Connexion

Avis de décès

L'AMC offre un service de publication d'avis de décès de ses membres. Prière d'envoyer les avis à l'adresse necrologie@cma.ca.

Mai, 2018

Aubin, Raymond, Ottawa (Ont.); Université Laval, 1957; chirurgie générale. Décédé le 4 avril 2018 à l’âge de 92 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Carmelle, 5 enfants et 8 petits-enfants. 

Balogh, Arpad A. (Arp), Sault-Sainte-Marie (Ont.); Université de Toronto, 1972. Décédé le 23 mars 2018 à l’âge de 70 ans. Il laisse dans le deuil sa conjointe Lynn Seniw et 3 enfants. « Arp a commencé à exercer la médecine familiale dans la petite municipalité de Bruce Mines (Ont.), qu’il avait d’abord dû trouver dans un atlas. Sa carrière l’a mené à Sault-Sainte-Marie (Ont.), où il a exercé en pratique privée et avec le Group Health Centre pendant près de 40 ans. »

Burris, Donald S. (Stewart), Kamloops (C.-B.); Université McGill, 1947. Décédé le 31 janvier 2018 à l’âge de 97 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Jean, 2 enfants et 6 petits-enfants. « Après avoir obtenu un diplôme de l’Université McGill, il a commencé ses études postdoctorales en obstétrique et en gynécologie à Londres, en Angleterre. Il est ensuite retourné à Kamloops en 1952 pour se joindre à la clinique Burris. Il adorait exercer la médecine et a eu le bonheur d’offrir des soins médicaux à la population de Kamloops et des environs pendant les 40 années qui ont suivi. Assisté de nombreuses infirmières, il a aidé plusieurs milliers de résidents actuels et passés de Kamloops à venir au monde. »

Cruickshank, Donald A. (Dr Don), Huntsville (Ont.); Université de Toronto, 1951. Décédé le 25 mars 2018 à l’âge de 91 ans. Il laisse dans le deuil 2 enfants.

Cummings, Ina E., Pointe-Claire (Qc); Université McGill, 1964; médecine familiale. Décédée le 20 mars 2018 à l’âge de 78 ans. Elle laisse dans le deuil 2 fils et un petit-fils. « Ina a commencé sa carrière en médecine familiale, mais elle s’est rapidement intéressée aux soins palliatifs. À compter des années 1970, elle a travaillé avec le Dr Balfour Mount pour mettre en place le service des soins palliatifs de l’Hôpital Royal Victoria à Montréal. En 1993, elle s’est installée à Halifax pour prendre en charge les services de soins palliatifs pour la province de la Nouvelle-Écosse. Elle est revenue à Montréal en 1999, où elle a cofondé la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île. Ina a contribué à la fondation de l’Association canadienne de soins palliatifs, qui lui a décerné un prix d’excellence en 1997. Elle est également membre fondatrice de la Société canadienne des médecins de soins palliatifs, qui lui a décerné un prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations en 2016. » Teresa Dellar, directrice générale de la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île, a tenu ces propos pour le Montreal Gazette : « Durant les premières années d’existence de la résidence, nous avons tous pu bénéficier énormément de son expérience, de sa compassion et de sa compréhension des besoins des personnes en fin de vie, et ce fut un honneur de prendre soin d’elle dans un endroit qu’elle a aidé à créer. Sa mémoire sera perpétuée au fil de l’évolution des services de soins palliatifs dans l’ensemble du Canada. »

Dalgarno, Sandra M. (Michele), Burnaby (C.-B.); Université de la Colombie-Britannique (UBC), 1989; médecine familiale. Décédée le 19 décembre 2017 à l’âge de 54 ans. Elle laisse dans le deuil son époux Rob et ses 2 enfants. « Après avoir obtenu son baccalauréat ès sciences et son doctorat en médecine de l’Université de la Colombie-Britannique, Michele a exercé la médecine familiale à Vancouver avant de se joindre à WorkSafeBC en 2000 à titre de gestionnaire des services cliniques. »

Etches, Philip C., West Vancouver (C.-B.); Université de Cambridge (Angleterre), 1969; néonatologie; ancien directeur, unité de soins intensifs néonataux (USIN), Hôpital Royal Alexandra (Edmonton); ancien chef de service, section de la médecine néonatale, Capital Health Authority (Edmonton). Décédé le 20 mars 2018 à l’âge de 72 ans, il laisse dans le deuil son épouse Wai et son fils. « Phil a passé la majeure partie de sa carrière à l’USIN de l’Hôpital Royal Alexandra, où il a contribué à la mise sur pied du premier et plus important programme néonatal d’oxygénation par membrane extra-corporelle (ECMO) au Canada et a été l’un des pionniers de l’administration d’oxyde nitrique inhalé aux nouveau-nés. Il a dirigé la planification, la conception et la mise en place d’une nouvelle USIN à l’Hôpital Royal Alexandra en 2000, ce qui demeurera l’une de ses réalisations les plus précieuses à ses yeux. Son travail de longue haleine au sein du comité des soins génésiques de l’Association médicale de l’Alberta (AMA), qui a été déterminant dans l’élaboration du programme de santé périnatale de la province, lui a valu la distinction de membre émérite de l’AMA en 2006 et un Certificat de membre honoraire de l’AMC en 2011. Phil était un ardent défenseur de l’assurance maladie au Canada; nous nous souviendrons de lui comme d’un homme qui attachait une grande importance à la justice sociale et aux enjeux environnementaux, et qui vivait dans le respect de ses valeurs. Il était un médecin compatissant et attentionné, un excellent clinicien et un mentor très respecté. Parmi les nombreux hommages qui lui ont été adressés, deux témoignages résument bien l’impression générale qu’il aura laissée. “Phil a été pour moi un modèle extraordinaire durant ma résidence. J’ai toujours admiré cet homme pour son extrême capacité de compassion en tant que médecin, mentor et professeur”, a écrit un collègue. Un autre a ajouté : “Je me souviendrai toujours de Phil comme d’un grand homme, humble et rassembleur. Ce fut un plaisir de travailler avec lui; son influence sur la personne que je suis devenue, tant sur le plan personnel que professionnel, se fera sentir jusqu’à la fin de ma vie. »

Ezzeddin, Seyyed A. (Ali), Ottawa (Ont.); Université de Téhéran (Iran), 1961; physiatrie. Décédé le 15 avril 2018 à l’âge de 82 ans. Il laisse dans le deuil son épouse, la Dre Lois Stayura, 3 enfants et 4 petits-fils. « Après ses études, Ali a établi sa clinique à New Westminster (C.-B.), en plus de jouer le rôle de médecin consultant auprès des centres hospitaliers Royal Columbian, Surrey Memorial, Eagle Ridge et St. Mary’s. Il était reconnu par ses pairs du milieu médical comme un médecin curieux et extrêmement rigoureux, qui adorait prendre en charge les cas les plus difficiles. Il avait à cœur le bien-être de ses patients et ne ménageait pas son temps, écoutant attentivement l’histoire de chaque personne lors de consultations qui pouvaient durer des heures. Son objectif perpétuel était d’offrir les meilleurs soins possible, peu importe le temps que ça prendrait. »

Flegg, Keith R., Gloucester (Ont.); Université Queen’s, 1956; ancien médecin militaire, Marine royale canadienne; ophtalmologie. Décédé le 19 avril 2018 à l’âge de 86 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Joan, 3 enfants et 5 petits-enfants. « Après avoir servi sur des contre-torpilleurs d’escorte et à la base aérienne de Shearwater, en Nouvelle-Écosse, il a fait ses études en ophtalmologie à l’hôpital de la marine américaine et à l’Hôpital Wills Eye à Philadelphie. À son retour au Canada, il a été affecté au Centre médical de la Défense nationale à Ottawa, où il a exercé à titre d’ophtalmologue. En 1974, il a ouvert une clinique privée à Ottawa. Il a été membre du personnel de l’Hôpital Grace General, où il a également occupé les fonctions de chef du service d’ophtalmologie. »

Freedman, Lewis H., Toronto (Ont.); Université Dalhousie, 1948. Décédé le 22 mars 2018 à l’âge de 93 ans. Il laisse dans le deuil 3 enfants, 9 petits-enfants et 8 arrière-petits-enfants. « Lewis a connu une longue carrière comme médecin et leader communautaire. »

Gordon, Philip H., Hampstead (Qc); Université de la Saskatchewan, 1966; chirurgie générale. Décédé le 11 avril 2018 à l’âge de 75 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Rosalie, 2 enfants et 3 petits-enfants. » Un collègue a écrit : « À McGill et ailleurs, le Dr Gordon était reconnu comme étant l’exemple parfait de ce que doit être un médecin et une personne respectable. »

Hansen, Niels H., Toronto (Ont.); Université Dalhousie, 1965; médecine familiale; ancien membre des Forces armées canadiennes; professeur, Université Dalhousie et Université Case Western Reserve. Décédé le 10 avril 2018 à l’âge de 82 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Jean, 3 enfants, 5 petits-enfants et un arrière-petit-enfant. « Niels est mort en s’entraînant, mais il voudrait que tout le monde sache que ses visites régulières à la salle de sport ont prolongé de beaucoup son espérance de vie et que cette coïncidence ne devrait pas être perçue comme une cause directe de son décès. Comme médecin, la qualité de ses soins n’a jamais faibli; c’était comme s’il était senti directement responsable du bien-être de chaque personne qu’il rencontrait, une responsabilité qu’il assumait avec humilité, compétence et concentration. Cofondateur du Centre médical Dartmouth, Niels a mis au monde de nombreux bébés lorsque les visites à domicile étaient chose commune, et des années plus tard il a mis au monde les bébés de ces bébés. Lorsqu’il revenait à la maison et que Jean le questionnait au sujet de chaque bébé, il répondait invariablement, avec la plus grande sincérité : “Il était magnifique. Le plus beau bébé que j’aie jamais vu.” Niels était d’abord et avant tout un médecin de famille qui avait une soif constante de savoir et un attrait non réprimé pour l’enseignement. Il adorait les gens plus que tout, et il offrait dignité et respect à chaque personne qu’il rencontrait. Les gens dont il a marqué la vie, ceux qu’il a aidés sont tout simplement innombrables. »

Hnatko, Stephen I., Edmonton (Alb.); Université de l’Alberta, 1955; microbiologie médicale; professeur émérite, Université de l’Alberta; ancien capitaine, Corps médical de l’armée royale canadienne. Décédé le 3 juin 2017 à l’âge de 93 ans. Il laisse dans le deuil son épouse, 2 enfants, 2 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants. « Steve était avide de connaissances, en plus d’être un éducateur et un chercheur passionné. Il était un médecin compatissant, dévoué et attentionné, et un réel défenseur des soins aux patients, que ce soit comme omnipraticien ou comme médecin consultant. De l’enseignement de l’anglais aux nouveaux arrivants à la mise en place de cours en microbiologie médicale à l’Institut technologique du Nord de l’Alberta et à l’Université de l’Alberta, il a enseigné à un nombre incalculable d’infirmières, d’étudiants en dentisterie, d’étudiants en hygiène dentaire, de techniciens de laboratoire, d’étudiants en médecine et de médecins résidents qui ont marqué de nombreuses personnes tout au long de leur carrière. Steve a été nommé directeur médical de l’Hôpital Misericordia à la fin des années 1960 et est devenu par la suite le responsable médical du contrôle des bactéries et des infections à l’Hôpital Royal Alexandra, poste qu’il a occupé jusqu’à sa retraite. Tout au long de sa carrière, Steve a aussi occupé les fonctions de directeur du service de bactériologie des Laboratoires Sam Hanson et associés. Les travaux de recherche qu’il a publiés portaient sur la tuberculose et la lutte contre les infections. »

Hronsky, Ivan, Toronto (Ont.); Université de Komenského (Tchécoslovaquie), 1960; médecine interne. Décédé le 2 avril 2018 à l’âge de 81 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Diana, 3 enfants et 4 petits-enfants.

Kachan, Ramkarran, Scarborough (Ont.); Collège royal des chirurgiens (Irlande), 1953. Décédé le 16 janvier 2018 à l’âge de 95 ans.

Kelly, Albert S. (Dr Bert), Prince George (C.-B.); Université de Glasgow (Écosse), 1970. Décédé le 12 décembre 2017 à l’âge de 71 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Elizabeth, une fille et 2 petits-enfants. « En 1975, le Dr Bert a immigré à Fraser Lake, en Colombie-Britannique afin d’y mener sa carrière de médecin, pour ensuite déménager 23 ans plus tard à Prince George, où il a exercé la médecine jusqu’à sa retraite, plus tôt cette année (2017). » On pouvait lire ceci dans le Prince George Citizen : « Environ 700 médecins, professionnels de la santé, anciens patients et amis se sont rassemblés au Centre communautaire de Prince George vendredi en soirée pour commémorer l’œuvre d’un important chef de file dans la lutte pour l’accès aux soins de santé dans le nord de la Colombie-Britannique. Albert Scott Kelly a joué le rôle de médecin de famille dans cette région pendant la plus grande partie de sa vie adulte. Comme l’ont relaté toutes les personnes qui ont pris la parole, il a joué un rôle fondamental dans l’établissement du programme Northern Medical à l’Université de Northern British Columbia et au Centre de cancérologie de la Colombie-Britannique pour le nord de la province. Il était peut-être le porte-parole le plus connu sur le plan politique relativement aux services médicaux dans le nord de la Colombie-Britannique. »

King, Michael F., London (Ont.); Université McGill, 1960. Décédé le 1er avril 2018 à l’âge de 81 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Patricia, 2 enfants et 4 petits-enfants. « Michael a commencé sa pratique comme médecin de famille en 1962. Il a offert des soins complets et empathiques à tous ses patients et a effectué des visites à domicile jusqu’au moment de sa retraite. Michael a également occupé les fonctions de médecin-chef à la résidence Marian Villa et à l’Hôpital St. Mary’s pendant plusieurs années. »

Maguire, Terence M., Penticton (C.-B.); Université de l’Alberta, 1976; gastroentérologie. Décédé le 11 mars 2018 à l’âge de 65 ans.

Makar, Magdy S., Orillia (Ont.); Université du Caire (Égypte), 1981; chirurgie générale. Décédé le 1er avril 2018 à l’âge de 60 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Tracey et 3 enfants. « Magdy était un chirurgien généraliste estimé à l’hôpital Orillia Soldiers’ Memorial durant les 18 dernières années. »

McGibbon, Angela M., Fredericton (N.-B.); Université Dalhousie, 1998; médecine interne, endocrinologie. Décédée le 11 février 2018 à l’âge de 51 ans. Elle laisse dans le deuil son époux Jared McGinn et 5 enfants. « Angie était attachée à ses patients et aux gens en général. Elle ressentait une compassion sincère pour tout le monde, peu importe les circonstances, et abhorrait les pensées négatives et le jugement d’autrui. Quiconque a passé du temps avec elle connaissait le pouvoir de sa voix – elle avait une façon réconfortante et encourageante de parler aux autres, de leur donner l’impression que tout irait bien. » Le Daily Gleaner a écrit : « La Dre McGibbon était la seule endocrinologue de Fredericton. Selon le Dr Thomas Barry, chef du personnel médical régional, son décès est une perte terrible. »

McKee, Mary E., Toronto (Ont.); Université de Toronto, 1954; otorhinolaryngologie. Décédée le 21 mars 2018 à l’âge de 87 ans.

Nyhof, Andre, Victoria (C.-B.); Université de Leiden (Pays-Bas), 1951. Décédé le 3 avril 2018 à l’âge de 93 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Hennie, 3 fils et 2 petits-fils. « Après l’obtention de son diplôme, Andre a immigré au Canada et s’est établi à Victoria, ayant été admis à un programme de résidence à l’Hôpital Jubilee. Sa femme Hennie et lui adoraient Victoria; il a donc été facile de décider d’y établir une clinique de médecine familiale. La façon d’exercer la médecine à l’époque était plutôt différente de ce qu’on voit aujourd’hui. Andre aidait des femmes à accoucher, visitait ses patients chez eux, pratiquait des interventions chirurgicales et travaillait de longues heures. Il était un médecin très compétent, mais ce que ses patients adoraient chez lui et ce dont ils se souviennent, ce sont ses manières discrètes et attentionnées. Il a pris sa retraite en 1990, à l’âge de 65 ans. »

Ong, Bill Y., Winnipeg (Man.); Université du Manitoba, 1974; anesthésiologie. Décédé le 3 mars 2018 à l’âge de 68 ans. Il laisse dans le deuil son épouse, la Dre Virginia Fraser, 2 fils et une petite-fille. « Bill est né en Chine et est arrivé à Winnipeg à l’adolescence. Malgré le fait qu’il ait dû apprendre l’anglais rapidement, il était un excellent élève et a obtenu son diplôme en médecine. Il a mené une carrière florissante en anesthésie pendant plus de 35 ans, au sein du service d’anesthésie du Centre des sciences de la santé. Il a surtout exercé à l’Hôpital Seven Oaks, où il était aussi responsable de la gestion des lits pour les patients en chirurgie pendant un certain nombre d’années. »

Orr, William, St. Catharines (Ont.); Université de Toronto, 1943; Corps médical de l’armée royale canadienne, Seconde Guerre mondiale; chirurgie générale; lauréat du prix de service Glenn-Sawyer de l’Association médicale de l’Ontario. Décédé le 26 mars 2018 à l’âge de 97 ans. Il laisse dans le deuil 3 enfants, 7 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants. « Après avoir servi dans l’armée, Bill a suivi le programme de formation chirurgicale Gallie à Toronto. Il s’est établi à St. Catharines en 1952, où il a ensuite occupé les fonctions de chirurgien en chef à l’Hôpital Hôtel Dieu et à l’Hôpital général de St. Catharines. Bill a joué un rôle déterminant dans la mise sur pied du Centre pour enfants de Niagara, l’un des précurseurs dans le traitement et les soins des enfants présentant une déficience physique, intellectuelle ou langagière. Il en était également le président fondateur et y a occupé le poste de directeur médical pendant 30 ans. En 2014, le conseil d’administration a créé un prix éponyme pour honorer sa mémoire. »

Paré, Guy, Québec (Qc); Université Laval, 1981. Décédé le 9 mars 2018 à l’âge de 60 ans.

Peglar, Murray A., Langley (C.-B.); Université Dalhousie, 1970. Décédé le 3 avril 2018 à l’âge de 76 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Juanita, 2 fils, un beau-fils et 7 petits-enfants. « À l’époque où il fréquentait l’Université Dalhousie, il était président de la fraternité médicale Phi Chi, et il avait l’habitude de comparer son expérience au sein de cette fraternité au film Animal House, mettant en vedette John Belushi. Murray éclatait de rire chaque fois qu’il écoutait ce film tellement il lui rappelait cette époque. Après avoir obtenu son diplôme à l’Université Dalhousie, il a traversé le Canada jusqu’à Vancouver pour travailler avec l’Organisation mondiale de la Santé. Lorsqu’il a découvert la ville de Langley, à proximité de Vancouver, il a décidé de s’y établir. Après avoir travaillé une année avec le Dr Fred Ceresney, il a ouvert son propre cabinet en 1971. Il a reçu ses “privilèges de pratique” à l’Hôpital Langley Memorial et a été un médecin très respecté durant ses 31 années de service. Murray a pris sa retraite bien malgré lui en 2001, 6 ans après avoir reçu un diagnostic de Parkinson. Il racontait souvent à quel point la médecine lui manquait. »

Pelletier, Roger, Ottawa (Ont.); Université d’Ottawa, 1959; psychiatrie. Décédé le 5 avril 2018 à l’âge de 87 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Jeanne, 3 enfants, 6 petits-enfants et un arrière-petit-enfant. « Roger, qui a effectué sa formation en psychiatrie à l’Université du Michigan, a exercé à l’Hôpital Riverside, à Ottawa, de 1967 à 1995. »

Prakash, Chander, Halifax (N.-É.); Institut de médecine de Rangoon (Myanmar), 1958; médecine interne. Décédé le 26 mars 2018 à l’âge de 83 ans.

Ralph, Gordon L., Thorold (Ont.); Université de Toronto, 1950; médecine familiale. Décédé le 26 mars 2018 à l’âge de 93 ans. Il laisse dans le deuil 3 enfants, 5 petits-enfants et 3 arrière-petits-enfants. « Gordon est retourné à Thorold en 1954 pour y établir son cabinet médical; il y a exercé la médecine familiale pendant plus de 40 ans. Nous regretterons cet homme affable qui était toujours prêt à offrir de bons conseils, des soins de qualité et un soutien à sa famille, à ses amis, à ses collègues et à ses patients. »

Scott, Arthur A., Victoria (C.-B.); Université de Toronto (U de T), 1953; anesthésiologie; professeur émérite, U de T. Décédé le 14 avril 2018 à l’âge de 95 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Sallie, 3 enfants et 7 petits-enfants. « Arthur s’est joint à l’Aviation royale canadienne alors qu’il était adolescent et a servi 4 ans outre-mer durant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, il a terminé son secondaire dans le cadre d’un programme accéléré pour les vétérans, a obtenu son diplôme en médecine et a exercé la médecine familiale pendant les 10 années suivantes à Sault-Sainte-Marie, en Ontario. Il s’est installé à Toronto avec sa famille en 1964 afin de se spécialiser en anesthésie. Après l’obtention de son titre de FRCPC, on lui a rapidement offert le poste important de directeur du service des soins intensifs de l’Hôpital général de Toronto, poste qu’il a occupé pendant 10 ans. Il a occupé les fonctions de président des services d’anesthésie de 1977 à 1987, période durant laquelle il a présidé tous les services d’anesthésie des huit hôpitaux universitaires de Toronto, en plus d’être professeur titulaire à l’Université de Toronto et chef du service d’anesthésie à l’Hôpital général de Toronto. Étant donné que la spécialité de l’anesthésie était relativement nouvelle et n’était pas reconnue comme profession indépendante jusqu’après la guerre, Arthur a pris la résolution d’élever le rang de la profession et d’accroître son apport dans les soins aux patients. Il y est parvenu en donnant l’exemple, en augmentant le nombre de places dans les programmes de résidence en anesthésie et en accordant plus de temps à ses collègues pour enseigner, participer aux soins intensifs, faire de la recherche et siéger à divers comités hospitaliers et communautaires. Durant sa vie professionnelle, il a porté plusieurs chapeaux, notamment celui de cofondateur de la Société canadienne de soins intensifs et de directeur médical du service d’analgésie hyperbare de l’Hôpital général de Toronto. De 1987 à 1992, il a accepté des postes successifs à court terme à titre de vice-président des affaires médicales à l’Hôpital général de Toronto, de chef des opérations à l’Hôpital Western de Toronto et de directeur médical de l’hôpital universitaire et de l’hôpital des anciens combattants à Vancouver. »

Sewards, Henry F. (Harry), Sault-Sainte-Marie (Ont.); Université de Londres (Angleterre), 1958; chirurgie générale. Décédé le 1er avril 2018 à l’âge de 85 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Frances, 3 enfants et 2 petits-enfants. « Harry, qui a fait ses études en Angleterre et en Écosse, est arrivé au Canada en mai 1967; il disait souvent que le fait de déménager au Canada était la meilleure décision que Frances et lui aient jamais prise. Après avoir vécu pendant quelques années à Edmonton et à Edson, en Alberta, il s’est installé à Sault-Sainte-Marie en 1972, où il a exercé la chirurgie au sein du Group Health Centre pendant plus de 30 ans. »

Simonik, Dagmar, North York (Ont.); Université Palacký (Tchécoslovaquie), 1952. Décédée le 27 mars 2018 à l’âge de 89 ans. Elle laisse dans le deuil 2 enfants, 5 petits-enfants et 3 arrière-petits-enfants. « Éminente médecin de famille pendant plus de 60 ans, Dagmar a marqué de nombreuses personnes grâce à l’approche personnelle et attentionnée qu’elle adoptait avec chacun de ses patients. »

Stratton, John R., Victoria (C.-B.); Université du Manitoba, 1949; médecine familiale. Décédé le 8 avril 2018 à l’âge de 92 ans. Il laisse dans le deuil 4 enfants, 8 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants. « John a terminé ses études secondaires à 16 ans, et puisque son père estimait qu’il était trop jeune pour aller à l’université, il a enseigné pendant un certain temps dans une petite école de rang. Il avait de belles histoires à raconter sur cette époque. Après avoir terminé ses études en médecine, il s’est installé à Killarney, au Manitoba, où il a exercé jusqu’en 1967. Il était particulièrement fier des initiatives en santé publique qu’il a présentées et dont il a fait la promotion dans la région de Killarney. La famille s’est installée en Colombie-Britannique en 1967, d’abord à Nanaimo, puis à Victoria, où John s’est joint à une importante clinique où il est demeuré jusqu’à sa semi-retraite, en 1986. Il était parmi les premiers médecins à exercer une spécialité en médecine familiale. Après avoir mis fin à sa pratique, il a continué de jouer un rôle de soutien lors d’interventions chirurgicales plusieurs jours par semaine. »

Thomas, John M. (Mervyn), Nanaimo (C.-B.); Université de Cambridge (Angleterre), 1945; obstétrique et gynécologie. Décédé le 20 novembre 2017 à l’âge de 97 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Dona et 5 enfants. « John a remporté la médaille d’or en obstétrique et en gynécologie au Guy’s Hospital à Londres, en Angleterre, en 1944 et a immigré au Canada en 1957. Il s’est installé à Nanaimo en 1958 et y a exercé la médecine jusqu’en 1995. »

Trusler, William C., Toronto (Ont.); Université de Toronto, 1954; radiologie diagnostique. Décédé le 25 mars 2018 à l’âge de 88 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Carol, 2 enfants et 2 petits-enfants. « Bill a commencé sa carrière médicale à Toronto avant de s’installer à London, en Ontario, où il a mené une longue et éminente carrière en pratique privée dans le domaine de la radiologie. »

Van Coeverden de Groot, Franciscus J., Oakville, (Ont.); Université du Cap (Afrique du Sud), 1960. Décédé le 2 avril 2018 à l’âge de 81 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Adrienne et 4 fils. « Il était un homme bon et un excellent médecin de nature, qui a donné libre cours à sa passion pour sa famille, l’immobilier et les débats. »

Whiteman, Gabriel, Westmount (Qc); Université de Toronto, 1947; radiologie diagnostique. Décédé le 7 mars 2018 à l’âge de 93 ans. Il laisse dans le deuil son épouse Simone Perez, 2 enfants et 3 petits-enfants.