondiale, versement de bourses.
  • Présence à des conférences comme la conférence de l’AMC sur la médecine humanitaire.
  • Activités éducatives offertes par l’intermédiaire des facultés de médecine, des programmes de résidence et de l’éducation médicale continue.
  • Liens internationaux avec d’autres organisations médicales comme l’American Medical Association et la British Medical Association.
  • Participation auprès d’organisations internationales en santé comme Médecins Sans Frontières, l’Association médicale mondiale, l’Organisation mondiale de la Santé, Médecins canadiens pour les soins aux réfugiés et Collaboration Rotary Canada pour le Développement International.
  • Travaux ciblés sur des enjeux comme Ebola, la vaccination, la santé publique, la santé des femmes et les changements climatiques.

Connaissance des organisations internationales en santé

Dans l’ensemble, les répondants connaissaient très bien les grandes organisations internationales en santé, notamment l’Organisation mondiale de la Santé (97 %), Médecins Sans Frontières (97 %), la Croix-Rouge (98 %) et Amnistie internationale (95 %). Cependant, seulement 29 % des répondants connaissaient l’Association médicale mondiale.

Participation de l’AMC aux activités en santé mondiale

Parmi les répondants, 76 % estimaient que les activités de l’AMC en santé mondiale étaient assez importantes ou très importantes. Ils devaient également indiquer dans quel secteur l’AMC devrait concentrer ses ressources et ses activités liées à la santé mondiale. Voici les résultats :

  • Organisations représentatives multilatérales telles que l’Association médicale mondiale (52 %).
  • Collaboration directe avec des associations médicales nationales qui n’ont pas les mêmes ressources que l’AMC (55 %).
  • Activités de médecine humanitaire telles que les interventions en cas de catastrophe naturelle, les soins médicaux dans les zones de conflits, etc. (65 %).
  • Aide aux membres de l’AMC qui souhaitent travailler à l’étranger (73 %).
  • Autre (11 %).

Les répondants ont fourni d’autres suggestions concernant la façon dont l’AMC pourrait s’impliquer en santé mondiale. Voici les principales suggestions :

  • Élaborer une stratégie en matière de santé mondiale en répertoriant les principaux problèmes à résoudre et en menant des études de cas sur les réalisations des autres associations médicales nationales en la matière.
  • Adopter une approche globale à l’égard de la santé mondiale en fournissant de l’information sur les principaux problèmes, en tirant des enseignements des autres systèmes de soins de santé et en contribuant à l’élaboration de politiques canadiennes pertinentes.
  • L’importance « de penser globalement et d’agir localement » en préconisant des améliorations dans des domaines comme la santé des Autochtones, la promotion de la santé des réfugiés et des immigrants, les déterminants sociaux et les changements climatiques.
  • Maintenir les partenariats actuels avec des associations médicales et des organisations internationales en santé et établir de nouveaux partenariats avec de plus petites organisations ayant un rayonnement à l’échelle mondiale.

Participation des répondants aux activités en santé mondiale

Les répondants ont démontré un intérêt varié pour ce qui est de participer aux initiatives en santé mondiale, 57 % d’entre eux étant assez intéressés ou très intéressés et 26 % n’étant pas très intéressés ou pas du tout intéressés. Lorsqu’on leur a demandé comment l’AMC pouvait aider les membres à participer aux initiatives en santé mondiale, les suggestions suivantes ont été formulées :

  • Sensibiliser les membres à la santé mondiale et solliciter leur participation par l’intermédiaire de sondages, de dialogues en ligne et d’activités liées à l’éducation médicale continue.
  • Mieux informer les membres au sujet de la participation de l’AMC en santé mondiale par des voies de communication comme le JAMC, le site Web de l’AMC et le Bulletin des AMPT.
  • Faire en sorte qu’il soit plus facile pour les membres de participer aux activités en santé mondiale en fournissant des ressources comme une aide à la planification des voyages, en tenant compte des considérations médico-légales, en préconisant une plus grande flexibilité d’emploi et en accordant du financement.
  • Promouvoir et favoriser les occasions de participation, notamment en créant des salons de l’emploi virtuels et une base de données regroupant les occasions de s’impliquer, en encourageant la participation aux conférences en santé mondiale et en reconnaissant les contributions des membres.
  • Miser sur le recrutement d’étudiants et de médecins résidents pour les initiatives en santé mondiale.

Prochaines étapes

L’AMC utilisera ces renseignements pour déterminer la portée et l’orientation de sa participation à l’échelle internationale. Bien qu’il n’y ait pas de consensus à ce sujet, la majorité des membres de l’AMC considèrent que les initiatives mondiales sont importantes pour l’organisation, aussi devrons-nous déterminer quel est le meilleur usage des ressources dans ce domaine.

Ce que nous ont dit les répondants

« Je crois qu’il est important pour l’AMC de combler une lacune que personne d’autre n’arrive à combler. Par exemple, évitez de faire ce que les autres peuvent faire. Vous pouvez faire connaître l’existence de ces groupes ou collaborer avec eux, mais vous devez vous concentrer sur les activités propres à l’AMC, par exemple en représentant le Canada lors de réunions internationales de l’Association médicale mondiale. »

« Il est essentiel de prendre part aux travaux en santé mondiale. L’AMC doit jouer ce rôle. »

« Je crois qu’en concentrant nos efforts sur la santé mondiale, nous pouvons enrichir notre expérience quotidienne au Canada. Il s’agit d’une amélioration potentielle pour toutes les parties concernées, y compris nos patients. »

« Je crois que l’AMC devrait “penser globalement, mais agir localement” et participer plus activement à la promotion des soins de santé aux réfugiés au Canada. »

« Bien que les initiatives en santé mondiale soient à la mode et souvent utiles, je crois que l’AMC pourrait aider les médecins à s’impliquer davantage auprès des communautés démunies du Canada plutôt que de se concentrer sur les besoins à l’étranger. La création d’initiatives auprès des populations des Premières Nations en vue d’améliorer les soins de santé qui sont fournis aux communautés éloignées pourrait avoir un impact positif à l’échelle locale. Pour les médecins et les stagiaires qui souhaitent voyager, il existe une multitude d’endroits au Canada où les gens vivent dans des conditions semblables à celles des pays du tiers monde qui pourrait bénéficier d’un renforcement des capacités et d’une éducation. »

« Pour avoir moi-même travaillé dans des pays en développement, je sais que le meilleur moyen pour les membres de se rendre utiles est de fournir des services au pays et d’envoyer une partie de l’argent amassé à des organismes de bienfaisance internationaux de bonne réputation. Il faut réserver la prestation de soins de santé sur le terrain à des situations d’enseignement où l’expertise occidentale peut être mise à profit afin de permettre aux médecins locaux d’acquérir de nouvelles compétences et techniques. Malheureusement, beaucoup de ces compétences et techniques nécessitent un équipement qui n’est pas à la portée de bon nombre de pays en développement. »

« Selon moi, les médecins ont des intérêts très précis en matière de santé, lesquels se définissent très tôt, par exemple à la faculté de médecine ou lors des résidences. Je crois que les initiatives orientées vers ces jeunes médecins permettront de mettre en place un modèle de participation à long terme, plus durable. »