Connexion

Le Dr Dale Podolsky : Les simulateurs réalistes sont des outils importants pour maîtriser les techniques chirurgicales

Ceci est la deuxième d'une série de cinq vidéos qui présentent des membres de l'Association médicale canadienne aux bénéficiaires des subventions à l'innovation de JouleMC. Découvrez d'autres témoignages en visionnant le reste de la série.


Grâce aux progrès technologiques des deux dernières décennies, la simulation haute fidélité commence à jouer un rôle important dans la formation médicale. La simulation chirurgicale sert principalement à donner aux chirurgiens en formation l’occasion de s’exercer et de maîtriser les interventions avant de les réaliser sur de vrais patients. L’idée est excellente, mais la plupart des simulateurs sont malheureusement incapables d’intégrer les subtilités et les détails complexes nécessaires à la maîtrise d’une intervention chirurgicale. Néanmoins, des médecins à l’esprit novateur comme le Dr Dale Podolsky y arrivent et conçoivent les simulateurs les plus réalistes disponibles.

Cleft palate simulator

Le simulateur de fente palatine de Simulare comprend
une base et des cartouches amovibles, ce qui permet à
l’étudiant d’accomplir les étapes cruciales de
l’intervention et de faire plusieurs essais en
remplaçant tout simplement la cartouche.

Ingénieur, médecin résident en chirurgie plastique et reconstructive à l’Université de Toronto et membre du programme de formation des chirurgiens-scientifiques, le Dr Dale Podolsky s’est appliqué à mettre au point des simulateurs anatomiquement exacts et hautement réalistes pouvant être utilisés du début à la fin de chirurgies complexes. En créant des simulateurs pour la formation chirurgicale, il espère raccourcir la période d’apprentissage, améliorer la compétence des chirurgiens et permettre la réalisation d’interventions plus sécuritaires auprès des patients.

« L’avantage de la simulation pour la formation médicale est qu’elle permet aux étudiants en médecine d’apprendre à exécuter une technique complexe à leur propre rythme dans un environnement peu stressant. Il n’y a pas de conséquences directes sur le patient s’ils commettent une erreur. La simulation permet la répétition, ce qui favorise la maîtrise de la technique et une meilleure formation des chirurgiens », croit le Dr Podolsky.

Convaincu du rôle important que la simulation peut jouer dans le domaine médical, le Dr Podolsky a créé la société Simulare Medical Corp. En collaboration avec des médecins et chirurgiens de renom, la société travaille à intégrer l’accélération et l’innovation dans le processus de formation médicale.

Le simulateur de fente palatine est le premier parmi les nombreux simulateurs que la société entend créer. Le Dr Podolsky a développé et mis à l’essai le simulateur de fente palatine en collaboration avec quatre chirurgiens pédiatriques de renom (Dr David Fisher, Dre Karen Wong, Dr James Drake, Dr Christopher Forrest) à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto.

Simulator use

   Médecin résidente en chirurgie plastique
   et reconstructive s’exerçant à une
   réparation de fente palatine au moyen du
   simulateur.

La réparation de la fente palatine est une excellente application pour la simulation chirurgicale, car les tissus délicats impliqués et l’étroitesse de l’espace chirurgical compliquent l’apprentissage et l’enseignement de la technique. Le simulateur de fente palatine de Simulare permet à l’étudiant de pratiquer l’intervention sur une reproduction précise de la bouche et d’acquérir une compréhension approfondie de l’anatomie de la fente et des étapes critiques de l’intervention.

Pourquoi cette application? La fissure labiale ou palatine est l’anomalie congénitale la plus courante. Environ un bébé sur 700 vient au monde avec l’anomalie, ce qui représente 200 000 nouveaux cas par année à l’échelle mondiale. Le simulateur de fente palatine a évidemment une utilité dans les pays développés, mais l’accès à des chirurgiens formés à cette technique est souvent difficile dans les pays en développement. Le simulateur de fente palatine permet aux chirurgiens des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire de s’exercer à l’intervention de façon plus efficace et sécuritaire et de la réaliser auprès de personnes qui en ont désespérément besoin.

Les aspirations du Dr Podolsky vont plus loin. En plus d’être fondateur et directeur de la technologie chez Simulare Medical, il fait des études de doctorat en génie biomédical tout en faisant sa résidence.

Les personnes comme le Dr Podolsky inspirent d’autres praticiens à aller au-delà de leur pratique, à explorer les solutions technologiques en santé et à les commercialiser. Joule appuie et encourage ce type d’innovation et de réflexion éclairée. Le Dr Podolsky prévoit utiliser la subvention pour l’innovation de Joule afin de développer des simulateurs dans d’autres domaines chirurgicaux.

Pour en savoir plus, veuillez consulter www.simularemedical.com

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.