Connexion

Bulletin des AMPT – Numéro 7, 2015

Réunion d’août du Conseil d’administration de l’AMC

Du 22 au 26 août
Halifax (Nouvelle-Écosse)

Principaux points de discussion

  • Rôles, responsabilités et obligations des membres du Conseil d’administration
  • Retour sur le Conseil général
  • Mobilisation accrue des jeunes membres lors du CG et avec l’AMC

Bienvenue aux nouveaux membres du CA :

  • Dr Granger Avery
  • Dr Scott Whatley
  • Dr Tom McLaughlin
  • Mme Anthea Lafreniere

Conseil général

  • Dans l’ensemble, les commentaires sur l’assemblée et sur les changements apportés par rapport à l’année dernière sont positifs.
  • Importante couverture médiatique à l’échelle nationale.
  • 84 résolutions adoptées
  • Précision : la motion demandant à l’AMC d’éliminer les placements détenus dans le secteur des combustibles fossiles s’applique seulement à ses réserves.
  • Accroître encore davantage la mobilisation des étudiants en médecine et des médecins résidents lors du CG et avec l’AMC.
  • Contraintes relatives aux interventions et au temps de parole des délégués et des observateurs.
  • Lancement d’un processus visant à créer un groupe de travail de durée limitée qui aura pour objectif d’accroître la mobilisation des jeunes membres.

Élections au CA

  • Trésorier honoraire : Dr Brendan Lewis
  • Membre à titre personnel du Comité exécutif : Dr Nasir Jetha
  • Vice-présidente du Conseil d’administration : Dre Linda Slocombe

 



Les soins aux aînés : « Ce qu’il nous faut maintenant, c’est un peu d’action. »

Il est certain que les membres appuient l’appel lancé par l’AMC en faveur d’une stratégie nationale pour répondre aux besoins en soins de santé de la population croissante des aînés du Canada.

Le 24 août, les délégués au Conseil général (CG) ont approuvé presque à l’unanimité et sans grand débat, quatre motions visant à aider à préciser le rôle des médecins dans l’élaboration d’une stratégie nationale pour les aînés.

Les résultats ont réjoui le président de l’AMC, Chris Simpson. Dans son discours inaugural en 2014, il a signalé que « Lorsqu’on commence à penser à ce que nous devons faire [comme profession] et au point de départ, il devient clair que les soins aux aînés constituent l’enjeu primordial de l’heure dans le domaine de la santé… j’aurais l’audace d’affirmer que si nous pouvions améliorer notre façon de traiter nos aînés, nous améliorerions considérablement le système de santé. »

Le Dr Simpson, qui a ouvert la séance stratégique de cette année sur la question, a déclaré qu’il s’est fait beaucoup de choses depuis août dernier, notamment l’élaboration du cadre d’un plan d’action sur les soins aux aînés et le lancement d’un site Web sur le plan – exigeonsunplan.ca. Lundi, les délégués ont poussé la planification plus loin en adoptant quatre motions portant sur les soins aux aînés et en en acceptant (via l’ordre du jour des approbations) six autres – sans vote.

Les motions portaient sur un vaste éventail de sujets.

Dans une motion, les auteurs demandaient à l’AMC d’appuyer l’élaboration de lignes directrices et de normes pour encadrer l’utilisation de la technologie de télésurveillance, processus automatisé de transmission de données sur l’état de santé d’un patient à partir de chez lui.

Une autre portait sur la nécessité de pratiques hospitalières factuelles qui « répondent mieux aux besoins physiques, cognitifs et psychosociaux des aînés » tandis qu’une autre encore préconisait l’amélioration des incitations fiscales et des moyens d’aide financière mis à la disposition de ceux qui s’occupent de membres de leur famille.

En expliquant la nécessité de la dernière motion, la Dre Sarah Bates – qui a précisé qu’elle s’occupe d’un membre de sa famille aux prises avec la maladie d’Alzheimer – a déclaré que l’AMC avait déjà préconisé l’amélioration du soutien aux aidants familiaux. Elle a signalé que plus de 75 % des soins fournis aux Canadiens âgés le sont par des aidants familiaux non rémunérés, rôle qui peut être exigeant sur le plan financier.

Le Dr Simpson qualifie de « réfléchies » les motions adoptées, même si les thèmes ne sont pas nouveaux. Il a déclaré que l’on a agi sur plusieurs fronts, notamment en essayant de faire des soins aux aînés un enjeu des prochaines élections fédérales.

« Ce qu’il nous faut maintenant, c’est un peu d’action. »



Du nouveau sur ExigeonsUnPlan.ca

Merci de nous avoir aidé à multiplier par plus du double le nombre de nos sympathisants, au-delà de notre cible de 10 000! Nous en sommes maintenant à plus de 24 000. Alors efforçons-nous de conserver cet élan : faites connaître cette campagne et faites des soins aux aînés un enjeu déterminant du scrutin. Voir ci-dessous ci-dessous les nouveaux éléments ajoutés sur le site.

Racontez votre histoire – Depuis le lancement de la campagne Exigeons un plan, nous avons reçu de nombreux témoignages par courriel et sur les médias sociaux. Des gens courageux ont partagé leurs expériences personnelles, leurs inquiétudes et leur espoir de voir des changements se produire bientôt. Avez-vous une histoire liée au soin des aînés dont vous souhaiteriez nous faire part? Pour en savoir plus

L’AMC poursuit ses efforts dans le cadre de la campagne électorale – L’AMC intensifie son travail de représentation visant à obtenir des soins adéquats pour les aînés du Canada. Voyez ici la vidéo préparée par le président sortant, le Dr Chris Simpson (en anglais), de même que celle du Dr Pierre Harvey en français).

NOUVEAU rapport – Bulletin national 2015 : Opinions des Canadiens sur la stratégie nationale en matière de soins de santé pour les aînés. Pour en savoir plus

Suivez les promesses électorales – Voulez-vous connaître les promesses faites par les politiciens et les partis politiques concernant la santé et les soins aux aînés durant la période électorale? Pour en savoir plus

Participation des membres aux élections fédérales

Nous avons encouragé nos 600 membres du Programme de contact médecins-députés partout au pays à assister à des événements politiques et à parler aux candidats de la nécessité d’une stratégie nationale sur les aînés. L’AMC a aussi créé une trousse électorale à l’intention des médecins et une autre pour le public.

Bientôt dans une ville près de chez vous : tournée de la présidente

Durant la campagne électorale, l’AMC mène des activités de représentation dans diverses circonscriptions clés du pays. En collaboration avec les AMPT, nous organisons des tables rondes sur les aînés et nous installons notre stand Exigeons un plan sur le site de divers événements, et nous faisons appel à la participation des médecins de ces localités.



Les délégués de l’AMC préconisent la prise de mesures pour contrer la baisse des taux de vaccination

La préoccupation que soulève chez les médecins la baisse des taux de vaccination au Canada était manifeste le 26 août au cours de l’Assemblée annuelle de l’AMC à Halifax. À la fin de la journée, les délégués s’étaient penchés sur neuf motions dont beaucoup portaient avant tout sur les efforts déployés pour éduquer les parents qui hésitent à faire vacciner leurs enfants.

Les membres ont voté presque à l’unanimité (97 %) pour demander aux gouvernements du Canada d’autoriser les écoles à exiger une déclaration sur la vaccination des élèves. Si les résultats indiquent qu’un élève n’a pas été vacciné, il devrait y avoir « un échange » entre les dirigeants de la santé publique et les parents.

Le Dr Yun Jen de Québec, qui a proposé la motion, a déclaré que l’on cherche non pas à rendre la vaccination obligatoire, mais plutôt à offrir une occasion « d’informer et de sensibiliser » les parents à l’importance des programmes de vaccination.

« Il se peut que les parents dont les enfants ne sont pas vaccinés hésitent à les faire vacciner », a ajouté le président sortant de l’AMC, Chris Simpson, comotionnaire. « Ce serait une occasion de comprendre la raison de leur hésitation. »

Les délégués ont rejeté un appel à la création d’un programme national d’indemnisation des personnes victimes d’un préjudice « invalidant » causé par un vaccin. Denis Yahiaoui, étudiant en médecine qui a proposé la motion, déclare que, dans de rares cas, un vaccin cause de graves préjudices aux patients. « La société est tenue d’aider les victimes d’effets graves [de la vaccination] », a t il dit.

Plusieurs délégués ont toutefois prévenu que les adversaires de la vaccination pourraient utiliser la motion comme « admission tacite » du danger des programmes d’immunisation. La motion a été rejetée par les deux tiers des votes (70 %).

Les délégués ont voté à l’unanimité pour que l’AMC fournisse aux médecins de l’information et des outils pour aider à promouvoir « le rôle crucial que la profession médicale joue dans le soutien de l’immunisation ». La nouvelle présidente de l’AMC, la Dre Cindy Forbes, a déclaré que l’information fournie aux parents par les médecins peut servir à contrer les « faits » tirés de sites Web et fournis par des amis.

Les délégués ont aussi adopté à l’unanimité une motion préconisant la création de registres d’immunisation qui peuvent transmettre de l’information tirée des dossiers médicaux électroniques directement aux fournisseurs de soins de santé.

Une autre motion adoptée exhorte le gouvernement fédéral à établir un plan national de lutte contre « l’hésitation face à la vaccination ».

Le Conseil général a approuvé sans débat quatre autres motions sur l’immunisation. Ces motions « à l’ordre du jour des approbations » visaient notamment à exhorter le gouvernement fédéral à « accélérer la création et la mise en œuvre d’un registre national d’immunisation ».



Les inscriptions sont maintenant ouvertes pour la Conférence canadienne sur la santé des médecins – Des attentes élevées : faire face aux enjeux identitaires du médecin contemporain

L’Institut canadien pour la santé des médecins et les co-parrains, Doctors Manitoba et son comité sur la santé et le mieux-être des médecins, ont le plaisir de vous accueillir à la 4e Conférence canadienne sur la santé des médecins qui se tiendra les 16 et 17 octobre 2015 à l’hôtel Delta Winnipeg à Winnipeg, au Manitoba. Pour en savoir plus



La formation postdoctorale : bien comprendre les chiffres

Une séance stratégique spéciale du Conseil général de cette année s’est penchée sur le défi de l’appariement des postes de résidence aux besoins de la société.

La séance, organisée en partenariat avec Médecins résidents du Canada (MRC) et la Fédération des étudiants et étudiantes en médecine du Canada, a aussi abordé le problème inquiétant du nombre croissant de médecins sans emploi ou sous-employés dans certaines spécialités.

« Les chiffres sont très préoccupants », a déclaré une conférencière, la Dre Melanie Bechard, diplômée en médecine de la promotion de 2015 et résidente en pédiatrie, en faisant allusion au nombre grandissant de diplômés des facultés de médecine canadiennes qui ne trouvent pas de poste de résidence et de la répartition inadéquate des résidents et des débouchés pour la pratique.

Elle a aussi souligné le nombre disproportionné de postes de résidence par rapport au nombre de diplômés en médecine.

L’offre inadéquate de conseils sur les choix de carrière a aussi été documentée par la Dre Bechard, qui a cité un récent sondage indiquant que presque la moitié des répondants estimaient ne pas avoir suffisamment d’information sur les choix de carrière avant de terminer leurs études. Elle affirme qu’il est nécessaire d’offrir un counseling de meilleure qualité, fondé sur des données solides.

La Dre Ashley Miller, vice-présidente de Médecins résidents du Canada, a reconnu que le système de formation médicale au Canada est « incroyablement complexe » et qu’il est « profondément difficile » pour les éducateurs de conseiller les résidents sur leurs décisions de carrière à cause de l’absence de données.

« C’est un très long parcours », a-t-elle ajouté, en soulignant qu’il faut beaucoup de temps pour former un étudiant afin qu’il puisse devenir un médecin à part entière et que, pour cette raison, le recrutement en médecine est souvent réactif.

De l’avis des médecins résidents, a-t-elle dit, la pierre angulaire de la formation postdoctorale consistera à assurer la bonne composition des effectifs médicaux ainsi que la bonne répartition et le bon nombre de médecins pour répondre aux besoins de la société.

La Dre Bechard et la Dre Miller ont toutes deux souligné l’importance d’une démarche nationale en la matière, vu la transférabilité du permis d’exercice au Canada, mais la Dre Miller a précisé que la concurrence entre les provinces et les territoires risquait d’entraver la coordination nationale.

Elle a présenté quelques-unes des solutions proposées par MRC, notamment :

  • La création d’un groupe de travail sur la planification des effectifs médicaux
  • Une réinvention de la prestation des services incorporant notamment les soins en équipe et des auxiliaires médicaux
  • Des investissements importants dans la production de données pour informer la planification
  • Une évaluation factuelle de l’attribution et de la répartition des postes de résidence

Dans la salle bondée, plusieurs étudiants en médecine et médecins résidents se sont rendus au micro pour exprimer leur point de vue sur les questions stratégiques à l’étude, telles que les moyens d’offrir suffisamment de capacité dans le système de formation médicale postdoctoral.

Le Dr Hugh Scully, un ancien président de l’AMC et président de deux études importantes sur la planification des effectifs médicaux, a répété qu’il s’impose de créer un institut national sur les ressources humaines en santé afin de mieux intégrer les données sur les effectifs médicaux.

« J’exhorte l'AMC à soutenir ses jeunes membres parce que, franchement, nous en avons besoin », a déclaré Connor Sommerfeld, un étudiant en 4e année de médecine à l'Université du Manitoba, faisant allusion aux récentes compressions de postes de formation postdoctorale en Ontario.



Un appui solide pour l’AMO

Les délégués au Conseil général ont accordé un appui écrasant à l’Association médicale de l’Ontario (AMO) dans son différend en cours avec le gouvernement provincial.

À la demande des dirigeants de l’AMO, les délégués d’un bout à l’autre du Canada ont adopté trois résolutions pour blâmer le gouvernement de l’Ontario d’avoir plafonné unilatéralement la facturation des médecins et appuyer l’appel lancé par l’AMO en faveur d’un règlement obligatoire du différend.

Les résolutions ont mobilisé un appui unanime ou presque.

Le président de l’AMO, Mike Toth, a déclaré que la décision du gouvernement de limiter à 1,2 % l’augmentation des dépenses médicales – lorsque, dans ses estimations mêmes, la province prévoit une croissance deux fois plus élevée à cause du vieillissement de la population – signifie que les médecins devront prendre en charge tous les coûts supplémentaires.

Dans la motion adoptée au cours de la réunion, on demande au gouvernement de l’Ontario de prendre la responsabilité de financer entièrement tous les services médicaux nécessaires dans la province.

La Dre Gail Beck, membre du conseil d’administration de l’AMO, a signalé que les mesures prises unilatéralement par le gouvernement provincial imposent un fardeau indu aux jeunes médecins de famille qui font face à des compressions de revenu pouvant atteindre 30 % et dont la capacité de se joindre à des pratiques collectives en milieu urbain ou suburbain est limitée.

« Nous devons y mettre fin, et dès maintenant », a déclaré Brad Fritz, membre de Doctors of BC.

« La pente glissante, c’est que si le gouvernement voit qu’il peut s’en tirer en Ontario, il fera de même dans chaque province. »

Le président sortant de l’AMO, le Dr Ved Tandan, a déclaré que l’AMO a besoin d’un mécanisme de règlement des différends obligatoire dans ses négociations avec le gouvernement, comme celui qui existe dans huit autres administrations.

Les présidents de l’Association médicale de la Saskatchewan et de Doctors of BC ont pris la parole pour appuyer fermement cette décision.

« Il est parfaitement clair que l’Ontario en a besoin », a déclaré Charles Webb, président de Doctors of BC.



Cours le leadership des medecins du PMI (AMC)

REMARQUE : Partagez à votre guise avec nos membres communs

Perfectionner son leadership par des cours créés spécialement pour les médecins.

Les cours de leadership du PMI offrent aux médecins une occasion d’affiner leurs compétences de leaders et de réseauter avec des collègues de tout le pays.

Inscrivez-vous à un de ces cours d’ici le 19 octobre pour un rabais de 200 $. Code promotionnel: PMIOE

Ce cours en ligne du PMI se donneprochainement et offre aux médecins une occasion unique d’améliorer leurs compétences en leadership à l’endroit et au moment qui leur conviennent.

Offrez-vous des cours en leadership dans votre milieu de travail

Les médecins peuvent suivre des cours de l’AMC directement dans leur milieu de travail et en voir les résultats. Ces cours améliorent l’efficacité des équipes et favorisent l’utilisation d’un même langage et de compétences de leadership communes, la collaboration autour d’enjeux communs, la résolution de problèmes et l’échange de nouveaux points de vue entre collègues. Tous les cours de leadership des médecins du PMI peuvent être offerts et adaptés à votre milieu de travail.

Pour organiser un cours du PMI en milieu de travail, appelez au 1 800 663 7336, poste 2932, ou écrivez à l’adresse pmi@cma.ca.



Nouveau cours d’EMC en ligne : La dépression chez les adolescents (trouble dépressif majeur)

Ce nouveau cours agréé d’éducation médicale continue (EMC) est offert gratuitement en ligne par l’AMC (en anglais). Il vise à aider les médecins à poser un diagnostic et à évaluer et traiter les adolescents qui présentent un trouble dépressif majeur.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), c’est à l’adolescence que le risque d’apparition de troubles mentaux est le plus important. Pour ce groupe d’âge, la plus grande part de la charge mondiale de morbidité est attribuable aux troubles neuropsychiatriques.

Ce cours agréé de deux heures, réservé aux membres de l’AMC, est donné par le Dr Stan Kutcher, titulaire de la chaire Financière Sun Life sur la santé mentale des adolescents, professeur et directeur du centre collaborateur OMS de l’Université Dalhousie. Le cours donne un aperçu du trouble dépressif majeur chez les adolescents et aide les médecins à le reconnaître et à le prendre en charge avec efficacité, de façon appropriée sur le plan clinique et selon une approche fondée sur des données probantes. À la fin du cours, vous serez en mesure de résumer les stratégies qui permettent de reconnaître et de traiter la dépression, d’évaluer les résultats obtenus, de décrire les méthodes d’évaluation du risque de suicide chez les adolescents dépressifs et d’énumérer les critères justifiant l’acheminement des adolescents souffrant de dépression vers les services spécialisés en santé mentale. En savoir plus



La désignation de Médecin gestionnaire canadien certifié (CCPE)

REMARQUE : Partagez à votre guise avec nos membres communs

Le premier programme canadien de certification à reconnaître les médecins pour leur rendement exemplaire sur le plan du leadership.

Produit par l’Association médicale canadienne (AMC) et la Société canadienne des leaders médicaux (SCLM), le programme CCPE vise à reconnaître et promouvoir le leadership et l’excellence des médecins par un processus national d’évaluation basé sur des normes et créé par des pairs.

Les personnes qui obtiennent le CCPE ont démontré qu’elles ont les capacités et les connaissances générales et spécialisées en leadership nécessaires pour réussir – et pour diriger, orienter et orchestrer le changement dans le système de santé complexe du Canada.

Les médecins qui veulent obtenir ce titre peuvent présenter leur candidature de deux façons – une qui reconnaît la formation en développement du leadership IGM et l’autre qui tient compte de l’expérience pratique acquise en leadership.

Voie PMI-formation : les candidats ont terminé au moins cinq cours du PMI en leadership des médecins au cours des cinq dernières années, ont cinq ans d’expérience du leadership en soins de santé avec à leur crédit des réalisations démontrées dans un poste de cadre supérieur ou de haute direction, et ont aussi accumulé au moins 20 crédits supplémentaires d’EMC-DPC en suivant un programme agréé de formation au leadership, tel que ceux de Schulich, Rotman et Sauder, d’autres cours du PMI en leadership des médecins et(ou) des conférences agréées.

Voie de la reconnaissance des acquis : les candidats reçoivent le titre s’ils ont au moins 10 ans d’expérience progressive du leadership dans des postes de cadre supérieur ou de dirigeant. Ils doivent aussi avoir à leur crédit des réalisations sur le plan de l’éducation continue et des preuves documentées de contribution au leadership d’importance et de grande envergure.

Critères d’admissibilité

Pour que leur candidature au titre CCPE soit prise en considération, les médecins doivent satisfaire aux conditions suivantes :

  • être membre à la fois de l’AMC et de la SCLM;
  • être membre en règle de l’ordre de leur province;
  • avoir de 5 à 10 ans d’expérience du leadership en milieu de soins de santé (l’exigence dépend de la voie choisie pour présenter la demande);
  • avoir à leur crédit des réalisations en leadership et de l'expérience en éducation appuyées par des preuves;
  • avoir au moins 2 ans d’expérience au sein du système de santé du Canada.

Titre de CCPE : il est temps de poser votre candidature

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature au titre de Médecin gestionnaire certifié du Canada (CCPE – Canadian Certified Physician Executive) sont invitées à remplir le formulaire de candidature 2015-2016, maintenant affiché en ligne. Quelques changements ont été apportés au processus : nous vous prions donc de lire les directives attentivement. Veuillez utiliser les formulaires électroniques à remplir à l’écran : nous offrons les formulaires en format MS Word et PDF. Il faut présenter son dossier de candidature au plus tard le 31 octobre 2015. Si vous avez des questions, prière d’écrire à deirdre@physicianleaders.ca.



Nouveau rabais pour les membres de l’AMC

Les membres de l’AMC ont manifesté un vif intérêt pour le nouveau rabais offert par Mercedes-Benz Canada : la page www.amc.ca/Mercedes a été l’une des cinq les plus consultées pendant tout la semaine du Conseil général. Vous aimeriez faire connaître cette offre spéciale en affichant une annonce sur votre propre site? Il suffit d’écrire à Emmanuelle Morin et elle vous fera parvenir une image et un lien.

Les membres de l’AMC peuvent maintenant choisir leur nouveau rabais préféré! L’AMC a ajouté récemment une fonction de sondage sur amc.ca grâce à laquelle les membres peuvent se connecter et indiquer leurs choix parmi une liste d’offres éventuelles. Chaque sondage demeurera actif sur le site Web pendant trois mois, après quoi le rabais qui aura obtenu le meilleur classement s’ajoutera à la liste des offres. Par cette méthode, nous donnons aux membres une occasion de plus de nous dire ce qu’ils souhaitent obtenir de l’AMC.



#MDatGC – « Édition spéciale en direct » du bilan du chef des placements de MD

À chaque trimestre, le chef de la direction des placements chez MD produit un bilan vidéo des principales tendances qui ont une incidence les fonds et les portefeuilles de MD, ainsi qu’une analyse de la perspective de MD sur le rendement trimestriel et ses répercussions pour les portefeuilles de placements de nos clients médecins.

Au cours des dernières années, au Conseil général (CG) de l’AMC, MD a parrainé un déjeuner rencontre où le chef des placements de MC, Bill Horton, a présenté un bilan financier. Cette année, lorsque les délégués sont entrés dans la salle du déjeuner, ils se sont retrouvés sur un plateau de télévision, entourés d’éclairage et de caméras, pour vivre une expérience sans précédent au CG.

Animée par Mike Gassewitz, vice-président directeur, Solutions aux membres, chez MD, la séance de tournage en direct a mis en vedette Bill et un invité spécial, Brian Peters, président et chef de la direction de MD. Le gestionnaire du contenu marketing de MD et vidéaste maison, Ari Grief, a filmé la discussion qui a porté sur le bilan du trimestre, le rendement des portefeuilles MD et les principaux enjeux financiers qui ont actuellement une incidence sur l’économie canadienne.

Devant un public attentif, Bill et Mike ont conclu la séance en remerciant les organisateurs d’avoir fait du 148e Conseil général de l’AMC un événement vraiment exceptionnel. Bill et Mike présenteront un autre bilan à la fin du trimestre en cours mais d’ici là, vous pouvez regarder la vidéo ici.

Coupez!



Les membres apprennent directement de leurs collègues la valeur de NewCo, la plus récente filiale de l’AMC

Les délégués et les observateurs présents à l’assemblée annuelle de l’AMC ont été informés en détails des avantages, produits et services que leur offre NewCo — la plus récente filiale de l’AMC —, directement par leurs collègues qui les utilisent régulièrement.

L’AMC a créé NewCo pour se doter d’une structure permettant le développement et la promotion de produits et services diversifiés et adaptés aux besoins changeants des médecins. L’éventail actuel des produits de NewCo (publications y compris le JAMC, ressources cliniques, cours de leadership médical et bien d’autres) est déjà bien connu de nombreux membres de l’AMC.

Mme Lindee David, chef de la direction de NewCo, a lancé la discussion à laquelle participait notamment le Dr Jesse Kancir, président sortant de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada et maintenant médecin résident à l’Université de la Colombie-Britannique. Les participants ont appris comment les nombreux produits et services offerts par NewCo, auxquels donne droit l’adhésion à l’AMC, peuvent aider les médecins à devenir de meilleurs cliniciens et de meilleurs leaders.

On a demandé aux participants quel service ils choisiraient par-dessus tout et ils ont répondu que l’accès 24 heures par jour et en tout lieu aux données probantes cliniques les plus récentes constituait pour eux l’avantage le plus important. Parmi les suggestions d’offres futures, ils ont mentionné une messagerie texte protégée et l’accès aux outils cliniques en ligne au moyen d’une seule ouverture de session.

Au début de 2016, NewCo lancera son nom et sa marque officiels et offrira aux médecins un lieu où proposer des idées et des innovations en vue d’améliorer l’éventail de ses produits et services.

Regarder ici la séance vidéo de NewCo (en anglais)



Événements à venir dans votre province ou territoire

Date Événement Ville Province Détails
Le 25 sept. Université de Sherbrooke
UMF Charles Lemoyne, salle 120B
FM R2
Montréal (Saint-Lambert)QcPEGM
Le 25 sept.Demi-journée de formation en santé publiqueWinnipegMan.Séminaire MD
Les 25 et 26 sept.Association médicale de l’Alberta – Assemblée générale annuelleEdmontonAlb.Commandite et stand MD–AMC
Du 24 au 26 sept.Collège des médecins de famille de la SaskatchewanReginaSask.MD–AMC
Du 25 au 27 sept.Fédération des femmes médecins du CanadaTorontoOnt.Commandite et stand MD–AMC
Du 25 au 27 sept.Ice BowlSaskatoonSask.Commandite et stand MD–AMC
Le 1er oct.Université de Calgary
Hôtel Sheraton Four Points, salle Panorama
SP
CalgaryAlb.PEGM
Le 1er oct.Université de Toronto
Chestnut Conference Centre, 89 Chestnut, salle Giovanni
SP
TorontoOnt.PEGM
Le 1er oct.Université de la Saskatchewan
West Wind Primary Health Centre, 3311 prom. Fairlight
FM R2
SaskatoonSask.PEGM
Le 2 oct.Université de la Saskatchewan
West Wind Primary Health Centre, 3311 prom. Fairlight
FM R2
SaskatoonSask.PEGM
Le 2 oct.Collège des médecins de famille de la Nouvelle-Écosse HalifaxN.-É. Commandite et stand MD–AMC
Les 2 et 3 oct.Société médicale du Nouveau-Brunswick, Assemblée générale annuelle MiramichiN.-B.Commandite et stand MD–AMC
Le 7 oct.Université de Toronto
89 Chestnut
FM R1
TorontoOnt.PEGM
Le 7 oct.Série de séminaires pour les femmes médecins (1/3)WaterlooOnt.Séminaire MD
Le 16 oct.Commandite du Gala des anciens de l’Université Dalhousie (DMAA)HalifaxN.-É.Commandite de MD
Les 16 et 17 oct.Conférence canadienne sur la santé des médecinsWinnipegMan.MD–AMC
Les 22 et 23 oct.Collège québécois des médecins de famille MontréalQcMD–AMC
Du 22 au 24 oct.Collège des médecins de famille de Terre-Neuve-et-LabradorGanderT.-N.-L.MD–AMC
Du 22 au 25 oct.Conférence internationale 2015 sur la formation des résidents VancouverC.-B.MD–AMC
Les 24 et 25 oct.Collège des médecins de famille de la Colombie-BritanniqueVancouverC.-B.MD–AMC
Le 28 oct.Université du Manitoba
Théâtre A, édifice Bannatyne
SP
WinnipegMan.PEGM
Le 28 oct.Série de séminaires pour les femmes médecins (2/3)WaterlooOnt.Séminaire MD
Le 2 nov.Université d’Ottawa
Hôpital Civic, salle Kaminski, 1er étage, Clinique Parkdale (CPC)
SP
OttawaOnt.PEGM
Le 6 nov.Université d’Ottawa
Centre Élizabeth Bruyère, salle G. Paquette, 6e étage
FM R2
OttawaOnt.PEGM
Le 7 nov.Assemblée générale annuelle – Association médicale du YukonWhitehorseYukonMD–AMC
Le 7 nov.Association des chirurgiens généraux de l’OntarioTorontoOnt.Commandite de MD
Le 12 nov.Université de l’Alberta
Edmonton Health Academy, salle 1-498
SP
EdmontonAlb.PEGM
Du 12 au 14 nov.Forum de la médecine familiale Toronto Ont.MD–AMC
Le 18 nov.Université de la Colombie-Britannique
Hardwick Hall,
2750, rue Healther
SP
VancouverC.-B.PEGM
Le 18 nov.Série de séminaires pour les femmes médecins (3/3)WaterlooOnt.Séminaire MD
Le 20 nov.Université de Sherbrooke
U. de Sherbrooke, salle à confirmer
SherbrookeQcPEGM
Le 21 nov.Conférence de 2015 sur les soins cliniquesMontréalQc Commandite et exposition de MD
Le 23 nov.Université Queens
Lieu à confirmer
SP QCare
KingstonOnt.PEGM
Le 24 nov.Université de l’Alberta
Centre Lister, salle Maple Leaf
FM R2
Edmonton Alb.PEGM
Le 25 nov.Université de l’Alberta
Centre Lister, salle Maple Leaf
FM R2
Edmonton Alb.PEGM
Le 26 nov.Université McGill
U. McGill, amphithéâtre Meakins
SP
MontréalQcPEGM
Le 26 nov.Université Memorial
Hôtel Ramada, Kenmount Road
FM R1
St. John'sT.-N.-L.PEGM
Le 11 déc.Université de Moncton
Lieu à confirmer
FM R2
MonctonN.-B.PEGM
Le 17 déc.Université McMaster
McMaster Innovation Park, 175 chemin Longwood Sud, salle 1D
FM R2
HamiltonOnt.PEGM

Pour des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec Natalie Theriault.