Connexion

La présidente sortante de l’AMC louange « l’âme » de la médecine

Dans son discours d'adieu concluant une année à la présidence de l'Association médicale canadienne (AMC), la Dre Cindy Forbes a exhorté ses collègues à s'unir face aux défis auxquels sont confrontés les médecins et à la crainte que la médecine ait « perdu son âme ».

« Je ne crois pas que notre profession a perdu son âme », a dit la Dre Forbes. « S'il y a une chose, je crois que les valeurs qui se reflètent dans le serment que nous prêtons tous et qui nous ont attirés vers notre profession au départ sont aussi solides que jamais. »

La Dre Forbes a parlé des défis posés par le « paysage changeant » de l'information, des communications, des technologies et des nouvelles attentes du public comme des enjeux clés qui sont une source d'angoisse chez les médecins.

« Je crois qu'il y a une lacune entre ce que la société attend et ce que nous pouvons offrir pour le moment », a-t-elle dit. « Je crois que nous devons vraiment redéfinir notre rôle dans ce nouveau paradigme, que nous devons être les intendants du système de santé et que nous devons être les chefs de file de la transformation des soins de santé. »

Décrivant son année comme présidente, la Dre Forbes a souligné les activités de représentation de l'AMC lors de l'élection fédérale de l'année dernière comme un point saillant, notant en particulier les liens créés entre l'Association et les Canadiens pendant la campagne électorale.

« Par l'intermédiaire d'entrevues aux médias, des médias sociaux, de notre Programme de contact médecins-députés, de nos assemblées publiques de consultation, de nos partenariats avec d'autres organisations de santé et communautaires, et de notre réseautage social avec la campagne Exigeons un plan, nous avons mobilisé le soutien de milliers de personnes », a dit la Dre Forbes. « Ainsi, les soins de santé ont été inclus dans le débat pendant l'élection, et nous sommes maintenant déterminés à faire en sorte que ces promesses soient tenues et que de nouvelles possibilités, comme les négociations sur le nouvel accord sur la santé, permettront d'améliorer les soins et la santé des Canadiens. »

Soulignant cette année où elle a rencontré des médecins, des décideurs politiques et de nombreux autres intervenants, la Dre Forbes a dit que c'est une jeune femme du Québec qui lui a rappelé « l'immense privilège de pouvoir être au service des autres ».

« Cette jeune femme n'a jamais parlé des examens, des diagnostics ou des traitements », a dit la Dre Forbes au sujet de cette personne, expliquant comment elle parlait de son médecin. « Elle m'a parlé de la compassion et du respect avec lesquels elle a été traitée et de la possibilité que nous avons en tant que médecins de faire une immense différence dans la vie des gens. »

Voyez la vidéo.

Envoyer des commentaires au sujet de cet article à : cmanews@cma.ca.