Connexion

Plus de 40 000 Canadiens « Exigent un plan » sur les soins aux aînés

La campagne primée de l'AMC présente maintenant des histoires vraies témoignant de l'incapacité du système de santé à répondre aux besoins des Canadiens

​Ottawa, le 21 novembre 2016 – Le nombre de Canadiens exigeant que des mesures soient prises pour améliorer les soins aux aînés au Canada dans le cadre de la campagne Exigeons un plan de l'Association médicale canadienne (AMC) a dépassé les 40 000 et continue d'augmenter.

« Derrière chacun de ces sympathisants se trouve une personne qui estime qu'elle-même ou un proche ne reçoit pas les soins aux aînés de qualité qu'il ou elle mérite, affirme le Dr Granger Avery, président de l'AMC. Le Canada a besoin d'un nouvel accord national sur la santé qui aidera notre système à répondre aux besoins de notre population vieillissante. »

Plus de 25 000 personnes ont joint leur voix à l'appel à l'action d'Exigeons un plan depuis les élections fédérales de l'automne dernier, lorsque l'AMC a lancé sa campagne pour veiller à ce que les Canadiens puissent se prononcer sur les soins de santé. Du contenu a également été ajouté au site exigeonsunplan.ca, qui présente maintenant des histoires vécues par des sympathisants qui essaient de s'y retrouver dans le système de santé afin d'obtenir des soins pour eux-mêmes ou pour leurs proches.

« Durant la campagne électorale de l'automne dernier, les sympathisants de la campagne Exigeons un plan ont réussi à faire des soins aux aînés un enjeu électoral, mais les Canadiens veulent maintenant des mesures concrètes sous la forme d'un nouvel accord sur la santé », ajoute le Dr Avery.

L'AMC a récemment publié le programme Améliorer la santé de l'ensemble des Canadiens : une vision pour l'avenir, qui propose six recommandations claires et réalisables à inclure dans l'accord fédéral-provincial-territorial sur la santé de 2017 :

  • l'ajout d'un paiement complémentaire ciblé au Transfert canadien en matière de santé pour les provinces et les territoires comptant une plus grande proportion d'aînés;
  • la couverture des médicaments d'ordonnance onéreux, afin que la maladie n'entraîne pas pour les Canadiens des difficultés financières indues;
  • un soutien financier accru aux aidants familiaux par la conversion des crédits d'impôt non remboursables en crédits remboursables;
  • une stratégie nationale pour les soins palliatifs et les soins de fin de vie;
  • un plan coordonné de soins à domicile permettant aux aînés en bonne santé de continuer à vivre chez eux tout en recevant l'aide dont ils ont besoin;
  • des investissements clés dans les infrastructures afin d'améliorer les soins de longue durée et d'en offrir davantage aux Canadiens qui en ont besoin.