Connexion

Questions pharmaceutiques

L’AMC s’occupe de questions pharmaceutiques en établissant des politiques, présentant des mémoires au gouvernement, organisant des initiatives d’éducation et des échanges avec des fournisseurs de soins de santé et des groupes de consommateurs.

Position de l’AMC

L’AMC est d’avis que les médicaments d’ordonnance constituent un élément vital des soins de santé au Canada et que la population canadienne doit avoir accès à des pharmacothérapies médicalement nécessaires qui sont :

  • sécuritaires et efficaces;
  • disponibles où et quand l’on en a besoin;
  • disponibles à un coût raisonnable.

Assurance-médicaments complète pour tous

Les médicaments d’ordonnance ont englouti quelque 16 % du total des dépenses de santé en 2012. La population canadienne a dépensé presque 23 milliards de dollars en médicaments en 2012 2013, selon le Canadian Rx Atlas. Le secteur public paie presque la moitié des dépenses en médicaments des Canadiens, mais la couverture varie selon la province et le territoire et beaucoup de Canadiens n’ont pas de couverture pour les médicaments dont ils ont besoin.

Nul Canadien ne devrait être privé de médicaments médicalement nécessaires à cause de son incapacité de payer. L’AMC recommande que les gouvernements, en consultation avec l’industrie de l’assurance-vie et maladie et le grand public, mettent en place un programme de protection complète pour les médicaments d’ordonnance. Ce programme serait administré sous forme de remboursements aux régimes provinciaux-territoriaux et privés d’assurance-médicaments d’ordonnance afin d’assurer que tous les Canadiens ont accès aux médicaments nécessaires sur le plan médical.

Veiller à ce que les médicaments soient sécuritaires et efficaces

L’AMC recommande que le Canada compte sur un système robuste, impartial et basé sur des données probantes pour effectuer des recherches sur de nouveaux produits et les approuver. Ce système devrait aussi déterminer si les nouveaux produits offerts améliorent les résultats pour la santé et sont meilleurs que des produits actuellement sur le marché. Une fois approuvés, les médicaments devraient faire l’objet d’une surveillance robuste et rigoureuse portant sur leur innocuité.

Promouvoir l’établissement optimal d’ordonnances

L’AMC recommande une stratégie nationale visant à promouvoir les meilleures pratiques d’établissement d’ordonnances. Ces pratiques devraient inclure la diffusion d’information pertinente, objective et facile d’accès pour les prescripteurs qu’il est possible d’intégrer facilement dans la pratique de tous les jours. Cette stratégie inclurait aussi de l’information impartiale et exacte sur les médicaments d’ordonnance à l’intention des patients et de la population.

Réduire au minimum l’effet des pénuries de médicaments

Les pénuries de médicaments ont un effet nocif sur la prestation de soins de santé d’un bout à l’autre du Canada. L’AMC préconise un examen approfondi du système d’approvisionnement en médicaments afin de déterminer les points où nous pouvons, au Canada, corriger les problèmes d’approvisionnement. Les solutions devront mettre à contribution la chaîne d’approvisionnement en médicaments au complet, des fabricants jusqu’aux pouvoirs publics en passant par les fournisseurs de soins de santé.

L’AMC a participé aux travaux d’un Comité directeur multilatéral sur les pénuries de médicaments. Le comité a dévoilé en 2013 une boîte à outils qui décrit la chaîne d’approvisionnement en médicaments au Canada, clarifie les rôles et les responsabilités des intervenants clés et indique les outils et les stratégies disponibles pour s’attaquer aux pénuries de médicaments à des stades précis.

Le comité a aussi produit un protocole d’information et de communication sur les pénuries de médicaments. Le protocole établit des attentes, des principes et des processus clairs sur la façon dont les intervenants de la chaîne d’approvisionnement partagent de l’information en prévision d’une pénurie de médicaments ou pour y répondre et sur le moment où il faut le faire.

La base de données sur les pénuries de médicaments au Canada permet aux sociétés pharmaceutiques de déclarer volontairement des pénuries. La base de données inclut le nom du médicament, sa puissance, la forme de la dose, la grosseur de l’emballage, le numéro DIN, l’entreprise, la date estimative de réapprovisionnement et la date de la mise à jour. On encourage les professionnels de la santé à s’abonner aux alertes électroniques de la base de données sur les pénuries de médicaments en cours et nouvelles.
Effets des pénuries de médicaments sur les médecins, les patients

ADV-pharmaceutical-issues