Connexion

Une nouvelle chaire en santé mentale chez les militaires nommée en l’honneur d’un ancien président de l’AMC

Les Forces armées canadiennes ont créé une nouvelle chaire en santé mentale chez les militaires et l’ont nommée en l’honneur de Jonathan Meakins, un ancien président de l’Association médicale canadienne et président fondateur du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

L’annonce de la création de la « Chaire des FC Brigadier Jonathan C. Meakins en santé mentale chez les militaires » a été faite simultanément à l’annonce de la création du Centre d’excellence national en matière de santé mentale chez les militaires et les vétérans, en partenariat avec l’hôpital Royal Ottawa.

Ces initiatives suivent l’annonce faite par le gouvernement fédéral en novembre, selon laquelle il allouera 200 millions de dollars sur six ans afin de donner suite aux problèmes de santé mentale chez les membres des Forces armées.

« Il faut faire plus pour lutter contre la maladie mentale chez les membres des Forces armées canadiennes », a dit le ministre de la Défense Rob Nicholson lors de la conférence de presse annonçant ce financement.

« Nous sommes ravis que le gouvernement fédéral alloue plus de ressources en santé mentale aux membres des Forces armées canadiennes », a dit le président de l’AMC Chris Simpson.

« Nous sommes également honorés que le travail de l’ancien président de l’AMC Jonathan Meakins, qui fut un pionnier de la recherche sur le trouble de stress post-traumatique pendant la Première Guerre mondiale, soit ainsi reconnu. »

Le colonel Rakesh Jetly, psychiatre principal des Forces armées et conseiller en santé mentale auprès du Médecin général, a été nommé premier président de la chaire en santé mentale chez les militaires pour une période de trois ans.

Le Centre d’excellence national en matière de santé mentale chez les militaires et les vétérans, qui sera chapeauté par le Groupe des Services de santé des Forces canadiennes en collaboration avec Anciens Combattants Canada, fera de la recherche sur les aspects particuliers de la santé mentale des militaires et des vétérans et offrira des services éducatifs et de soins cliniques.

« La santé mentale est un enjeu qui nous préoccupe tous. Les militaires qui combattent une maladie mentale ont un meilleur accès aux soins spécialisés que jamais auparavant et ces initiatives démontrent que notre gouvernement a la volonté de fournir les meilleurs soins possible aux hommes et aux femmes en uniforme », a dit le ministre Nicholson dans un communiqué diffusé lors de l’annonce.

« Dans le cadre de cette nouvelle collaboration, nous croyons que nous serons en mesure d’aider plus de soldats à se rétablir de blessures psychologiques débilitantes et à reprendre leur vie comme avant. À titre de l’un des meilleurs centres de sciences et de santé universitaires en matière de santé mentale, nous sommes enthousiastes à l’idée d’améliorer les soins en poursuivant la recherche sur le trouble de stress post-traumatique et d’acquérir une meilleure compréhension des problèmes de santé mentale chez les militaires et les vétérans », a souligné George Weber, le président-directeur général du Royal, dans le même communiqué.

Le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes ont annoncé un financement additionnel de 16,7 millions de dollars afin de soutenir les membres des Forces armées, les vétérans et leur famille.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.