Connexion

Bulletin des AMPT – Numéro 9, 2014

Réunion du Conseil d’administration de l’AMC - du 22 au 25 octobre 2014

Séance de perfectionnement professionnel animée par la Pre Janice Stein

  • La séance a porté sur le rôle du CA dans la nouvelle structure de gouvernance incluant HAMC 2014 et NewCo

Principaux sujet de discussion

  • La question du professionnalisme et les moyens pour l’AMC de l’aborder productivement
  • Les plans de restructuration de l’AMC et les questions connexes
  • Le rôle du président de l’AMC
  • Les défis que posent le recrutement et la fidélisation des membres
  • Les plans d’avenir pour les installations de l’AMC

Nominations à venir – Comité de recherche pour la nomination des membres des CA des filiales

  • Les membres du CA ont approuvé à l’unanimité plusieurs items présentés par le Comité, dont :
    • Profils des membres des CA de Newco et de HAMC 2014
    • Durée des mandats des membres des CA de Newco et de H
    • AMC
    • Honoraires des membres des CA de Newco et de HAMC 2014
    • Au début, le CA de HAMC 2014 se réunira au moins 5 fois l’an, et le CA de Newco se réunira à tous les deux mois

JAMC
Création d’un Groupe de travail du CA sur l’indépendance de la rédaction du JAMC 5 membres votants

  • 5 membres votants
    • Président de l’AMC (préside le Groupe)
    • 2 membres du CA de l’AMC
    • 2 membres du Comité de surveillance du Journal
  • 2 membres sans droit de vote
    • Vice-président, Produits, Services et Leadership
    • Rédacteur en chef du JAMC

Le Groupe devant présenter son rapport au CA de l’AMC en décembre

Restructuration de l’AMC

  • Une assemblée extraordinaire du Conseil d’administration aura lieu à Toronto, le 16 janvier 2015, afin de permettre aux membres du CA de nommer les nouveaux chefs de la direction de l’AMC et de NewCo, le président du CA de NewCo et les deux membres indépendants du CA de HAMC 2014

Revue des programmes

  • Le CA reçoit une mise à jour sur la Revue des programmes, le rapport final devant lui être présenté à sa réunion de décembre
  • On demandera au CA de se prononcer dans les cas où les décisions pourraient entraîner des risques importants, sur les finances ou sur la réputation de l’AMC ou lorsqu’un grand nombre d’employés seront touchés.

Enjeux émergents
Maladie à virus Ébola

  • L’AMC a pris l’engagement de voir à ce que les médecins de première ligne reçoivent un plein appu

Professionnalisme

  • Appui accordé à une initiative stratégique sur le professionnalisme
  • L’amélioration du professionnalisme médical constitue un des piliers du nouveau plan stratégique de l’AMC
  • Un plan de travail structuré sera préparé et présenté au CA pour étude

Soins de fin de vie

  • Panel de discussion sur la façon dont l’AMC a abordé l’enjeu de façon positive au CG
  • Le Comité d’éthique a entrepris la révision de la politique de l’AMC sur l’aide à mourir et présentera son travail au CA pour approbation en décembre ou en mars
  • L’AMC continuera à préconiser les soins palliatifs et à en faire la promotion

Marijuana à des fins médicales

  • Acceptation de la version préliminaire de « l’étalon-or » des normes sur l’autorisation de la marijuana à des fins médicales
  • Le document sera distribué pour étude de la façon habituelle
  • L’AMC maintiendra dans ce dossier son niveau actuel d’investissement en stratégies et ressources et pas davantage

Installations des lieux de travail de l’AMC

  • Les membres du CA ont souligné l’importance de cette question et du besoin d’une évaluation plus approfondie
  • Parmi les possibilités envisagées, on retient celles de la rénovation des bureaux actuels du siège social ou d’un déménagement accompagné d’une décentralisation
  • Cinq membres du CA ont été constitués en groupe de travail pour étudier la question

Rôle du président

  • Discussion approfondie sur la clarification des rôles du président, du président désigné et du président sortant de l’AMC, portant notamment sur les questions suivantes :
    • Convient-il que le président ait sa propre liste d’enjeux et, le cas échéant, comment les intégrer au travail
    • Besoin d’un appui supplémentaire au cours du processus d’élection du président désigné
    • Gestion de l’horaire et de l’agenda du président
    • Meilleure adoption d’une démarche d’équipe entre le président, le président désigné et le président sortant

Nomination

  • Le Dr Louis Hugo Francescutti est nommé observateur de l’AMC auprès de l’Association médicale mondiale, pour un mandat de deux ans


La campagne Choisir avec soin en plein essor

Douze sociétés de spécialité médicale et six partenaires communautaires se sont joints à la campagne Choisir avec soin alors que le mouvement visant à changer la façon d’utiliser les examens, les traitements et les interventions, et à encourager une meilleure communication entre médecins et patients, prend de l’ampleur.

Cette nouvelle campagne porte à 21 le nombre sociétés de spécialité médicale participant à Choisir avec soin.

« Notre but est d’encourager un changement de culture, afin que les patients et les médecins cessent de penser que plus signifie automatiquement mieux en matière de soins de qualité », a dit la Dre Wendy Levinson, présidente de la campagne canadienne.

« L’initiative, dirigée par les médecins, est fondée sur les données les plus récentes et les plus fiables sur la prestation optimale des soins. »

Les dernières sociétés de spécialité médicale qui se sont jointes à la campagne ont présenté 61 nouvelles recommandations sur les examens, les traitements et les interventions qui sont peut-être surutilisés. Il s’agit d’encourager les médecins et les patients à se demander si ces interventions sont nécessaires.

Lancée en avril, la campagne Choisir avec soin a reçu l’appui enthousiaste de plusieurs organisations, notamment toutes les associations médicales provinciales et territoriales, qui ont établi des mécanismes afin de promouvoir l’adoption de la liste des examens et des interventions devant être évalués. La campagne fait l’objet d’une couverture favorable dans la presse et dans les médias sociaux.

« C’est la bonne chose à faire [Choisir avec soin] et notre profession a la responsabilité de fournir les meilleurs soins possible, en se fondant sur des preuves », a dit la Dre Cindy Forbes, présidente désignée de l’Association médicale canadienne (AMC).

Le Canada est aujourd'hui l’un des dix pays qui mènent une campagne Choisir avec soin, précise la Dre Forbes. Elle a ajouté que la campagne fait ses premiers pas et prédit qu’elle va « croître et s’intensifier avec le temps ».

La Dre Levinson a souligné que la campagne bénéficie d’un soutien phénoménal chez les stagiaires en médecine et qu’elle commence à changer la culture de la pratique de la médecine.

Sociétés médicales qui se sont récemment jointes à la campagne :

  • L'Association canadienne de gastroentérologie
  • L'Association canadienne des oncologues médicaux du Canada
  • L'Association canadienne des pathologistes
  • L'Association canadienne de radio-oncologie
  • La Société canadienne d'hématologie
  • La Société canadienne d'oncologie chirurgicale
  • La Société canadienne de médecine transfusionnelle
  • La Société canadienne d'endocrinologie et de métabolisme
  • La Société canadienne de néphrologie
  • La Société canadienne des médecins de soins palliatifs
  • L'Association des urologues du Canada
  • Les Spécialistes de la médecine du travail du Canada

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le Dr. Sam Shortt.



NOUVEAU! Modules de l’AMC sur la prescription optimale

Les membres de l’AMC ont désormais accès à « Prescription optimale », une nouvelle série de 12 modules d’EMC agréée qui visent à aider les médecins à prescrire les médicaments les plus sûrs, efficaces et adaptés à l’état du patient.

Parmi les avantages de leur adhésion, les membres ont aussi accès gratuitement à une gamme de ressources précieuses d’information sur les médicaments.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Renée de Gannes-Marshall.



L’AMC souligne la complexité de la légalisation de l’aide médicale à mourir

La soumission verbale faite par l’Association médicale canadienne à la Cour suprême du Canada plus tôt cette semaine a mis en lumière les nombreux défis pratiques présentés par la mise en application d’un système pour pratiquer l’aide médicale à mourir qui protège les personnes vulnérables tout en assurant l’autonomie des patients.

La Cour suprême s’est réunie le 15 octobre dans le cadre de l’affaire Carter afin de déterminer si l’interdiction de l’aide médicale au suicide dans le Code criminel du Canada est inconstitutionnelle en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés.

« L’Association médicale canadienne (AMC) intervient dans ce pourvoi en appel afin d’aider la Cour en donnant un aperçu des divers points de vue exprimés par ses membres et de souligner les considérations pratiques qui devront être évaluées si la loi change », a dit le président l’AMC, Chris Simpson, dans un communiqué de presse.

L’affaire Carter a commencé en 2011, quand la BC Civil Liberties Association (BCCLA) s’est jointe au Dr William Shoichet, à Gloria Taylor – qui souffrait d’une maladie évolutive incurable – et à la famille de Kay Carter, également atteinte d’une maladie incurable, afin de contester la loi interdisant l’aide médicale au suicide.

En 2012, la Cour suprême de la Colombie-Britannique a statué que les dispositions du Code criminel du Canada contre le suicide assisté violaient les droits des personnes gravement malades. Le gouvernement fédéral a porté cette décision en appel, et la Cour d’appel provinciale a infirmé la décision du tribunal inférieur en octobre 2013 et maintenu l’interdiction, citant l’affaire de Sue Rodriguez, qui datait de 1993. La Cour suprême du Canada a autorisé la BCCLA, la famille Carter et d’autres intervenants à porter l’affaire en appel.

L’AMC était l’une des nombreuses organisations à témoigner devant la Cour pendant l’audience qui a duré une journée entière. On s’attend à ce que la Cour suprême prenne plusieurs mois avant de rendre une décision.

Me Harry Underwood, l’avocat externe qui a fait la soumission verbale au nom de l’AMC, a rappelé la résolution adoptée en août par l’Association, qui soutient le droit de tous les médecins, compte tenu des limites de la législation en vigueur, de suivre leur conscience lorsqu’ils décident de participer ou non à la prestation d’aide médicale à mourir. Il a souligné que l’AMC ne se présentait pas devant la Cour afin de se prononcer en faveur ou contre un changement à la loi.

Me Underwood a dit que la résolution stratégique récemment adoptée par l’AMC à l’assemblée du Conseil général indique que la profession est divisée sur la question, pour des raisons professionnelles et éthiques. Le Dr Simpson a ajouté que la nouvelle politique de l’AMC « continuerait à refléter les principes éthiques que les médecins doivent prendre en considération quand ils choisissent de participer ou non à la prestation d’aide médicale à mourir ».

« Comme l’euthanasie et l’aide médicale à mourir sont illégales, nous continuons à conseiller à nos membres de ne pas participer à ces actes », a dit le Dr Simpson. Il a toutefois ajouté que l’AMC reconnaît « qu’il s’agit d’un enjeu social et que c'est la société qui, en définitive, tranchera ».

Dans sa présentation verbale, Me Underwood a parlé des défis pratiques pour les médecins, qui doivent évaluer la capacité des gens à choisir l’aide médicale à mourir et assurer qu’ils prennent une décision informée.

Me Underwood a souligné que le cadre des soins primaires au Canada est très différent de celui de la Belgique et des Pays-Bas, où l’aide médicale à mourir est légale, car ces pays sont compacts et homogènes, et de nombreuses personnes ont un meilleur accès à un médecin de famille.

Le Dr Simpson et Me Underwood ont tous deux parlé de la mosaïque des services de soins palliatifs au Canada, et de la façon dont cette pénurie de services peut influencer la décision d’un patient de choisir l’aide médicale à mourir afin d’éviter la douleur et la souffrance.

Me Underwood a dit que si la loi change pour permettre l’aide médicale à mourir, les médecins qui choisissent d’offrir ce service auront besoin d’une protection juridique. Quant à ceux qui décident de ne pas participer, il faudra que leur choix soit respecté et protégé. Il a ajouté que des garanties institutionnelles seront requises afin de protéger les personnes vulnérables, et que le Canada ne pourra pas simplement adopter le système en vigueur dans un pays où l’aide médicale à mourir est légale.

Le Dr Simpson a souligné que l’AMC continuera à défendre et à réclamer l’élaboration d’une stratégie nationale sur les soins palliatifs afin d’assurer que ces services sont plus facilement accessibles aux Canadiens.

 



Technologies de l’information en cybersanté

à l’AMC

Les membres médecins qui travaillent en milieu communautaire ou en contexte ambulatoire et qui aimeraient incorporer à leur pratique une fonction électronique de prise de rendez-vous pourraient être admissibles à du financement d’Inforoute Santé du Canada. Il faut s’inscrire au plus tard le 15 décembre 2014. En savoir plus.

Pour plus de renseignements, communiquer avec Conrad Amenta.



MD : une société de l’AMC centrée sur les médecins

Saviez-vous que Gestion MD, prédécesseure de Services aux médecins MD, a été fondée il y a maintenant 45 ans?

Les conseillers MD, dont les services constituent un avantage réservé aux membres de l’AMC, travaillent auprès de plus de 100 000 clients, soit des médecins canadiens et leur famille. Vous pouvez vous attendre à obtenir des conseils de qualité supérieure à chacune des étapes de votre vie et de votre carrière, comme les études, la résidence, l’exercice de la médecine et la préparation à la retraite pour n’en nommer que quelques-unes.

Danielle Curry, étudiante en médecine et cliente de MD explique : « Comme étudiante, je bénéficie des conseils de mon conseiller MD, qui m’aide à prendre des décisions réfléchies en matière de finances et à préparer mon avenir. Comme bien des gens, ma santé financière me préoccupe, mais je sais que mes finances sont entre bonnes mains comme étudiante en médecine, et le seront comme résidente, médecin et, à beaucoup plus long terme, retraitée. Le fait de comprendre ce processus et de voir le portrait de ma situation à chacune de ces étapes dissipe mes inquiétudes. »

Prenez quelques instants pour vous tenir au courant des nouveautés chez MD, notamment l’accès à Exo MDMC : Vos experts à l’œuvre et à leurs webinaires, vidéos utiles, articles éducatifs et balados.



L’AMC et Mont-Tremblant - Le meilleur ski dans l’Est au meilleur prix

N’hésitez pas à communiquer ces renseignements aux membres.

Les membres de l’AMC et leur personnel bénéficient désormais du meilleur tarif pour le ski au Mont-Tremblant. Profitez de cette offre avant le 28 novembre 2014 et obtenez des rabais pouvant atteindre 39 %. Les billets sont :

  • valables tous les jours de la saison 2014-2015 et jusqu’au 11 décembre 2015;
  • sans restrictions;
  • entièrement transférables, de personne à personne.
  • Les billets seront livrés gratuitement pour les achats de 8 billets et plus.

Pour en savoir davantage, consulter cma.ca/tremblant.



Événements à venir dans votre province

Date Événement Ville Province Détails
24-NovQCARE + Séminaires sur les finances à l’intention des médecins résidentsKingstonOnt.Séminaire MD
26-NovPEGM spécialisé - Université de la Colombie-Britannique VancouverC.-B.Séminaire MD/AMC
26-NovConsidérations fiscales américaines pour les CanadiensMississaugaOnt.Séminaire MD
26-NovSéminaire sur la liquidation d’une société avec Tom Faloon (crédits de FMC)TimminsOnt.Séminaire MD/OMA
27-NovActivité d’accord mets et vinsQuébecQcÉvénement MD
28-NovPEGM spécialisé - SherbrookeSherbrookeQcSéminaire MD/AMC
27-29 NovCollège des médecins de famille de l’OntarioTorontoOnt.Kiosque de MD
29-NovMadagascar Penguins (film)ChilliwackC.-B.Activité familiale organisée par MD
29-NovMadagascar Penguins (film)VernonC.-B.Activité familiale organisée par MD
29-NovMadagascar Penguins (film)OttawaOnt.Activité familiale organisée par MD
29-NovMadagascar Penguins (film)LondonOnt.Activité familiale organisée par MD
01-DecDégustation de vins pour les femmes médecins (avec un séminaire sur les placements)KitchenerOnt.Événement MD
03-DecRéception des fêtesKamloopsC.-B.Événement MD
04-DecRéception des fêtesNanaimoC.-B.Événement MD
04-DecDégustation de vins pour les femmes médecins (avec un séminaire sur les placements)KitchenerOnt.Événement MD
10-DecRéception des fêtesVictoriaC.-B.Événement MD
11-DecSéminaire sur les placementsQuébecQcSéminaire MD
11-DecPEGM en médecine familiale à l’Université de l’AlbertaEdmontonAlb.Séminaire MD/AMC
25 janv.Jack and the Beanstalk ShowVictoriaC.-B.Activité familiale organisée par MD

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Marie-Anne Abboud.



Cours du PMI en leadership des médecins

  • La formation est spécialement conçue pour les médecins
  • Elle est agréée par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et le Collège des médecins de famille du Canada, et elle est très interactive
  • Vous mettre sur la voie d'atteindre le titre Médecin gestionnaire canadien certifié (CCPE)

PMI : cours de leadership pour les médecins en inscription libre

Les inscriptions sont MAINTENANT OUVERTES pour 2015!

Les membres qui optent pour un cours de leadership du PMI à inscription libre apprendront en compagnie de collègues médecins de partout au pays. Ensemble, vous partagerez problèmes et vécus propres à votre profession, dans un milieu convivial pour les médecins et selon un modèle fondé sur la collaboration. (Les cours du PMI sont offerts en anglais.)

Cours du PMI en leadership des médecins dans votre milieu

Suivez des cours en leadership des médecins adaptés à votre lieu de travail, à un événement, à un congrès ou à votre assemblée annuelle. L'AMC collaborera avec votre organisation pour déterminer quels cours seraient les plus utiles pour votre groupe. Ces cours peuvent être offerts exclusivement à des médecins ou à des équipes interdisciplinaires constituées de médecins, d’autres fournisseurs de soins, de gestionnaires et d’administrateurs.

Cours du PMI: Le leadership commence par la prise de conscience de soi

Basé sur le programme de développement du leadership du PMI de l’AMC, il a été conçu pour vous aider à acquérir d’importantes connaissances sur les qualités personnelles essentielles au développement d’un leadership efficace.

Ce cours invite les participants à prendre davantage conscience d’eux-mêmes et leur enseigne des compétences qui leur permettront de réfléchir à leurs propres valeurs, à leurs principes, à leurs méthodes de réflexion, à leurs hypothèses et à leurs aptitudes émotionnelles, et de prendre en compte leurs forces et leurs limites.

Durée :

Ce cours est composé de cinq modules en ligne et inclut des lectures, des vidéos, un plan de développement personnel et d’autres activités hors ligne. Chaque module nécessitera de deux à trois heures d’étude.

Agrément :

  • Maximum de 22 crédits octroyés par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (section 1 du MDC)
  • Maximum de 22 crédits octroyés par le Collège des médecins de famille du Canada (Mainpro-M1)


Cours d’EMC en ligne (cours offerts en anglais)

NOUVEAU! Pour surmonter la stigmatisation

Ce module interactif vise à donner aux médecins de famille et aux spécialistes la formation voulue pour reconnaître la stigmatisation rattachée à la maladie mentale. Le module est conçu de façon à donner aux participants l’occasion de reconnaître les attitudes et les comportements qui pourraient mener à une stigmatisation ainsi qu’à donner un exemple d’approche clinique pratique pour aider les médecins et les patients à surmonter la stigmatisation.

Durée : 2 heures

Crédits :

  • 2 crédits MainPro® M1
  • 2 crédits de maintien du certificat de Section 1

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 est une maladie grave, dont les complications sont potentiellement dévastatrices. En 2009, la prévalence estimée du diabète dans la population canadienne se situait à 6,8 %, soit 2,4 millions de Canadiens atteints. D’ici 2019, ce chiffre pourrait passer à 3,7 millions, ce qui posera un défi majeur pour le système de santé.

Durée : 1,5 heures

Crédits :

  • MainPro M1 – 1,5 crédit
  • Maintien du certificat (Section 1) – 1,5 crédit