Connexion

​Leçons du Royaume-Uni et des États-Unis sur l’urgence de changer le professionnalisme médical

Les médecins qui ont participé à un atelier sur le professionnalisme médical ont entendu le point de vue de deux pays – le Royaume-Uni et les États-Unis –, indiquant que les médecins et l'Association médicale canadienne (AMC) doivent orienter la discussion sur le professionnalisme.

La présidente de l'AMC, la Dre Cindy Forbes, a ouvert la séance en soulignant les répercussions majeures que les enjeux technologiques, démographiques et sociaux ont sur la façon dont les médecins exercent leur profession, et sur la profession en général.

Le Dr Mark Porter, président du conseil de la British Medical Association (BMA), a présenté un bilan du professionnalisme du point de vue du Royaume-Uni, donnant notamment un aperçu de la campagne Medical Professionalism Matters To Me menée par l'Association.

Le Dr Porter a expliqué comment un certain nombre de cas très médiatisés à la fin des années 1990 au Royaume-Uni ont fait en sorte que le professionnalisme médical a cessé d'être autoréglementé pour devenir une urgente nécessité de changement dans le pays.

Le DAndrew Gurman, président de l'American Medical Association (AMA), a souligné l'importance de la représentation politique et de la nécessité pour les médecins d'être pleinement au courant des initiatives gouvernementales en matière de soins de santé, et d'y participer activement, à tous les niveaux.

Il a donné plusieurs exemples de la façon dont l'AMA et ses membres ont influencé le gouvernement et le Congrès américains sur plusieurs grands projets de réforme de la santé adoptés au cours de la dernière décennie. Ces projets de loi ont entraîné une amélioration de l'accès aux soins, des investissements importants dans la prévention et le mieux-être, et l'élimination de l'abus sur les assurances.

Le DHartley Stern, directeur général et chef de la direction de l'Association de protection médicale (ACPM), a présenté le contexte canadien et expliqué pourquoi il pense que l'ACPM, l'AMC et d'autres associations nationales doivent se pencher sur la question du professionnalisme médical ici au pays.

Ses travaux portent entre autres sur la conciliation de la nécessité pour les médecins de prodiguer d'excellents soins dans un système qui exige une productivité et une rentabilité accrues, et celle d'établir la confiance requise pour élaborer les politiques et les procédures qui rendront cela possible.

Les médias n'ont pu assister à l'atelier afin de permettre aux membres, aux délégués et aux observateurs d'avoir un dialogue franc et ouvert sur les enjeux et les défis de la profession.

« Il y a eu à cet atelier beaucoup de discussions sur le système dans son ensemble, ce qui est très pertinent pour le moment compte tenu du fait que certaines provinces sont en négociations contractuelles et cherchent à définir comment les médecins interagissent avec le système, sur les plans du financement et du leadership », a déclaré le Dr Jeff Blackmer, vice-président du Professionnalisme de l'AMC. « Il y a également la question plus vaste à savoir quelle voix ont les médecins en matière de leadership afin d'influencer le changement. Ce sont là des enjeux que l'AMC va étudier au cours des prochaines années, et nous allons continuer à faire en sorte que les délégués au Conseil général participent à cette conversation. »

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.