Connexion

Bulletin des AMPT – Numéro 8, 2015

Conseil d’administration de l’AMC

Points importants de la réunion d’octobre 2015

« Forum ouvert »

Sommet réunissant les membres des conseils d’administration de l’AMC, de NewCo, de Holding financier MD et de Holding AMC 2014. Discussion visant à permettre aux administrateurs de créer des liens et d’en apprendre davantage sur leurs organisations respectives. Animé par Misha Glouberman.

Principaux sujets de discussion

  • Planification stratégique pour 2016
  • Élaboration des politiques de l’AMC et amélioration du Conseil général
  • Enjeux liés au professionnalisme et à l’amélioration de la qualité
  • Activités dans le dossier de l’immunisation

Priorités stratégiques de l’AMC pour 2016

  • Aperçu du processus de planification stratégique
  • Proposition de 12 initiatives stratégiques pour 2016 en fonction de leur pertinence et de leur objectif principal en regard du plan stratégique global
  • Contribution fournie par le Conseil d’administration en prévision de la préparation du budget 2016, lequel devra être approuvé par le Conseil à sa réunion de décembre

Initiatives stratégiques proposées pour 2016

Profession médicale

  • Vision progressiste du professionnalisme médical
  • Programme d’amélioration de la qualité des soins de santé
  • Stratégie sur les soins aux aînés
  • Immunisation

Pertinence pour les membres

  • Forum des membres
  • Projet Orion (présence de l’AMC dans les régions)
  • Stratégie pour le Québec

Patients et membres du public

  • Approche novatrice en matière de représentation

L’AMC moderne

  • Plan stratégique du groupe Marketing de l’entreprise et Communications
  • Le rôle du Conseil général
  • Un milieu de travail moderne à l’AMC
  • Initiative écologique

Stratégie en période d’élections fédérales

  • Présentation d’un aperçu de la campagne électorale fédérale en cours et de la campagne fructueuse de l’AMC en faveur d’une stratégie nationale sur les aînés.
  • Description détaillée des plans de l’AMC pour continuer son travail de représentation dans ce dossier après les élections.

Aide à mourir

  • Après une discussion qui s’est tenue au Conseil général, une version modifiée du document Approche fondée sur des principes pour encadrer l’aide à mourir au Canada a été approuvée.
  • L’AMC se prépare à mener de nombreux débats sur la question à l’échelle nationale et provinciale/territoriale après les prochaines élections fédérales.
  • Des travaux sont en cours en collaboration avec NewCo pour élaborer des ressources didactiques à l’intention des médecins.

Amélioration de la qualité

  • Le Conseil d’administration a été informé de l’élaboration d’un nouveau programme d’amélioration de la qualité des soins de santé à l’AMC qui s’inscrit dans une vision élargie du professionnalisme médical.
  • Le Conseil a approuvé la formulation d’une proposition d’initiative sur l’amélioration de la qualité des soins de santé pour présentation à sa réunion de décembre et a renouvelé son soutien à la campagne Choisir avec soin.

Immunisation

  • Le Conseil d’administration a examiné et approuvé un plan triennal d’amélioration des taux de vaccination au Canada grâce à une stratégie à deux volets (représentation et élaboration d’outils pour appuyer les médecins).
  • Un plan et un budget détaillés seront présentés au Conseil à sa réunion de décembre.

Enjeux Émergents

Produits de santé naturels

  • Le Conseil d’administration a approuvé les activités de représentation continues de l’AMC en faveur de l’évaluation des produits de santé naturels au même titre que les produits pharmaceutiques.

Santé des réfugiés

  • L’AMC exercera des pressions plus fortes sur le gouvernement fédéral pour résoudre les problèmes liés au Programme fédéral de santé intérimaire (PFSI) afin de veiller à ce que les patients réfugiés reçoivent des soins appropriés.

Projet de loi 20 au Québec

  • L’AMC exhortera le ministre fédéral de la Santé à intervenir auprès du gouvernement du Québec relativement au projet de loi 20 puisque celui-ci contrevient à la Loi canadienne sur la santé.

Présence de l’AMC sur la scène internationale

  • Le Conseil d’administration a approuvé une stratégie visant à renforcer les liens avec l’Association médicale mondiale.
  • L’AMC continuera de favoriser l’établissement de liens avec des partenaires internationaux comme la British Medical Association et l’American Medical Association.
  • L’AMC travaillera de façon continue avec des organisations humanitaires canadiennes et internationales.

Conseil général

  • Le Conseil d’administration a adopté une motion que le Conseil général lui a renvoyée et qui définit l’obésité comme étant une maladie chronique.
  • Le Conseil d’administration a mené une discussion fructueuse sur l’élaboration des politiques et sur le rôle du Conseil général.

Gouvernance

  • On a informé le Conseil d’administration que l’élaboration de lignes directrices pour la création et la supervision des groupes de travail ferait l’objet de discussions lors de la réunion du Comité de la gouvernance qui se tiendra plus tard en octobre.

Milieu de travail de l’AMC

  • Le Conseil d’administration a demandé au chef de la direction d’examiner toutes les options proposées par le Groupe de travail pour un milieu de travail moderne et de lui présenter une recommandation finale.

Mise à jour de MD sur la réduction de l’empreinte carbone et les placements

  • Stratégie de MD pour sonder l’intérêt des clients et mettre à l’essai des options de produits.
  • MD s’est engagée à respecter l’approche de l’AMC sur la question.
  • La réduction des placements dans les industries fondées sur le carbone demeurera un choix personnel des clients de MD.

Ordre du jour des approbations

Certains points ont été approuvés par le Conseil d’administration :

  • Politique de l’AMC sur les soins palliatifs.
  • L’avenant du document de la Société canadienne du sang « Ethics Guide for Donation Physicians.
  • Changements apportés aux normes et aux éléments du Comité d’agrément des facultés de médecine du Canada.


Le point sur les élections et l’AMC – Exigeons un plan

Au cours des derniers mois, nous vous avons fait part de nos activités en lien avec les élections et de notre campagne Exigeons un plan. Votre soutien exceptionnel nous a aidés à rejoindre les membres et le public; en effet, plus de 27 000 Canadiens ont adhéré à la campagne en faveur d’une stratégie nationale sur les aînés.

À l’instar des chefs de partis, nos représentants élus ont parcouru le pays afin de promouvoir la nécessité d’une stratégie nationale sur les aînés. L’AMC a eu le privilège de collaborer avec nombre d’entre vous en organisant des événements locaux partout au pays, et nous vous remercions de votre participation. Tous ensemble, nous pouvons faire bouger les choses.

Nous surveillons de près les engagements des partis. Consultez notre page de suivi des promesses électorales afin de connaître les engagements de chacun des partis jusqu’à présent.

À l’issue de cette campagne électorale fédérale, qualifiée comme étant la plus longue de l’histoire récente, il faudra passer aux choses sérieuses afin de s’assurer que les engagements des chefs de partis concernant les soins aux aînés ne tombent pas dans l’oubli. Nous tiendrons les AMPT au courant de nos efforts de représentation visant à inciter le gouvernement fédéral à élaborer une stratégie nationale sur les aînés.



Priorité aux soins de santé pour les réfugiés

Il est urgent de fournir des soins de santé adéquats à tous les réfugiés au Canada et cette question ne doit pas être reportée en raison de la campagne électorale fédérale en cours.

C’est la position que défend l’Association médicale canadienne (AMC), et le Conseil d’administration de l’AMC a récemment laissé savoir que l’Association n’était pas disposée à laisser tomber ce dossier.

La présidente de l’AMC, Cindy Forbes, a écrit au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander, afin d’exprimer ses préoccupations continues face à l’état de la couverture des soins de santé pour les réfugiés.

Elle a souligné qu’en dépit de la décision rendue par la Cour fédérale en 2014, obligeant le gouvernement fédéral à rétablir les services fournis à tous les réfugiés au niveau antérieur aux changements apportés en 2012 au Programme fédéral de santé intérimaire (PFSI), certains réfugiés ne reçoivent pas encore tous les services.

« Les défis et les luttes auxquels font face les réfugiés qui fuient des pays déchirés par la guerre comme la Syrie attirent l’attention sur la scène internationale et contribuent à l’intérêt accru que les Canadiens portent au parrainage des réfugiés par le secteur privé. » Or, ces réfugiés parrainés par le secteur privé ne bénéficient pas de la couverture intégrale des services de santé au Canada.

« L’AMC s’oppose vivement à une approche aussi inéquitable », a écrit la Dre Forbes.

À l’occasion de leur récente réunion, les membres du Conseil d’administration ont affirmé avec véhémence que le gouvernement fédéral doit revenir sur ses positions en ce qui concerne la santé des réfugiés.

« Nous sommes des médecins, mais nous sommes aussi des citoyens. Nous avons le devoir social d’agir », a déclaré un membre du Conseil, le Dr Pierre Harvey.

« Nous voyons tous ces gens (des patients réfugiés non admissibles) et qui les refuse? Aucun d’entre nous », a ajouté un membre du Conseil, le Dr Ewan Affleck.

Les membres du Conseil ont souligné que la décision rendue par le tribunal exigeait clairement du gouvernement fédéral qu’il corrige les lacunes du PFSI et ont dit que l’AMC devait se prononcer énergiquement sur la question.

Dans sa lettre, la Dre Forbes a expliqué que l’AMC avait uni ses efforts à ceux d’autres intervenants en santé et en services sociaux à l’échelle nationale pour réclamer l’annulation des compressions apportées au PFSI depuis avril 2012.

« Nous reconnaissons que les activités du gouvernement sont limitées au cours d’une période électorale […], mais nous sommes d’avis que la situation actuelle constitue une urgence et qu’une intervention immédiate est à la fois justifiée et nécessaire », a-t-elle dit dans sa lettre.

« Les Canadiens ont montré qu’ils sont déterminés à intervenir et à collaborer avec le gouvernement pour s’attaquer à la crise en cours des réfugiés. Nous exhortons le gouvernement à se montrer à la hauteur de cet esprit de compassion en veillant à ce que tous les réfugiés, sans égard à la catégorie de parrainage, bénéficient de services appropriés et complets de soins de santé. »



L’AMC reconnaît l’obésité comme une maladie

L’Association médicale canadienne (AMC) a reconnu l’obésité comme une maladie chronique nécessitant la mise en place d’initiatives de recherche, de traitement et de prévention.

À l’occasion de sa récente réunion, le Conseil d’administration de l’AMC a donné un appui massif à une résolution sur l’obésité émanant de la réunion du Conseil général et qui lui avait été renvoyée pour étude.

« Il importe que les fournisseurs de soins reconnaissent l’obésité comme une maladie si nous voulons que des mesures de prévention soient mises en place et que les patients reçoivent des traitements appropriés », a déclaré la présidente de l’AMC, Cindy Forbes.

« Cette décision de l’AMC montre bien l’importance d’aborder le problème de l’obésité de même que la stigmatisation qui y est souvent associée ».

« Nous devons agir résolument pour contrer le problème », a dit pour sa part le Dr Adam Steacie, membre du Conseil d’administration, qui avait présenté la motion.

Il a dit qu’en reconnaissant l’obésité comme une maladie, on parviendrait peut-être à provoquer une réorientation des perspectives afin de percevoir l’obésité non comme un mode de vie, mais comme une maladie nécessitant des soins médicaux – une maladie que les médecins ont l’obligation de traiter autant que toutes les autres. Le Dr Steacie a reconnu que les avis sont partagés sur la question et que tous ne s’entendent pas pour dire que l’obésité devrait être considérée comme une maladie. Il a toutefois ajouté que l’obésité correspond bel et bien à la définition d’une maladie puisqu’elle diminue l’espérance de vie et nuit au fonctionnement normal du corps et qu’elle peut être causée par des facteurs génétiques.

Plusieurs autres organisations médicales et organisations de santé prestigieuses, dont l’American Medical Association, ont reconnu l’obésité comme une maladie chronique.

Le Conseil général avait renvoyé la motion au Conseil d’administration en raison, notamment, des inquiétudes liées aux limites de l’utilisation de l’indice de masse corporelle (IMC) comme mesure pour diagnostiquer l’obésité.

Le Dr Steacie a affirmé que l’IMC constitue une définition opérationnelle utile de l’obésité, mais qu’il ne devrait pas être utilisé comme la caractéristique déterminante de la maladie. Il a également noté que, dans les cas d’obésité sévère, les questions de définition et de mesure ne sont pas pertinentes.

« Nous devons continuer de promouvoir la mise en place de politiques publiques et d’activités d’éducation et de sensibilisation efficaces visant à prévenir l’obésité, mais nous devons également fournir des soins et des traitements de meilleure qualité », a déclaré le Dr Steacie. « Le fait de reconnaître l’obésité comme une maladie chronique peut aider en ce sens. »

La première Journée mondiale de la lutte contre l’obésité a eu lieu le 11 octobre.



Des dirigeants de l’AMC figurent sur la « liste des médecins les plus influents »

Le 1er octobre 2015 – Les présidents actuel et passés de l’Association médicale canadienne (AMC) figurent en bonne place sur une liste des 30 médecins les plus influents au pays, liste que le Medical Post a dressée et publiée dans son édition du 15 septembre 2015.

Les « présidents actuels d’associations médicales » constituaient la deuxième catégorie de la liste du Medical Post, qui souligne les efforts de certains des médecins qui ont le plus récemment occupé la présidence, à savoir Cindy Forbes, Chris Simpson et Louis Hugo Francescutti.

Les auteurs ont salué ces médecins qui font un travail essentiel, aux niveaux national, provincial ou territorial, lorsqu’ils assurent la présidence.

« Les présidents de l’Association médicale canadienne – ou des associations médicales provinciales ou territoriales – bénéficient d’une puissante tribune », peut-on lire dans l’article.

Un autre ancien président de l’AMC, le Dr Jeff Turnbull, figure en sixième position, comme « champion des plus vulnérables ». En plus d’avoir été reconnu pour son rôle de président de l’AMC en 2010-2011 et de médecin-chef à L’Hôpital d’Ottawa, le Dr Turnbull a été principalement louangé pour ses efforts en faveur des plus démunis dans la société, à savoir les sans-abri.

« Voilà un homme qui ne s’est pas contenté d’écrire des éditoriaux au sujet des sans-abri. Il est allé chercher des fonds et a recueilli des sommes importantes, qui ont permis de lancer le Projet de santé urbaine d’Ottawa pour les sans-abri », ont dit les auteurs.

Un autre médecin bien connu qui figurait sur la liste était le Dr Brian Day, qui a occupé la présidence de l’AMC en 2007-2008. En plus d’être un directeur médical accompli dans une clinique en Colombie-Britannique, le Dr Day a aussi été une personnalité politique éminente dans l’industrie.

Outre cette liste des médecins les plus influents et puissants du Canada, le Medical Post a aussi publié une liste de 20 médecins à surveiller.

Le Dr Samir Sinha était l’un des médecins figurant sur cette liste.

Depuis 2010, il est directeur de la gériatrie à l’Hôpital Mount Sinaï de Toronto. Il est aussi un promoteur infatigable de l’amélioration des soins aux aînés partout au pays.

Le Dr Sinha travaille en étroite collaboration avec l’AMC à la promotion d’une stratégie nationale sur les aînés afin de soutenir la population vieillissante et ses besoins complexes de soins.

L’AMC félicite tous les médecins dont les réalisations ont ainsi été reconnues.



La formation postdoctorale en médecine familiale gagne en popularité

La disponibilité croissante de postes de formation postdoctorale en médecine familiale se reflète dans une nouvelle analyse des tendances proportionnelles des postes de spécialité financés au cours des vingt dernières années.

Le résumé d’analyse, produit par le Système informatisé sur les stagiaires post-M.D. en formation clinique (CAPER), montre que le nombre de stagiaires postdoctoraux en médecine familiale financés par les ministères est passé de 23 à 25 % de tous les postes financés dans le continuum de formation entre 1995-1996 et 2014-2015.

Il semble que cette augmentation se soit faite au détriment des postes financés dans les spécialités chirurgicales, qui ont chuté de 23 à 19 % de tous les postes financés au cours de la même période.

Le résultat de l’augmentation des postes en médecine familiale est également observé dans l’analyse de l’ensemble des stagiaires postdoctoraux de première année, leur nombre ayant augmenté de 91 % en médecine familiale entre 2004 et 2014. Au cours de la même période, le nombre de stagiaires postdoctoraux de première année en chirurgie générale a diminué de 11 %.

La Dre Geneviève Moineau, présidente-directrice générale de l’Association des facultés de médecine du Canada, a déclaré que ces statistiques reflétaient une évolution positive vers l’augmentation du nombre de médecins de famille.

« La médecine familiale est devenue une spécialité très intéressante », a affirmé la Dre Moineau en entrevue téléphonique. « Je crois que l’augmentation des postes en médecine familiale est très bien accueillie par ceux d’entre nous qui s’efforcent d’assurer un mélange judicieux, une répartition appropriée et un nombre suffisant de médecins. »

La présidente de l’Association médicale canadienne (AMC), Cindy Forbes, qui est médecin de famille, a récemment présidé une séance au Conseil général de l’AMC sur la façon de déterminer la répartition adéquate de diplômés des facultés de médecine du Canada pour répondre aux besoins sociétaux, est du même avis que la Dre Moineau sur la nature positive de cette tendance dans les postes financés.

« Ces données montrent que les gouvernements et les facultés de médecine ont reconnu le rôle essentiel de la médecine familiale dans la prestation des soins de santé au Canada », a affirmé la Dre Forbes.

Selon la Dre Moineau, il faut toutefois déployer davantage d’efforts pour adapter la proportion de médecins formés dans divers domaines puisque ce ne sont pas tous les Canadiens, encore aujourd’hui, qui ont leur propre médecin de famille.

La Dre Moineau a précisé que le rapport ne fournissait pas de renseignements détaillés sur les tendances provinciales ou régionales étant donné que les données étaient agrégées à l’échelle nationale. Elle a ajouté que certaines provinces comme le Québec ont exprimé leur intention de veiller à ce que les médecins de famille constituent au moins 50 % de l’ensemble des médecins formés dans la province.

« Voilà une tendance qui devrait dorénavant se manifester dans toutes les provinces », a-t-elle dit.

Selon la Dre Moineau, le déclin du nombre de postes financés dans les spécialités chirurgicales au cours des vingt dernières années pourrait refléter la volonté des gouvernements de ne produire que le nombre de chirurgiens requis en fonction de l’espace disponible en salle d’opération et de la disponibilité de personnel de soutien en chirurgie.

Les tableaux de l’analyse produite par CAPER montrent également une légère hausse du nombre de postes financés pour toutes les spécialités médicales entre 1995 et 2014. Toutefois, une augmentation phénoménale du nombre de stagiaires postdoctoraux de première année dans les domaines de la dermatologie et de la chirurgie plastique a également été observée, le nombre de stagiaires optant pour ces spécialités ayant augmenté de 200 % et de 100 % respectivement entre 2004 et 2014.



Le développement du leadership, essentiel pour tous les médecins

Il est maintenant possible de s’inscrire aux cours du PMI en leadership des médecins offerts en 2016 par l’Association médicale canadienne (AMC). Les personnes qui s’inscrivent d’ici le 31 décembre 2015 pour un cours offert en 2016 profiteront d’un rabais* de 150 $. Code promotionnel : EARLYBIRD

Cours offerts prochainement :

  • La communication efficace pour des médecins leaders (en ligne, animé) : du 2 novembre au 13 décembre 2015. Dans ce cours offert en anglais, vous développerez vos aptitudes en communication et apprendrez à connaître votre style de communication ainsi que son influence sur les situations et vos interactions avec les autres. Inscrivez-vous tôt et économisez 200 $. Code promotionnel : PMIOE
  • Motiver les autres (en salle) : du 21 au 23 novembre 2015, à Vancouver (Colombie-Britannique). Dans ce cours offert en anglais, vous apprendrez à motiver et à influencer les autres, surtout les gens de l’extérieur de votre champ d’autorité organisationnel.

Conçus par l’AMC à l’intention des médecins, les cours du PMI en leadership des médecins sont offerts en salle (à divers endroits au pays ou dans vos bureaux) ou en ligne. Ils sont également pris en compte pour l’obtention du titre de médecin gestionnaire certifié du Canada (CCPE).

Le nombre de places est limité. Invitez vos membres à s’inscrire dès aujourd’hui..

* Des exceptions s’appliquent.



Les membres de l’AMC ont accès à des réponses rapides et fiables, en plus d’économiser 2 000 $ par an

Rappelez à vos membres que l’adhésion à l’Association médicale canadienne (AMC) leur donne accès à un grand nombre de ressources cliniques factuelles de qualité : plus de 13 000 vidéos, 5 millions d’images, 4 300 monographies de médicaments canadiens, 4 800 résumés cliniques et 1 200 manuels.

Les membres de l’AMC peuvent exercer la médecine avec confiance grâce à nos trois ressources cliniques les plus populaires :

  • ClinicalKey : livres, revues, contenu multimédia, documents d’information destinés aux patients et bien davantage
  • DynaMed : résumés cliniques fondés sur des données probantes
  • Applications CPS (Rx) et Choix de médicaments (Tx)

Invitez vos membres à consulter la liste des ressources offertes par l’AMC.



À chaque médecin son expérience MD

En avril 2015, MD lançait sa campagne marketing de promotion de la marque autour du slogan À chaque médecin son expérience MD. Cette campagne permet aux médecins d’entendre des clients de MD parler de vive voix de leur expérience avec MD et des avantages qu’ils ont tirés des services obtenus. Le mois dernier, la campagne s’est enrichie de deux témoignages qui mettent en valeur la façon dont MD répond aux besoins particuliers de chacun de ses clients.

L’un des nouveaux témoignages à découvrir est celui de la Dre Anne-Marie Hénault. Cette dernière parle de son choix de gérer elle-même ses finances pendant ses études en médecine et des difficultés qu’elle a rencontrées en cours de route. Anne-Marie décrit à quel point elle s’est sentie soulagée quand elle a commencé à utiliser les services de MD pendant sa résidence.

Les 18 vidéos des témoignages des ambassadeurs de MD (en français et en anglais) se trouvent sur la page de renvoi « Témoignages » du site Web de MD. Rendez-vous ici pour « entendre » ce que nos médecins ont à dire à propos de MD!



Événements à venir dans votre province ou territoire

Date Événement Ville Province Détails
Les 22 et 23 oct.Collège québécois des médecins de famille MontréalQcMD/CMA
Du 22 au 25 oct.Conférence internationale sur la formation des résidents / Sommet international du leadership des résidentsVancouverC.-B.MD/CMA
Du 22 au 24 oct.Collège des médecins de famille de Terre-Neuve-et-LabradorGanderT.-N.-L.MD/CMA
Les 24 et 25 oct.Collège des médecins de famille de la Colombie-BritanniqueVancouverC.-B.MD/CMA
Le 28 oct.Série de séminaires pour les femmes médecins (2/3)WaterlooOnt.Séminaire MD
Le 4 nov.Projection privée du film : SPECTRESaskatoonSask.Appréciation de la clientèle
Le 5 nov.Projection privée du film : SPECTRELondonOnt.Appréciation de la clientèle
Le 7 nov.Projection privée du film : PeanutsOttawaOnt.Appréciation de la clientèle
Le 7 nov.Projection privée du film : PeanutsHalifaxN.-É.Appréciation de la clientèle
Le 7 nov.Projection privée du film : PeanutsDieppeN.-B.Appréciation de la clientèle
Le 7 nov.Projection privée du film : PeanutsSt. John’sT.-N.-L. Appréciation de la clientèle
Le 7 nov.Réunion annuelle générale – Association médicale du YukonWhitehorseYKMD/CMA
Le 7 nov.Association des chirurgiens généraux de l’OntarioTorontoOnt.MD
Du 12 au 14 nov.Forum de la médecine familiale Toronto Ont.MD/CMA
Le 18 nov.Série de séminaires pour les femmes médecins (3/3)WaterlooOnt.Séminaire MD
Le 19 déc.Projection privée du film Star WarsDivers DiversAppréciation de la clientèle

Pour des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec Natalie Theriault.