Connexion

Les étudiants en médecine présentent une liste de Choisir avec soin

Les deux organisations qui représentent les étudiants en médecine du Canada ont préparé une liste des « six actions sur lesquelles les étudiants en médecine devraient s’interroger » pour aider à réduire les soins inutiles.

Les recommandations ont été formulées par la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada (FEMC) et la Fédération médicale étudiante du Québec (FMEQ) dans le cadre de la campagne Choisir avec soin, qui vise à encourager la discussion entre les médecins et les patients sur les examens, les traitements et les interventions qui pourraient être inutiles, et à aider les médecins et les patients à assurer la prestation de soins de qualité.

« Les médecins de demain devront faire non seulement faire preuve de compétence et d'érudition, mais aussi de leadership quant à la gestion des ressources qui seront mises à leur disposition. C'est pourquoi les étudiants en médecine d'aujourd'hui sont appelés à prendre conscience de cet enjeu dès maintenant » a dit Jasmine Bisson, déléguée aux affaires pédagogiques au conseil exécutif de la Fédération médicale étudiante du Québec (FMEQ).

« La liste des six principes des externes et étudiants en médecine se veut un premier pas dans cette direction. L'objectif est d'amorcer une réflexion et de prendre du recul sur certaines pratiques coûteuses et peu bénéfiques pour le patient. La campagne Étudiants et stagiaires pour l'optimisation de l'intendance des ressources en santé (ESPOIRS) de Choisir avec soin sert de vecteur à cette façon de faire » a enchaîné madame Bisson.

La liste a été dressée par un groupe de travail dirigé par des étudiants, avec la participation de près de 2 000 étudiants en médecine au Canada.

« C’est la première fois que des étudiants, au Canada ou ailleurs dans le monde, préparent une liste de recommandations propres à la formation médicale pour la campagne Choisir avec soin », a dit la Dre Wendy Levinson, présidente de Choisir avec soin.

« Choisir avec soin reconnaît l’importance de la formation médicale pour définir la pratique de nos futurs médecins, et nous sommes ravis que des étudiants en médecine de partout au pays participent à cette campagne. »

La présidente de l’Association médicale canadienne (AMC), Cindy Forbes, a dit que l’initiative étudiante montre l’engagement des futurs médecins du Canada à soutenir la prestation de soins appropriés. L’AMC est un important partenaire de Choisir avec soin.

La Dre Jessica Otte, qui pratique la médecine familiale au Nunavut et sur l’île de Vancouver, tient un blogue intitulé Less is More Medicine [La médecine minimaliste], qui vise à réduire les soins inutiles.

Dans un récent article, elle a félicité les étudiants en médecine d’avoir dressé cette liste et a souligné que c’était important pour diverses raisons, notamment afin de reconnaître le professionnalisme, la pensée critique et l’intelligence éthique des jeunes cliniciens.

« Chacun des points est axé sur le patient à un haut niveau. Cette liste veille à ce que les objectifs du patient, et non ceux de l’étudiant, soient fondamentaux, et à ce que l’étudiant fasse une représentation à cet égard », ajoute-t-elle.

La liste des étudiants en médecine comprend les recommandations suivantes :

  • Ne proposez pas les examens les plus invasifs avant d’envisager des options qui le sont moins.
  • Ne proposez pas d’examens, de traitements ou d’interventions qui ne changeront pas l’évolution clinique du patient.
  • N’hésitez pas à demander des précisions sur les examens, les traitements ou les interventions qui, selon vous, pourraient être inappropriés.
  • Ne ratez pas une occasion de discuter avec un patient de la nécessité d’un examen, d’un traitement ou d’une intervention.
  • Ne proposez pas de traitements ou d’interventions aux seules fins d’acquérir une expérience clinique.
  • Ne proposez pas d’examens ou de traitements uniquement parce que vous pensez que c’est ce que votre superviseur voudrait.

Cette nouvelle liste porte à plus de 160 le nombre de recommandations sur les examens et les interventions qui, selon les organisations médicales, sont surutilisés et inappropriés, et devraient d’abord faire l’objet d’une discussion entre les médecins et les patients.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.